La Plume parcourt le Net

« Le bilan d’honnêteté » du renseignement américain est « lamentable » – Entretien avec John Kiriakou, ex-analyste de la CIA

La Plume parcourt le Net
Le 16 janvier 20170
John Brennan, directeur de la CIA

Publié le : 11 janvier 2017 Source : francais.rt.com Le dernier rapport du renseignement américain abonde en accusations à l’égard de la Russie, mais manque de preuves concrètes. Ex-analyste de la CIA, John Kiriakou, estime que le peuple américain ne croira plus ses politiciens sur parole. _____ RT : Le directeur du FBI, James Comey, affirme que l’accès au serveurs du Parti démocrate a été refusé à son agence. Les démocrates étaient pourtant les premiers à accuser la Russie de piratage, pourquoi n’ont-ils donc pas laissé le FBI enquêter ? John Kiriakou (J. K.) : C’est vraiment une question à 64 000 dollars. Aujourd’hui, je ne cesse d’entendre des élus du Capitole dire que les preuves retenues contre la Russie sont accablantes. Ils utilisent tous ce mot. En fait, si vous regardez ce rapport publié par le Parti démocrate, les preuves ne sont pas accablantes, et si on l’ajoute à cela le...

Lire la suite

Les coups de pied de l’âne démocrate… Par Christian Vanneste

La Plume parcourt le Net
Le 16 janvier 20170
Démocrates, les démocrates

Publié le : 16 janvier 2017 Source : bvoltaire.fr On avait enfin trouvé l’explication du tropisme poutinien de Donald Trump. Le FSB, en bon héritier du KGB, tenait Trump par les c…, en détenant une vidéo à caractère sexuel sur les ébats du futur président dans un grand hôtel de Moscou. Son allégeance moscovite sentait le sexe et le fric. « Pas étonnant, chez ce personnage », ont exulté toutes les têtes bien-pensantes qui nous désinforment au quotidien. La sortie tardive de cette « bombe » est étrange. La lancer sans certitude contre le président élu ne peut avoir que des conséquences néfastes pour le pays lui-même. La capacité d’agir de la Maison-Blanche ne peut qu’être handicapée par une perte de légitimité, et davantage encore en cas de procédure d’impeachment. Un homme incapable de contrôler une sexualité salace ou perverse n’est guère fréquentable et ne peut représenter dignement un pays. Mais si ce...

Lire la suite

La Folie de fin de règne à Washington – Par Diana Johnstone

La Plume parcourt le Net
Le 16 janvier 20170
Quand Obama rime avec Attila..

Publié le : 09 janvier 2017 Source : francais.rt.com « Jamais à Washington n’a-t-on vu un parti au pouvoir si incapable d’accepter l’alternance, si vindicatif, si avide de trouver des boucs émissaires » – la journaliste Diana Johnstone fait le point sur les derniers jours des démocrates au pouvoir. En 2016, le Parti de guerre étatsunien était sûr de pouvoir poursuivre sa politique habituelle d’hégémonie mondiale avec l’élection à la Présidence de sa candidate, Hillary Clinton. Face à sa défaite inattendue, déchirante, inacceptable, le Parti de guerre dans son désarroi s’est mis à mimer sa propre caricature de « l’ennemi », la Russie – grande nation qu’Obama qualifie bizarrement de « petite ». Son dépit est sans limites. Pour Hillary Clinton, l’élimination du « dictateur » Khadafi fut son plus grand succès et devait la qualifier pour la présidence grâce au succès de sa « stratégie de changement de régime...

Lire la suite

L’insoutenable légèreté de Vincent Peillon – Par Anne-Marie Le Pourhiet

La Plume parcourt le Net
Le 16 janvier 20170
Vincent Peillon

Publié le : 16 janvier 2017 Source : causeur.fr Quand le ministre invitait le sadomasochisme à l’école Soutenir que c’est au nom de la laïcité que le gouvernement de Vichy aurait imposé aux Juifs le port de l’étoile jaune n’est pas une simple « bourde » mais une énormité définitivement disqualifiante pour un candidat à la présidence de la République française. Mais n’ayons pas la mémoire courte et constatons que M. Peillon est un récidiviste de l’incompétence et de l’irresponsabilité politiques. Il n’a pas quitté le gouvernement à la faveur d’un simple remaniement technique mais par sanction de sa gestion calamiteuse de la réforme des rythmes scolaires. Ce n’est pas tout, il y eut bien pire. Petit retour en arrière. Nous sommes en janvier 2013, en pleine explosion de la « genritude » sous l’égide de Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des droits des femmes (surtout des LGBT), et au milieu  du débat sur...

Lire la suite

2017 ! Enfin ! Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 1 janvier 20170
Slobodan Despot 2

Publié le : 1er janvier 2017 Source : blog.despot.ch 2+0+1+7 = 10; 1+0 = 1. Selon les numérologues, 2017 est une année qui vaut « 1 ». Elle est l’opposé de l’an 2016 qui, lui, valait 9. 2016 était la fin d’un cycle, 2017 le début d’un autre. C’est peut-être pour cela que — même quand on ne croit pas au langage des chiffres — personne n’aura l’idée de vous souhaiter, cette année, que les choses continuent « comme avant ». La continuité est barrée de notre vocabulaire et de nos esprits. Elle est impensable, tant sur le plan des faits extérieurs que de la vie intérieure. Sortie de glaciation 2016 fut, sous bien des aspects, une année prodigieuse et prophétique — toujours du point de vue des faits extérieurs. Elle a vu les Britanniques voter leur départ de l’UE, les Italiens renvoyer dans les filets un Premier ministre...

