Société France

La Plume : bonnes et mauvaises nouvelles des fronts sanitaire et judiciaire…

25 janvier 20171
La Plume : bonnes et mauvaises nouvelles des fronts sanitaire et judiciaire… 5.00/5 22 votes

nouvelles des frontsLa Plume en convalescence : loin de vos yeux, mais tout près de mon cœur

Chers lecteurs, chers amis… lors de mon premier papier d’après opération, le 16 octobre 2016, j’avais annoncé avec un peu de précipitation que La Plume allait « désormais très vite reprendre sa diffusion, en douceur d’abord puis le plus rapidement possible en férocité ». Un optimisme qui avait pour principale excuse ou explication mon impatience à remettre le couvert, à reprendre mon (modeste) combat « plumesque » contre cette médiacrature de plus en plus étouffante et totalitaire qui prétend avoir toute légitimité à nous dicter ce que nous avons le droit (ou le devoir de ne pas)… voir, entendre, dire ou, plus radicalement encore, tout simplement penser.

Malheureusement, j’avais jeté le manche (ou plutôt La Plume) avant de cogner, si j’ose dire écrire (et de fait, j’ose !). La convalescence a finalement été bien moins simple que je ne l’avais d’abord espérée, et des complications post-opératoires ont provoqué des soucis physiques et sanitaires, et plus largement un état de fatigue général assez considérable qui m’ont longtemps laissé sur le flanc, comme à l’état d’endive humaine, en tout cas  bien plus longtemps que prévu. D’où le rythme erratique (et même presque famélique) de parution de mes articles et de mes relais d’articles ou de vidéos ces trois derniers mois.

Je tiens à remercier ici au passage ceux qui m’ont exprimé durant ce trop long moment de presque silence leur sympathie, leur soutien, leur impatience ou souvent aussi leur inquiétude : je n’ai pas toujours su trouver le temps de les en remercier (sauf les inquiets, tout de même !), mais qu’ils sachent tous que leurs attentions sont certes parfois tombées dans l’oreille d’un muet, mais certainement pas dans celle d’un sourd : merci, les amis, de ces marques d’affection ou d’intérêt… avec beaucoup trop de retard, mais plus encore de gratitude !

Il semblerait que sur le front sanitaire, les choses se décident enfin à prendre une meilleure tournure : ma dernière visite médicale, il y a à peine quelques jours, a nettement viré au positif : mon cancérologue est très content, donc moi aussi. Les choses devraient enfin pouvoir rentrer dans l’ordre, au moins pour quelque temps (pour la suite, on verra « ça » à la prochaine échographie). La Plume, le (vrai) retour, devrait par conséquent débouler sur vos écrans (d’ordinateur, on se calme !) « incessamment sous peu » comme osaient nous le dire les cuistres journalistiques télévisuels il y a de cela quelques décennies (je vous parle d’un temps… etc). Espérons que ce nouvel épisode de l’aventure ne sera pas le dernier, et surtout, qu’il ne sera pas un pathétique « nanar » !

La Plume au tribunal : sœur Anne n’en peut plus de ne rien voir venir,  ou « L’éternité, c’est long, surtout à la fin » (Woody Allen)

Pour ce qui est ensuite de l’« affaire Pierre Bergé contre La Plume », les plus fidèles d’entre vous savent que le procès devant la 17ème chambre était prévu pour mars 2017. Après plus de deux ans de procédure et de convocations, après les attaques informatiques, et les plaisanteries les meilleures (même mauvaises) étant comme chacun le sait supposées être les plus courtes, je voyais arriver le terme potentiel de cette histoire qui m’a pourri la vie (et pas mal vidé le portefeuille) comme un presque cadeau d’anniversaire (je suis du mois de mars, celui « « des fous », avouez que le hasard fait bien les choses).

Las… la justice française, débordée et/ou désireuse de regrouper au plus près les audiences de tous les médias internet (quatre à ma connaissance) poursuivis par Pierre Bergé pour avoir repris en ligne les mêmes citations de presse que celles qui m’ont valu d’être renvoyé devant un tribunal, m’a fait savoir au moment des fêtes de fin d’année qu’elle repoussait mon affaire… en septembre ! Huit mois de plus à me traîner ce boulet… Joyeux Noël et merci, monsieur (ou madame) le juge !

