Politique Monde

Qui est vraiment Angela Merkel ? – Par Jeanne de Baylan

Europe
Le 19 novembre 20160
L'Allemagne de tata Merkel est aujourd'hui le seul et unique patron de l'Europe et de la zone Euro..

Publié le : 17 juin 2016 Source :  medias-presse.info   Aux questions que lance le baron van Handel à la chancelière (voir l’article de MPI), nous disposons d’ores et déjà de nombreuses réponses, qui n’ont pas dû lui échapper… Les origines de la chancelière Le nom de naissance d’Angela Merkel est Angela Dorothea Kasner. Elle est le premier enfant de Horst Kasner (1), né Kazmierczak en 1926 à Berlin-Pankow et décédé en 2011 à Templin, et de Herlind Kasner, juive polonaise née Jentzsch en 1928 à Elbing, au nord de la Pologne dans la voïvodie de Varmie-Mazurie, à l’époque en Prusse-Occidentale. Angela Merkel est officiellement née à Hambourg en 1954. Elle s’est vue fort embarrassée lorsqu’en mars 2013, parut un article de la Gazeta Wyborcza, journal important en Pologne, relayé par n-tv (2), sur son arbre généalogique et sa filiation polonaise, dont se sont enorgueillis les Polonais et plus particulièrement les...

Lire la suite

L’Ukraine poursuit sa fuite en avant suicidaire dans le Donbass… – Par Christelle Néant

Europe
Le 19 novembre 20160
L'Ukraine, un état factice fait de bric et de broc qui vole aujourd'hui en éclats..

Publié le : 14 novembre 2016 Source : dnipress.com …alors que la situation internationale se retourne contre elle Avec 5118 bombardements effectués contre la République Populaire de Donetsk (RPD) la semaine passée, un blocage complet de la mise en œuvre des accords de Minsk et une tendance toujours à la hausse de ses bombardements, l’Ukraine semble donc bien avoir décidé de jeter la résolution pacifique du conflit à la poubelle. Dans ce contexte, les entraînements d’avions de combats ukrainiens près de la ligne de front du côté de la République Populaire de Lougansk (RPL), en violation totale des accords de Minsk, et l’accumulation de nouvelles armes lourdes sur l’ensemble du front, font craindre le pire. Les rares baisses du nombre de bombardements sont suivies immédiatement après d’une hausse vertigineuse (l’avant-dernière a été marquée par une hausse de 200 % des bombardements le jour d’après, faisant craindre de nouveaux chiffres...

Lire la suite

Election de Trump : Zemmour a tort – Par Xavier Scott

La Plume parcourt le Net
Le 19 novembre 20160
Zemmour a tord

Publié le : 11 novembre 2016 Source : bvoltaire.fr Les lecteurs ont sans doute assez lu d’articles sur la victoire de Trump. Mais on ne va tout de même pas bouder notre plaisir ! Toutefois, et bien que ressentant une grande satisfaction face au résultat de cette élection, je ne peux m´empêcher de voir qu’il y a une profonde erreur d’analyse sur les raisons de cette victoire. Comme Zemmour dans sa dernière chronique RTL, beaucoup estiment que l’élection de Trump est la défaite du politiquement correct et du multiculturalisme. Zemmour ajoute également que « Trump a gagné grâce à une Amérique blanche et populaire », en bref, le vote Trump serait un vote identitaire blanc. Toutes ces analyses semblent justes, mais en regardant les sondages effectués à la sortie des bureaux de vote, on note que Trump a fait moins bien que Romney auprès des électeurs blancs lors de l’élection de 2012 (Trump : 58 % ; Romney : 59 %). Aussi, Trump a réussi à capter plus de voix d’électeurs noirs et hispaniques que ne l’avait fait Romney. Par conséquent,...

