La Plume parcourt le Net

Choisis ton con, camarade ! Par Aristide Renou

La Plume parcourt le Net
Le 18 octobre 20181
Christophe Castaner

Publié le : 17 octobre 2018 Source : facebook.com Il a fallu deux semaines d’intenses cogitations pour y parvenir, sans doute à cause de l’abondance du choix, mais c’est fait. Et que nous dit le choix de Christophe Castaner pour le poste de ministre de l’Intérieur ? Le précédent titulaire du poste, Gérard Collomb, a quitté ses fonctions en dressant un constat plus qu’alarmant : le Titanic fonce vers l’iceberg à toute vapeur. En fait, peut-être a-t-il déjà heurté l’écueil fatal, on ne sait pas très bien. Mais en tout cas ce n’est manifestement pas le moment de se préoccuper de savoir si l’orchestre joue juste. Qu’à cela ne tienne : après y avoir mûrement réfléchi (mais alors mûrement, hein ? il ne pourra pas prétendre qu’il a été pressé par les évènements), Emmanuel Macron a choisi la personne qui, entre toutes, lui semblait la mieux à même de...

Lire la suite

Macron, an II : Jupiter sent le sapin… Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 15 octobre 20180
Jupiter est nu

Publié le : 15 octobre 2018 Source : causeur.fr A peine plus d’un an après le triomphe de « Jupiter » Macron, voici déjà venu le temps des disputes et des ambiances de fin de règne… J’ai dépeint, dans un article précédent, l’actuel occupant du palais de l’Élysée sous les traits vaguement démoniaques du Nécronomacron. J’y relevais avant tout l’inconsistance du personnage. L’affaire Benalla et ses conséquences viennent de mettre à nu son néant d’une profondeur… métaphysique. Comment va-t-il tenir ? « Il n’est qu’un oxymore en rotation, une contradiction absolue. Ce gouffre n’a aucune profondeur. Cette fraîcheur n’a pas d’âge. » Le démon que je décrivais alors sentait le soufre ; celui d’aujourd’hui sent déjà le sapin. Un an et demi après le triomphe de Jupiter, voici le temps des disputes qui résonnent dans les couloirs, des palais qui se vident, des spadassins qui désertent et des ambiances de fin de règne. Les...

Lire la suite

Rwanda : raison d’Etat ou nouvelle humiliation nationale ? Par Bernard Lugan

La Plume parcourt le Net
Le 15 octobre 20180
Macron a les yeux de Chimène pour le Rwanda de Paul Kagamé

Publié le : 14 octobre 2018 Source : bernardlugan.blogspot.com L’affaire serait cocasse si elle n’était le révélateur du niveau d’abaissement de la France. Lors du sommet de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie) qui vient de se tenir en Arménie, le président Macron a, de son propre chef, fait élire une nouvelle présidente en la personne de Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères, une habituée des virulentes et continuelles attaques contre la France. Voilà donc cet organisme désormais présidé par la représentante d’un pays dont le gouvernement a rasé au bulldozer le centre culturel français à Kigali, un pays qui a déclassé le français au profit de l’anglais, un pays qui, si l’on en croit la presse, ne cotisait plus à l’OIF, un pays qui n’a cessé de traiter de génocidaires ou de complices de génocide, le président Mitterrand et ses ministres, ainsi que MM. Balladur et Juppé ;...

Lire la suite

En Bavière, intox et manipulation après les élections – Par Tarick Dali

Europe
Le 15 octobre 20180
Ca commence à sentir le pâté pour Tatie Merkel Outre-Rhin...

