Articles liés pour ‘ Jacques Sapir ’

A l’intention des français inquiets d’une sortie de l’Euro… – Par Jacques Sapir

Economie
Le 28 mars 20170
L'euro est mort, mais vous ne le savez pas encore..

Publié le : 24 mars 2017 Source : russeurope.hypotheses.org … et qui n’ont aucune raison de l’être Effaré par l’ampleur des méconnaissances, mais aussi parfois par la mauvaise foi, des journalistes et des hommes politiques qui s’expriment sur la question de la sortie de l’Euro, j’ai décidé de rassembler ici certaines des principales questions qui se posent. On peut parfaitement comprendre que nos concitoyens se posent des questions sur une possible sortie de l’Euro et un retour au Franc, et ce d’autant plus que désormais 5 des candidats à l’élection présidentielle de mai 2017 (soit Asselineau, Cheminade, Dupont-Aignan, Le Pen et Mélenchon) en parlent. Ces questions sont légitimes. Ce qui, par contre, ne l’est pas est le sentiment de panique que l’on cherche à produire dans l’opinion française sur ce sujet. Il devrait être de la responsabilité des journalistes et des hommes politiques (du moins de certains) de ne...

Lire la suite

Michel Drac analyse le livre « L’Euro est-il mort ? », un ouvrage collectif sous la direction de Jacques Sapir (23 mars 2017)

Economie
Le 26 mars 20170
Michel Drac analyse le livre L’Euro est-il mort ?, un ouvrage collectif sous la direction de Jacques Sapir (23 mars 2017)

Une note de lecture sur « L’euro est-il mort ? »‘, un ouvrage collectif dirigé par Jacques Sapir. Posté par : Michel Drac 23-03-2017

Lire la suite

L’Etat « stratège », RTL et François Lenglet – Par Jacques Sapir

Economie
Le 14 mars 20170
Marine LePen face à François Lenglet sur RTL

Publié le : 10 mars 2017 Source : russeurope.hypotheses.org L’action directrice de l’Etat se retrouve aujourd’hui au centre des programmes de trois candidats à l’élection présidentielle ; Jean-Luc Mélenchon (avec la « planification écologique » (1) qui figure dans le programme de la France Insoumise (2)), Nicolas Dupont-Aignan, et bien entendu Mme Marine le Pen. On comprend bien qu’il y a aujourd’hui un mouvement de fond, allant de la gauche à la droite, pour demander à ce que l’Etat reprenne ses responsabilités. A en croire les sondages, près de 40% des (futurs) électeurs français soutiennent l’idée d’une intervention économique de l’Etat. De fait, si la question était explicitement posée, il est très probable que le nombre réel des partisans de ce nouvel étatisme dépasserait largement les 50% de la population. L’expérience des pays étrangers montre que c’est effectivement possible, mais que cela demande de construire des institutions adaptées. Le retour de l’Etat ?...

Lire la suite

Règlements de comptes – Par Jacques Sapir

La Plume parcourt le Net
Le 8 mars 20170
Marcon - Fillon

Publié le : 07 mars 2017 Source : russeurope.hypotheses.org Ce que l’on appelle « l’affaire Fillon » pose de manière inattendue la question de la souveraineté et de la légitimité. En cela, elle s’avère autrement plus profonde que les faits qui sont aujourd’hui reprochés à l’ancien Premier-ministre. Non que ces faits soient sans importance. Mais leur signification réelle est avant tout dans le domaine du symbolique. Le comportement de la classe politique française, et ses méthodes souvent douteuses, illustre cependant bien le parti-pris anti-démocratique qui anime un bon nombre de ses membres. L’affaire Fillon Le cas de l’affaire Fillon est emblématique des problèmes de démocratie dans notre pays. Non que ce qui soit reproché à François Fillon soit sans importance. On a écrit à de multiples reprises, y compris dans ce carnet, que les actes qui lui sont reprochés, au-delà de toute qualification pénale, posent un problème très sérieux pour un...

Lire la suite

L’inquiétant M. Macron… Par Jacques Sapir

La Plume parcourt le Net
Le 13 février 20170
Emmanuel Macron, de Rotschid au Bilderberg, du Bilderberg au gouvernement... François sa

Publié le : 11 février 2017 Source : russeurope.hypotheses.org La candidature de M. Emmanuel Macron prend aujourd’hui une certaine ampleur, voire une ampleur certaine. Il est donné actuellement en seconde position pour le premier tour de l’élection présidentielle d’avril prochain, étant crédité d’environ 20% des suffrages. Mais, cette candidature, portée à grand bruits, à sons de trompes et de cymbales, par une partie de la presse interroge, et suscite de nombreuses questions. Il est frappant que pour M. Emmanuel Macron et ses partisans ces questions ne soient vues que comme des attaques possibles, et si possible – cela fait tellement mieux aujourd’hui – téléguidées par une « puissance étrangère ». Pourtant, ces questions sont parfaitement légitimes, et le candidat devra y répondre. Monsieur Macron et ses mystérieux soutiens financiers Ces questions sont tout autant de forme que de fond. Pour ce qui est de la forme, il est légitime de s’interroger...