Lire la suite

Non, Clinton n’aurait pas forcément battu Trump au suffrage universel direct – Par Philippe Berry

La Plume parcourt le Net
Le 19 novembre 20160
Clinton-Trump

Publié le : 16 novembre 2016 Source : 20minutes.fr Si les Américains votaient comme les Français, au suffrage universel direct, Donald Trump aurait perdu l’élection. C’est le raisonnement avancé par de nombreux démocrates après la défaite d’Hillary Clinton, avec un argument qui semble plutôt logique : elle a obtenu un million de voix de plus que son adversaire au niveau national, et l’écart final pourrait même doubler une fois tous les bulletins comptés. Sauf que comme le relève le Washington Post, les mauvais perdants comparent des pommes et des oranges. Avec le système indirect du collège électoral, qui attribue tous les grands électeurs d’un Etat à celui qui s’impose, quel que soit le score, les candidats font l’impasse sur les Etats où ils n’ont aucune chance, y abandonnant un grand nombre de voix. Donald Trump n’a pas fait campagne en Californie ou à New York. Idem pour Clinton au Texas ou...

Lire la suite

Du nouveau à Washington, une chance pour le monde ! Par Caroline Galacteros

La Plume parcourt le Net
Le 19 novembre 20160
Donald Trump, épouventail à bobos, pourfendeur populiste du système

Publié le : 17 novembre 2016 Source : lepoint.fr Le matraquage médiatique à grande échelle n’aura donc pas suffi. Une fois encore, comme au Royaume-Uni, comme peut-être très bientôt en France, le scénario politique présenté comme évident, « naturel » et surtout consensuel a été déjoué par la mobilisation inattendue d’une frange de la population américaine (pas seulement blanche d’ailleurs) décidée à risquer un changement politique aléatoire mais drastique, plutôt que de subir l’indifférence grandissante d’élites qui prétendent la représenter. Si l’Europe ne prend pas garde à ce nouveau coup de gong et ne se décide pas à traiter enfin avec courage et détermination les enjeux identitaires et sécuritaires qui minent notre ensemble continental, c’est la France, l’Italie, l’Autriche, la Grèce, les Pays-Bas, la Hongrie et d’autres peuples inquiets qui, demain, poussés par des leaders populistes dangereux, pourraient décider de fuir un ensemble économique qui ne fait plus ni corps ni...

Lire la suite

Pourquoi l’“émodiplomatie” française n’est ni crédible, ni constructive – Par Maxime Chaix

La Plume parcourt le Net
Le 8 novembre 20160
Guigou

Publié le : maximechaix.info Source : 25 octobre 2016 Depuis les Printemps arabes, le moralisme diplomatique à géométrie variable de Nicolas Sarkozy et de son successeur s’est imposé dans la politique étrangère française, en particulier à l’égard de l’axe chiite (sous Sarkozy) et de la Russie (sous Hollande). Justifiées par le pilonnage et le siège d’Alep-Est par les forces de Bachar el-Assad et ses alliés russes, les récentes hésitations et menaces de l’Éxécutif français contre Vladimir Poutine en sont un exemple paroxystique, tandis que la France et ses alliés soutiennent clandestinement des rebelles islamistes en Syrie, et qu’ils appuient la coalition arabe qui bombarde avec des armes occidentales des milliers de civils yéménites depuis plus d’un an et demi – avec des conséquences humanitaires désastreuses. Cette diplomatie de l’indignation sélective est irrationnelle et contre-productive, pour ne pas dire irresponsable et contraire à nos intérêts nationaux, en ce qu’elle cherche à satisfaire...

Lire la suite

Le Bug – Par Century News

La Plume parcourt le Net
Le 8 novembre 20160
Clinton-Trump

Publié le : 04 novembre 2016 Source : centurienews.com Les élections aux États-Unis se terminent le 8 novembre au soir. À moins d’une semaine de ces élections, les sondages semblent encore donner une avance en terme de nombre de sièges de grands électeurs à Clinton, tandis que Trump s’approche et dépasse parfois cette dernière en pourcentage d’intentions de vote. Le résultat est incertain et à cette heure, rien ne permet d’anticiper les résultats. Mais quoi qu’il en soit, cette élection marquera un tournant de l’histoire du monde et ce, pour plusieurs raisons. D’une part, au cœur de la puissance politique, économique et militaire de notre époque, une véritable opposition s’est manifestée. Les élections, qui étaient depuis 30 ans l’occasion d’une opposition factice entre membres modérés d’une élite globalement solidaire, ont laissé la place à un affrontement direct, dur et sous l’œil de l’opinion publique internationale, entre deux candidats que...