Lire la suite

Le vrai rôle des médias de masse – Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 20 décembre 20160
Les médias occidentaux, gigantesque et redoutable outil de propagande au service de l'empire...

Publié le : novembre 2016 Source : antipresse.tumblr.com Dans l’Occident moderne, l’altruisme émotif n’est pas une vertu, ni même une option: c’est un devoir. C’est un camouflage obligé pour sortir de chez soi, tout comme l’est la burqa pour les femmes en Arabie Saoudite. La rumeur parcourt l’« antisphère » depuis l’élection de Trump : les médias officiels sont morts! Ils ont tout misé sur Hillary ils ont donc tous perdu et plus personne le leur accorde le moindre crédit. Circulez, y a plus rien à en tirer ! C’est évidemment une vue de l’esprit. Les médias ne sont pas là pour dire le vrai, ils sont là pour organiser notre vie. Ils sont, dans un sens général (englobant donc aussi les « antimédias »), le filtre par où nous recevons les 95% de notre connaissance du monde qui nous entoure. Le paysan du XIXe siècle pouvait encore se prévaloir...

Lire la suite

Précédent Philippot vs Maréchal-Le Pen : guerre de tranchées au FN – Par David Desgouilles

La Plume parcourt le Net
Le 12 décembre 20160
Marine le Pen au Grand Jury RTL

Publié le : 11 décembre 2016 Source : causeur.fr La victoire de François Fillon a eu d’autres effets que de mettre à la retraite Nicolas Sarkozy et Alain Juppé et de précipiter le renoncement de François Hollande. Elle a aussi provoqué des effets collatéraux au Front national. Depuis quelques jours, rien ne va plus du côté frontiste et, dans la grande tradition de ce parti qui ne lave jamais son linge sale en famille, tout le monde est témoin de la dispute. Le conflit est désormais ouvert et on peut d’ores et déjà constater que personne n’y met du sien, bien au contraire, parmi les trois protagonistes, la députée Marion Maréchal Le Pen, le stratège Florian Philippot et la patronne Marine Le Pen. Reprenons donc depuis le début et distribuons les mauvais points. La députée du Vaucluse a ouvert les hostilités. A la manière d’Alain Juppé, elle s’est saisie...

Lire la suite

Peuple ou Nation ? Par Le Scribe

La Plume parcourt le Net
Le 7 décembre 20160
La Liberté guidant le Peuple, ou la France en situation pré-révolutionnaire

Publié le : 19 juillet 2015 Source : le-scribe.hautetfort.com Qu’est ce qui différencie aujourd’hui le souverainiste de droite de l’eurosceptique de gauche ? Tous deux veulent rompre avec l’idéologie ordolibérale qui préside à l’européisme au nom de la démocratie, dont tous deux s’accordent désormais à dire qu’elle n’est applicable que dans un cadre national, c’est à dire au sein d’institutions contrôlées par le peuple. Mais la gauche a du mal avec ce mot de « national » qui sonne faux à ses tympans polis par un siècle d’« Internationale ». Ainsi commence-t-elle timidement à parler de « souveraineté populaire » (cf. Fréderic Lordon), tandis que les souverainistes, eux, enfonce en bonne logique le clou de la « souveraineté nationale », auprès d’un électorat populaire de plus en plus à l’écoute. Alors faut-il donner la parole au Peuple ou à la Nation ? Ne s’agit-il pas de deux fictions ? Le Peuple existe-t-il ? Le peuple avec un petit...

Lire la suite

La candidature de Valls – Entrevue de Jacques Sapir

La Plume parcourt le Net
Le 7 décembre 20160
Manuel Valls, impitoyable avec les anti-mariage gay, mais mou du genou avec les racailles

Publié le : 06 décembre 2016 Source : russeurope.hypotheses.org RT France : Pensez-vous que Manuel Valls soit un bon candidat pour remporter effectivement la primaire ? Jacques Sapir : Tout d’abord, il faut considérer que Manuel Valls est un candidat qui arrive usé à la primaire. Il eut été logique qu’il démissionne à l’été 2015 s’il avait voulu sérieusement se présenter à l’élection présidentielle de 2017. Cela lui aurait donné de la distance par rapport à François Hollande, et lui aurait permis de mieux affirmer la spécificité de son projet politique. Il arrive donc usé, parce qu’il est au gouvernement depuis maintenant trois ans et qu’il a d’une certaine manière assumé les différentes décisions prises par François Hollande, y compris celles qui sont les plus contestées – comme la fameuse Loi Travail El Khomri – qu’il a dû faire passer avec une disposition particulière de la Constitution française, ce qu’on appelle l’article 49.3 et qui n’est...

Lire la suite

La spirale de l’impuissance – Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 7 décembre 20160
Slobodan Despot 2

Publié le : 23 octobre 2016 Source : blog.despot.ch L’Europe s’est anesthésiée dans sa procrastination. Elle est devenue la Belle au Bois dormant. Elle se réveillera comme Euramérique ou Eurasie, à moins qu’elle devienne Eurabie. C’est un roman de Georges Simenon, La fuite de monsieur Monde, qui dépeint le plus profondément la situation l’Européen moderne. Arrivé au bord de la cinquantaine, M. Monde, petit industriel prospère, disparaît un matin sans crier gare. Alors que sa femme, personne froide et sans coeur, envoie la police à ses trousses, il prend un faux nom et se refait une vie au bas de l’échelle sociale, dans le Midi, avec une entraîneuse qu’il a sauvée du suicide. Dans un lieu sordide, il rencontrera la femme avec qui il était marié dans une vie antérieure, épave humaine ravagée par la drogue. Il remonte à Paris avec elle et la fait soigner à ses frais....

Lire la suite