Publié le : 15 octobre 2018 Source : polemia.com Rien de plus prévisible qu’une soirée électorale ! Non pas grâce aux sondages, mais du fait des médias dont on sait, par avance, ce qu’ils diront et qu’ils se copieront les uns les autres. La soirée de dimanche dernier n’a pas dérogé à la règle, qu’on l’ait suivie en France ou en Allemagne : la CSU a essuyé un cuisant revers, les Verts sont les grands vainqueurs, l’extrême-droite effectue une percée historique. Et le choix des médias, unanime, est clair : la CSU doit, au parlement de Munich, constituer une majorité avec les Verts, histoire de pérenniser le merkelisme, version allemande du macronisme ou du juppisme. Le revers du CSU Ce scénario n’a aucune cohérence politique et les intéressés n’en veulent pas, mais les médias tentent de l’imposer, relayant, ce faisant, la volonté de moins en moins discrète des technocrates de l’Union européenne...

Lire la suite

Budget italien : le bras de fer avec l’UE est engagé – Par Jacques Sapir

Europe
Le 15 octobre 20180
Matteo Salvini, pire cauchemar des europeistes de Bruxelles

Publié le : 13 octobre 2018 Source : dedefensa.org La présentation du budget italien est en train de soulever un problème de compatibilité avec les institutions européennes (sur l’ampleur du déficit) ainsi qu’une vive polémique en Italie. Il est désormais clair que l’on va vers une crise d’ampleur entre l’Union européenne et l’Italie. Le ministre de l’intérieur italien et Vice-Premier ministre, M. Matteo Salvini, avait déclaré à la fin du mois de septembre qu’il soutenait une proposition de « limiter le déficit » autour de 2%. Cette déclaration était importante, car elle émanait d’un dirigeant qui avait fait campagne sur une rupture franche avec les règles de l’Union européenne. De plus, les sondages réalisés en Italie montraient (et continuent de montrer) que M. Salvini jouit d’une incontestable popularité (entre 60% et 75% d’opinions favorables) et que son parti, la Lega, semble avoir le vent en poupe. Il a obtenu...

Lire la suite

L’impasse européiste – Par Jean Bricmont

Europe
Le 15 octobre 20180
L'Europe, désormais ouvertement allemande, n'est plus qu'un radeau de la Méduse géopolitique et économique..

Publié le : 04 octobre 2018 Source : francais.rt.com Le ralliement du Rassemblement national et de la France insoumise à la non-sortie de l’Union européenne peut être vu par les européistes comme un grand succès. En réalité, ils ont gagné une bataille mais pas la guerre, ce que je voudrais expliquer ici. Ma critique de la construction européenne n’est ni de gauche ni de droite. Aujourd’hui, à gauche, on est presque unanime à critiquer l’Union européenne comme étant néo-libérale ; mais le problème est bien plus profond que cela et provient de ce qu’on pourrait appeler le théorème fondamental de l’impasse européiste : on ne peut pas forcer à s’entendre des gens qui ne s’entendent pas spontanément. J’ai vécu la plus grande partie de ma vie dans un pays, la Belgique, dont la devise est «l’union fait la force». Ce principe est peut-être vrai dans l’abstrait, mais la Belgique est...

Lire la suite

L’UE profite aux multinationales et non aux peuples – Entretien avec Inge Rauscher

Europe
Le 10 octobre 20180
L'Europe à la botte des lobbies industriel et agroalipmentaire

Publié le : 08 octobre 2018 Source : zeit-fragen.ch/fr Autriche : interview de Inge Rauscher, présidente de l’« Initiative Heimat & Umwelt » et porte-parole du comité interpartis en vue d’un retrait de l’UE Il y a trois ans, eut lieu une semaine de récolte de signatures pour l’initiative populaire autrichienne demandant la sortie de l’UE. Pour pouvoir remettre une telle initiative au Parlement, il fallait avoir obtenu 100 000 signatures de citoyens autrichiens, déposées personnellement dans une liste auprès d’une administration communale, démontrant ainsi sa volonté d’obtenir une votation populaire concernant la sortie de l’UE. Malgré ces difficultés et un boycott parfait de la part des médias, l’initiative obtint 261 000 signatures, ce qui ressemblait à un tremblement de terre en Autriche. Toutefois, le Parlement refusa de respecter cette claire volonté de la population. « Zeit-Fragen » s’est entretenu avec Inge Rauscher, présidente de l’«Initiative Heimat und Umwelt», l’une de principales initiatrices de ces...