Enfin… quand on n’a pas d’autre solution que de subir les lenteurs de la chose judiciaire, il faut essayer de faire contre mauvaise fortune, bon cœur… à l’ouvrage. A demain donc pour un nouveau « billet de rentrée » en espérant que cette fois, ce sera vraiment la bonne !

Marc LEROY – La Plume à Gratter

EmailPrintFriendlyBookmark/FavoritesFacebookShare

Mots clés :

12 Responses to La Plume : bonnes et mauvaises nouvelles des fronts sanitaire et judiciaire…

  1. edrick d´Estroy le 2 février 2017 à 19 h 05 min

    la quantité est bien moins importante a mes yeux que la qualité, vous sortez d’une dure épreuve pour votre santé, ( sans parler des soucis que peuvent poser certains cafards du politiquement correct auquel la 17ème chambre perdure a devenir leur biotope de prédilection)…
    prenez le temps de vous remettre de ce combat, sans précipitation aucune, après tout il faut d’abord se préserver pour pouvoir ensuite aider ou secourir les autres…
    et pour vous rassurer il y as des mois de billets précédant a lire et relire afin a la fois se distraire et se remémorer les faits précédant…
    tout mes vœux de rétablissement et au plaisir de vous lire…

    • marc le 13 février 2017 à 15 h 16 min

      Merci de votre très gentil message dont je viens seulement de prendre connaissance. il me va droit au coeur, et me donne une motivation de plus pour reprendre la Plume de façon plus soutenue dans les semaines qui viennent, et qui s’annoncent peut-être cruciales pour la France.

      Au plaisir de vous revoir ici, et avec l’assurance de mon amitié

  2. Midred le 26 janvier 2017 à 19 h 14 min

    Tout à fait désolée d’apprendre les complications sanitaires et les retards judiciaires ! Je suis tout de même heureuse que vous ayez repris la plume en main. Surtout ne la lâchez pas : nous avons besoin de pouvoir vous lire !
    Très cordialement vôtre.

    • marc le 26 janvier 2017 à 22 h 12 min

      C’est la vie comme dirait l’autre… mais question santé, cela va mieux, rassurez-vous, et c’est bien l’essentiel ! Pour Bergé, on attendra donc…

      Merci de vos encouragements comme toujours précieux.

      Sincèrement vôtre

  3. GODEAU le 26 janvier 2017 à 16 h 19 min

    Contrairement à la Justice qui n’en a aucun, avoir affaire à la Médecine peut avoir parfois des aspects positifs…

    • marc le 26 janvier 2017 à 22 h 14 min

      Certes, certes, mais je vous assure (et peut être en avez-vous d’ailleurs la désagréable expérience, ce que je ne souhaite évidemment pas !) qu’on s’en passerait bien :-) !

      Amitiés

  4. PR CALGUÈS le 26 janvier 2017 à 15 h 57 min

    Bonne convalescence, cher Marc.
    Allez-y, vous tenez le « bambou » !

    • marc le 26 janvier 2017 à 22 h 16 min

      Mon cher PR CALGUES,

      je tiens le « bambou » ?? C’est presque dégoûtant, et je nie vos allégations en bloc, comme François Fillon :-) !

      Merci d’être toujours fidèle au commentaire. Amitiés

  5. Soyeux j-j le 26 janvier 2017 à 7 h 57 min

    Merci de nous rassurer et bon courage.nous avons eu des nouvelles par Boutfil,merci à elle.
    Amitiés
    J-J S

    • marc le 26 janvier 2017 à 22 h 20 min

      Bonjour Jean-Jacques !

      Oui, ma chère Boutfil a joué à l’attachée parlementaire (bénévole, elle !) de La Plume sur son blog. Je l’ai déjà remerciée pour cela, grâce à une bise non virtuelle, il y a peu !

      Merci de votre fidélité patiente ! Amitiés

  6. trechelaplaine le 25 janvier 2017 à 23 h 11 min

    Bon courage Marc. De tout cœur avec vous pour ces épreuves difficiles.

    • marc le 26 janvier 2017 à 22 h 24 min

      Mon cher trechelaplaine,

      je n’ai jamais douté de votre amical soutien, même dans les moments difficiles des derniers mois, mais rassurez-vous : cela va mieux ! Comme disait la maman de Napoléon : « pourvou qué ça doure ! » :-)

      Sincèrement vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*