Politique Monde

Les options des anglosionistes (rapport intermédiaire) – Par Le Saker

La Plume parcourt le Net
Le 13 avril 20180
L'axe américano-sioniste

Publié le : 10 avril 2018 Source : lesakerfrancophone.fr Une attaque anglosioniste contre la Syrie semble inévitable et imminente. Il y a toujours une chance que quelques généraux du Pentagone supposés sains d’esprit, réalistes et patriotes s’y opposent, mais je n’y crois pas trop (j’ai interrogé deux de mes amis les mieux informés à ce propos et les deux m’ont dit d’oublier). Compter que ceux qui toute leur vie ont obéi aux ordres en refusent subitement un et, ce faisant, brisent leur carrière, est naïf. D’ailleurs, la plus grande partie de ceux que nous avons aujourd’hui au Pentagone ne sont pas du type de l’amiral Fallon, mais plutôt du genre « poule mouillée lèche-cul » à la Petraeus.  Il se peut qu’ils ne poussent pas à une confrontation avec la Russie, mais ils feront ce qu’on leur dit de faire. Le commandant du CENTCOM l’a dit récemment (« Nous ferons ce qu’on...

Lire la suite

Du mauvais côté d’un conflit – Par le général Henri Roure

La Plume parcourt le Net
Le 13 avril 20180
Le général Henri Roure

Publié le : 12 avril 2018 Source : comite-valmy.org Les Anglo-saxons sont coutumiers du mensonge d’État ou de la désinformation. Ils manipulent l’opinion internationale avec un profond mépris pour l’intelligence des peuples et des gouvernants étrangers. Ce qui se déroule actuellement, face à la Russie, est typique de cette suffisance et de la vision des relations internationales qui en découle. Nous savons ce qu’il en était de l’arsenal de destruction massive de Saddam Hussein et de la « quatrième armée du monde ». Nous revoyons Colin Powell faire défiler, sans honte, à la tribune des Nations-Unies, des photos de camions censés représenter un « laboratoire mobile de recherche » irakien. Le président Chirac avait alors refusé de participer à une guerre préventive contre l’Irak ce qui avait provoqué, aux États-Unis, une flambée de haine contre la France. L’histoire est riche de ces mensonges orchestrés pour la plupart par la CIA, chaque fois pour...

Lire la suite

« False flag » et « immoralité » : Michel Raimbaud analyse la crise syrienne

La Plume parcourt le Net
Le 13 avril 20180
Michel Raimbaud

Publié le : 11 avril 2018 Source : francais.rt.com Michel Raimbaud a livré pour RT France son analyse sur l’attaque chimique présumée dans la Ghouta et ses conséquences. Convaincu qu’il s’agit d’une « false flag », il dénonce l’« immoralité » de la position de Paris, calquée sur les néoconservateurs. L’ancien ambassadeur de France Michel Raimbaud qui porte un regard acéré sur les problématiques du monde arabo-musulman, région dans laquelle il a accumulé une expertise fondée sur des expériences de terrain, analyse les derniers rebondissements de la crise syrienne. Pour l’ancien diplomate, qui s’appuie sur les exemples tirés du passé récent du pays, il est fort probable que l’attaque chimique présumée dans la Ghouta, attribuée au gouvernement syrien, ait été montée de toutes pièces : « C’est ce que l’on appelle une false flag (attaque sous fausse bannière) ». « Quand il y a eu une attaque, il a toujours été...

Lire la suite

Pourquoi la France ne doit pas s’associer aux frappes en Syrie – Par Caroline Galactéros

La Plume parcourt le Net
Le 13 avril 20180
Caroline Galactéros

Publié le : 11 avril 2018 Source : lefigaro.fr Alors que la France s’apprête vraisemblablement à frapper la Syrie, en représailles aux attaques chimiques supposées, Caroline Galactéros plaide pour un sursaut d’indépendance nationale. Selon elle, la France ne doit pas s’aventurer dans une nouvelle coalition. Docteur en science politique et colonel au sein de la réserve opérationnelle des Armées, Caroline Galactéros est présidente du think tank Geopragma. Auteur du blog Bouger Les Lignes, elle a notamment publié Guerre, Technologie et société (éd. Nuvis, 2014). La messe semble dite et une atmosphère de veillée d’armes plane sur Paris, tandis que le jeune prince d’Arabie Saoudite quitte la capitale et que notre président est en étroit dialogue avec son homologue américain. La France pourrait, en coordination avec Washington, frapper de manière imminente les forces du régime syrien en représailles d’une nouvelle attaque chimique imputée de manière «très probable» mais en amont...

Lire la suite

Leur « devoir de mémoire » – Par Philippe Grasset

La Plume parcourt le Net
Le 11 avril 20180
Sarkozy et le monstre Kadhafi sans commentaires

Publié le : 10 avril 2018 Source : dedefensa.org Le 22 mars 2018, le pathétique Sarko venait sur TF1 clamer son indignation et brandir son honneur bafoué, interrogé par Gilles Bouleau. Lorsqu’il fut question de l’intervention française en Libye, qui entraîna le reste (l’OTAN, les USA, la très-honorable “communauté internationale”), Sarko utilisa divers arguments à la fois impératifs et pleins d’honorabilité diverses comme on met de la confiture sur ses tartines, dont la nécessité de défendre Benghazi contre la terrible menace de Kadhafi d’y faire couler “des fleuves” de sang. C’est là effectivement qu’il fut pathétique, Sarko : “Vous vous rendez comptes, monsieur Bouleau, des fleuves de sang ! Des fleuves de sang !”. Cette répétition de l’expression “fleuve de sang” dite en roulant des yeux terribles me sembla être l’expression de ce qui devait être le sommet de la pensée stratégique et de la vision géopolitique, voire métahistorique de cet ex-président-là, qui eut tout de...