Lire la suite

Présidence rwandaise de la francophonie : un scandale français – Par Pierre Péan

La Plume parcourt le Net
Le 10 octobre 20180
Louise Mushikiwabo et Paul Kagamé

Publié le : 08 octobre 2018 Source : prochetmoyen-orient.ch Incroyable mais vrai ! L’Elysée soutient une candidature… rwandaise à la présidence de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). La décision doit être entérinée les 11 et 12 octobre prochains à Erevan (Arménie) lors du XVIIème sommet de l’organisation. Cette posture française est absolument scandaleuse ! Depuis son installation en 1994, la dictature de Paul Kagamé s’efforce de promouvoir la langue anglaise et ne cesse de traîner régulièrement la France et ses dirigeants dans la boue. Comment expliquer la décision de l’Elysée, qui en matière de haine de soi, atteint ainsi un sommet difficilement explicable ? En toute amitié, nous avons demandé au grand journaliste d’investigation Pierre Péan d’assurer l’Editorient de cette semaine. La rédaction _____ En soutenant la candidature de Louise Mushikiwabo – la ministre des Affaires étrangères rwandaises – à la tête de la Francophonie, Emmanuel Macron élève le French Bashing...

Lire la suite

La volte-face de l’Inde anéantit la stratégie « quadrilatérale » de Trump – Par Moon of Alabama

La Plume parcourt le Net
Le 10 octobre 20180
Narendra Modi et Vladimir Poutine

Publié le : 08 octobre 2018 Source : arretsurinfo.ch Un changement de politique étrangère de l’Inde la semaine dernière a désintégré la stratégie de l’administration Trump contre la Russie et la Chine. Le traitement de l’Inde par les médias américains va changer. Le gouvernement indien de Narendra Modi va essuyer un feu nourri d’attaques propagandistes. Il y a deux semaines, la Revue hebdomadaire de Moon of Alabama s’intéressait à l’accord véreux que Modi, le fondamentaliste hindou qui est président de l’Inde, a conclu sur l’avion de combat Rafale : En résumé : « Le gouvernement précédent avait signé un contrat avec la société française Dassault pour l’achat de 126 Rafales pour 10,6 milliards de dollars. 30% du prix devait être rétrocédé par Dassault à l’avionneur d’État indien HAL pour assembler la plus grande partie des avions. Modi s’est envolé pour Paris et a changé l’accord à l’insu de son cabinet et...

Lire la suite

Les options des anglosionistes (rapport intermédiaire) – Par Le Saker

La Plume parcourt le Net
Le 13 avril 20180
L'axe américano-sioniste

Publié le : 10 avril 2018 Source : lesakerfrancophone.fr Une attaque anglosioniste contre la Syrie semble inévitable et imminente. Il y a toujours une chance que quelques généraux du Pentagone supposés sains d’esprit, réalistes et patriotes s’y opposent, mais je n’y crois pas trop (j’ai interrogé deux de mes amis les mieux informés à ce propos et les deux m’ont dit d’oublier). Compter que ceux qui toute leur vie ont obéi aux ordres en refusent subitement un et, ce faisant, brisent leur carrière, est naïf. D’ailleurs, la plus grande partie de ceux que nous avons aujourd’hui au Pentagone ne sont pas du type de l’amiral Fallon, mais plutôt du genre « poule mouillée lèche-cul » à la Petraeus.  Il se peut qu’ils ne poussent pas à une confrontation avec la Russie, mais ils feront ce qu’on leur dit de faire. Le commandant du CENTCOM l’a dit récemment (« Nous ferons ce qu’on...

Lire la suite