Lire la suite

La candidature de Valls – Entrevue de Jacques Sapir

La Plume parcourt le Net
Le 7 décembre 20160
Manuel Valls, impitoyable avec les anti-mariage gay, mais mou du genou avec les racailles

Publié le : 06 décembre 2016 Source : russeurope.hypotheses.org RT France : Pensez-vous que Manuel Valls soit un bon candidat pour remporter effectivement la primaire ? Jacques Sapir : Tout d’abord, il faut considérer que Manuel Valls est un candidat qui arrive usé à la primaire. Il eut été logique qu’il démissionne à l’été 2015 s’il avait voulu sérieusement se présenter à l’élection présidentielle de 2017. Cela lui aurait donné de la distance par rapport à François Hollande, et lui aurait permis de mieux affirmer la spécificité de son projet politique. Il arrive donc usé, parce qu’il est au gouvernement depuis maintenant trois ans et qu’il a d’une certaine manière assumé les différentes décisions prises par François Hollande, y compris celles qui sont les plus contestées – comme la fameuse Loi Travail El Khomri – qu’il a dû faire passer avec une disposition particulière de la Constitution française, ce qu’on appelle l’article 49.3 et qui n’est...

Lire la suite

La fin de l’européisme – Par Jacques Sapir

Europe
Le 1 juillet 20160
L'Europe, désormais ouvertement allemande, n'est plus qu'un radeau de la Méduse géopolitique et économique..

Publié le : 30 juin 2016 Source : russeurope.hypotheses.org Le « Brexit » jette une lumière particulièrement crue sur la stratégie de « fédéralisme furtif » adoptée par les dirigeants européens depuis le traité de Maastricht et en conséquence sur l’idéologie européiste qui sous-tend cette stratégie. C’est en réalité cette stratégie, et son instrument privilégié, l’Euro, qui ont provoqué cette réaction des électeurs britanniques, les poussant à quitter non pas « l’Europe » comme certains le prétendent mais une institution particulière, l’Union européenne. Les choix des électeurs britanniques a été largement expliqué (1). Le fait que des personnalités du gouvernement britannique, comme le ministre de la justice Michael Gove, aient appelé à voter pour la sortie de l’UE est significatif. Le Brexit remet donc en cause ce qui constitue aujourd’hui la colonne vertébrale de la politique qualifiée d’européiste, que ce soit celle de François Hollande ou celle d’Angela Merkel. Le choc va donc bien plus...

Lire la suite

François Hollande et le Brexit – Par Jacques Sapir

Europe
Le 28 juin 20160
La politique étrangère de François Hollande, une trahison des intérêts de la France au service de l'impérialisme américano-sion

Publié le : 25 juin 2016 Source : russeurope.hypotheses.org François Hollande a fait le vendredi 24 une déclaration consécutive au vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (1), ce que l’on appelle le Brexit. Cette déclaration est importante car elle révèle, par ce qu’elle dit mais surtout ce qu’elle ne dit pas, l’imaginaire de la construction européenne de notre Président et, au delà, de l’élite politique. Quand l’émotion remplace la politique François Hollande commence par dramatiser l’événement, et le présente comme une cause de souffrance avérée ou potentielle. Il se situe donc sur le terrain de l’émotion. On le constate dès la seconde phrase : « C’est un choix douloureux et je le regrette profondément pour le Royaume-Uni et pour l’Europe ». De même place-t-il la question des relations entre la France et la Grande-Bretagne sur le terrain de l’amitié : « La France pour elle-même et pour la Grande-Bretagne...

Lire la suite

L’indécence de Macron – Par Jacques Sapir

La Plume parcourt le Net
Le 9 juin 20160
Emmanuel Macron, de Rotschid au Bilderberg, du Bilderberg au gouvernement... François sa

Publié le : 06 juin 2016 Source : russeurope.hypotheses.org Monsieur Macron, en visite dans un bureau de la Poste de Montreuil ce lundi 6 juin, a essuyé des œufs, que l’on espère point pourris (1), et a dû se réfugier dans le dit bureau de poste d’où il a dénoncé les « agitateurs professionnels » responsables de cette atteinte à son auguste personne. Et certes, il faut l’avouer, un œuf avait atterri sur sa chevelure : petit désordre et immense indécence. Ou, plus précisément, un immense double indécence. Indécence de comportement La première, la plus évidente, tient aux réactions de l’individu. Oh, assurément, on comprend que cela ne soit pas agréable. Mais, somme toute, cela est moins grave que de perdre un œil dans une manifestation, ce qui est arrivé à deux lycéens lors de confrontations avec la police dans le cadre du mouvement contre la loi El Khomri. C’est aussi moins...

Lire la suite

La « stratégie » de Hollande – Par Jacques Sapir

La Plume parcourt le Net
Le 22 mai 20160
François Hollande et le référendum ukrainien circulez, y a rien à voir !

Publié le : 21 mai 2016 Source : russeurope.hypotheses.org Quelle est donc la stratégie de François Hollande, et en à-t-il simplement une ? C’est la question que l’on peut légitimement se poser au sortir de cette « séquence » politique qui l’a vu au milieu des ruines de la « gauche » (1) et face à une opinion en voie d‘exaspération. Alors que son gouvernement se déchire en plein jour, le comportement d‘enfant gâté d‘Emmanuel Macron en indisposant beaucoup – dont le Premier-ministre – et non sans quelques bonnes raisons, alors que la Police et l’Armée sont en proie au doute, l’expression d’un dessin clair, susceptible de rassembler les français serait la moindre des choses que l’on pourrait attendre d’un Président de la République. Mais, François Hollande préfère louvoyer, ruser, et prendre la tangente. Cela n’implique pas qu’il n’ait pas un « plan », sauf que ce dernier relève plus de la « combinazione » que du projet...

Lire la suite