Lire la suite

Syrie, Bachar, attaque chimique et communauté internationale… Un entretien avec Alain Rodier

La Plume parcourt le Net
Le 11 avril 20180
L'ogre Bachar, comme l'apellent volontiers les occidentaux

Publié le : 10 avril 2018 Source : atlantico.fr Alain Rodier est ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la criminalité organisée. _____ « La logique derrière la brutalité assumée par Bachar El Assad » Bachar El Assad est une nouvelle fois accusé d’avoir mené une attaque à l’arme chimique sur sa population. Des agissements condamnés comme toujours par la communauté internationale, mais le président syrien semble bel et bien intouchable. Une riposte de la part de l’Occident semble en effet improbable. Atlantico : Alors que le régime Syrien est accusé d’avoir conduit une nouvelle fois une attaque chimique sur sa population, une riposte conjointe de la France et des États-Unis pourrait voir le jour, en raison de ce nouveau franchissement de la « ligne rouge ». Cependant, et...

Lire la suite

Hystérie collective – Par Eric Denécé

La Plume parcourt le Net
Le 5 avril 20180
Eric Denécé

Publié le : 4 avril 2018 Source : cf2r.org La crise diplomatique entre l’Occident et la Russie ne cesse de prendre de l’ampleur,avec l’expulsion de près de 150 diplomates et « espions » russes de plus d’une vingtaine de pays d’Europe et d’Amérique du Nord (1). Les raisons d’une telle réaction sont, officiellement, une « riposte » à la tentative d’attentat contre la personne d’un ex-espion russe – Sergueï Skripal (2)– et de sa fille, à Salisbury, au Royaume-Uni, le 4 mars dernier. Or, il convient de noter que cette incroyable campagne antirusse ne repose sur presque rien et que les réactions qu’elle suscite apparaissent totalement disproportionnées. Un assassinat… sans mort et sans preuve Jusqu’à présent, force est de constater qu’aucune preuve irréfutable de la culpabilité de la Russie dans cette tentative d’assassinat n’a été fournie au public. Pour le moment, toutes les accusations demeurent verbales. Considérons rapidement les faits (3) : - ...

Lire la suite

« Elle est ressuscitée ! » : le dernier acte du Novichok – Par Moon of Alabama

La Plume parcourt le Net
Le 31 mars 20180
Damned encore un coup des Russes

Publié le : 31 mars 2018 Source : comite-valmy.org Il semble que le conte de fée Novichok que nous raconte le gouvernement britannique, aura une fin heureuse : la résurrection étonnante et mystérieuse des victimes de l’« agent innervant », de « grade militaire », « cinq à huit fois plus meurtrier que le gaz VX » et « d’un type mis au point par » Hollywood. Joyeuses Pâques ! Yulia Skripal n’est plus dans un état critique, disent les médecins de Salisbury. « L’état de Yulia Skripal, qui avait été empoisonnée au moyen d’un agent innervant à Salisbury en même temps que son père, s’améliore rapidement, selon les médecins. Le NHS (1) Foundation Trust de Salisbury a déclaré jeudi que la victime de 33 ans n’était plus dans un état critique, et a ajouté que son état médical était stable. Christine Blanshard, médecin chef de l’hôpital du district de Salisbury, a déclaré : « Je suis heureuse de pouvoir vous annoncer...

Lire la suite

Le glacis de la connerie – Par Patrice-Hans Perrier

La Plume parcourt le Net
Le 30 mars 20181
Ah, les cons..

Publié le : 30 mars 2018 Source : dedefensa.org Faisant mentir les théories du réchauffement climatique, nous venons de vivre un hiver qui a même perturbé l’état des relations diplomatiques à l’échelle planétaire. Bienvenu dans l’ère de glace de la géopolitique. En effet, rien ne va plus depuis l’affaire de l’empoisonnement de l’ancien espion russe Sergueï Skripal au Royaume-Uni. Profitant de la fonte des glaces, le Canada vient d’expulser, manu militari, une poignée de diplomates russes afin de faire bonne figure dans le peloton des colonies d’Oncle Sam. Mettre au pas l’ours mal léché Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, désireux de faire oublier ses déboires en sol indien, vient de prendre le crachoir afin de « remonter les bretelles » d’un Poutine comparé à un véritable délinquant. Le frère siamois du président Macron invite l’ours mal léché à faire amende honorable « que ce soit en reculant dans son engagement dans...

Lire la suite

« Les Européens ne sont plus des partenaires fiables » – Entretien avec Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine

La Plume parcourt le Net
Le 30 mars 20180
Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine

Publié le : 22 mars 2018 Source : galacteros.over-blog.com Dmitri Sergueïevitch Peskov est l’un des plus proches collaborateurs de Vladimir Poutine. Il travaille à ses côtés depuis l’accession de celui-ci au pouvoir, en 2000. Aujourd’hui secrétaire de presse ‒ porte-parole ‒ du Kremlin, il a accepté, au lendemain de la réélection du président russe, de recevoir Le Courrier de Russie pour faire un point sur la situation politique internationale. Propos recueillis par Caroline Galactéros. _____ Le Courrier de Russie : Comment jugez-vous l’atmosphère politique internationale qui a entouré cette élection présidentielle en Russie, par rapport à celle de 2012 ? Est-elle pire ou équivalente ? Dmitri Peskov : La tension va croissant, avec, cette fois, une agressivité vraiment sans précédent de la part de certains États. Je parle évidemment du scandale de la Grande-Bretagne accusant la Russie d’une chose à laquelle notre pays n’est aucunement lié. Et cela sans aucune preuve, sans aucune raison… excepté l’affirmation : « La Russie est coupable ». C’est...

Lire la suite