Lire la suite

Entretien avec Vladimir Poutine après le sommet des BRICS à Goa – Par Le Saker Francophone

La Plume parcourt le Net
Le 8 novembre 20160
Vladimir Poutine, inflexible sur la Syrie

Publié le : 17 octobre 2016 Source : lesakerfrancophone.fr Le Président de la Russie a répondu aux questions des journalistes russes après le Sommet des BRICS à Goa (octobre 2016)  _____ Question : Beaucoup a été dit dans les médias occidentaux au sujet des BRICS qui passeraient par une période difficile. Depuis que le Brésil a un nouveau président, le pays est supposé se demander s’il a besoin des BRICS. Il y a peu de secret sur la tension qui existe entre l’Inde et la Chine. En fait, les États-Unis ont été de plus en plus proactifs en ce qui concerne l’Inde. Vous avez dit à plusieurs reprises que vous considériez les BRICS comme une association importante et viable. À votre avis, quelle est la gravité des défis, le cas échéant, auxquels les BRICS font face ? Vont-il réussir à les surmonter et quelles sont les perspectives de développement des BRICS en général ? Vladimir Poutine : Certains de nos...

Lire la suite

Bilderberg : escapade de l’autre côté du miroir – Par Pepe Escobar

La Plume parcourt le Net
Le 1 juillet 20160
Le Bilderberg, une des véritables centres de pouvoir de la gouvernance mondiale

Publié le : 21 juin 2016 Source : lesakerfrancophone.fr Donc, la réunion annuelle de Bilderberg s’est placidement installée derrière des portes – et clôtures – fortement sécurisées de l’Hôtel Taschenbergpalais Kempinski à Dresde – commodément éclipsée par la sombre histoire d’Orlando, dans laquelle un musulman né aux États-Unis et enregistré au Parti démocrate, ayant un emploi stable dans une entreprise de sécurité mondialement connue (4GS) et sans casier judiciaire, se convertit soudain en djihadiste urbain estampillé Daesh déchaînant l’enfer sur des cibles LGBT. Certains des Maîtres habituels de l’Univers – mais surtout leurs porteurs de valises sélectionnés – ont rejoint Bilderberg dans un joyeux mélange style Goldman Sachs-rencontre-Google. Sentez-vous libres d’en profiter pour dessiner les connexions possibles entre les participants officiels, tous généreusement accueillis par l’organisateur Airbus. Ce qui importe vraiment au Bilderberg est ce qui est discuté uniquement par certains maîtres et messagers derrière des portes closes – et non ceux qui pilotent les sessions avec des invités,...

Lire la suite

Brexit : le peuple contre les « despotes éclairés » – Par Mathieu Bock-Côté

Europe
Le 1 juillet 20160
Jacques Attali

Publié le : 27 juin 2016 Source : lefigaro.fr Quelques jours avant le référendum sur le Brexit, alors que les partisans du Leave et du Remain s’opposaient vigoureusement en Grande-Bretagne, Jacques Attali confessait sur son blogue de L’Express le fond de sa pensée. Je la résume d’une formule : ce qui l’indignait dans ce référendum, c’était fondamentalement qu’on le tienne. On peut reprendre ses mots: « un tel référendum implique qu’un peuple peut remettre en cause toute évolution considérée jusque-là comme irréversible, telle qu’une réforme institutionnelle, une conquête sociale, une réforme des mœurs ». On devine aujourd’hui sa colère : un peuple à son avis insuffisamment éclairé se serait permis d’entraver la marche de l’histoire, qui passerait par le démantèlement progressif de l’État-nation. La construction européenne irait tellement de soi qu’il ne devrait pas vraiment être possible de ne pas l’endosser. Une fois la vision de Jacques Attali inscrite...

Lire la suite