Société France

Pierre Bergé contre La Plume… ce sera bien la 17ème chambre !

7 septembre 20151
Pierre Bergé contre La Plume… ce sera bien la 17ème chambre ! 5.00/5 19 votes

Pierre Bergé... Sans doute le seul argument réellement incontestable pour la légalisation de l'euthanasieC’était aujourd’hui lundi 07 septembre 2015 à 15 heures 30, que j’étais convoqué au Palais de Justice de Paris par la juge d’instruction Carole Vujasinovic, suite à la plainte en diffamation déposée contre moi et La Plume concernant mon article de novembre 2014, article paru à l’occasion d’une cérémonie mondaine organisée à l’Institut du Monde Arabe par Jack Lang, son directeur (directeur de l’Institut du Monde Arabe, Jack Lang ? si, si !), cérémonie toute à la gloire de Pierre Bergé, dont il aura été tout au long de l’entretien que celui-ci avait tenu ce jour là avec Frédéric Mitterrand, bien plus question que du Maroc ou du « monde arabe », mais cérémonie organisée (et financée ?) par un organisme public pour célébrer une personne privée, et devant un public où l’on pouvait chercher presque en vain la présence d’un seul arabe d’ailleurs, voir ici), article intitulé Lang, Bergé, Mitterrand… Les trois mousquetaires de l’immonde à l’IMA.

Dans mon précédent billet évoquant cette « abracadabrantesque » affaire, Pierre Bergé contre La Plume… dernières nouvelles du front judiciaire, j’avais déjà informé mes lecteurs de cette procédure déclenchée à mon encontre par l’avocat de Pierre Bergé, Maître Pierrat, et détaillé les cinq points mis en avant par celui-ci pour « justifier » sa plainte en diffamation, ainsi que mes premières réponses à ces motivations – me semble-t-il – toutes plus ou moins surréalistes. Ceux qui veulent en savoir plus à ce sujet peuvent donc se référer à l’article évoqué un peu plus haut.

Bien qu’assuré (et pour cause !) de ma totale bonne foi dans cette affaire, et en réalité assez confiant dans ma capacité à répondre de façon argumentée aux attaques de la partie adverse, mais aussi certain du fait que Pierre Bergé avait les moyens d’engager un ténor du barreau maitrisant naturellement bien plus que moi arcanes et usages relevant d’une procédure judiciaire de cette nature, procédure étant évidemment une première assez remarquable et un peu déstabilisatrice pour moi, et grâce à l’aide de celui qui est devenu, depuis notre première rencontre – et je suis particulièrement fier de l’écrire – mon ami : Pierre-Yves Rougeyron, président du Cercle Aristote et des éditions Perspectives Libres (c’est dans ce genre de situation que l’on a l’occasion de juger de la solidité des sentiments humains, de la réalité des amitiés, et celle-ci est d’airain, j’aurai l’occasion d’y revenir très prochainement), je m’étais dans un premier temps tourné vers l’un des avocats les plus brillants, lorsqu’il s’agit de défendre les causes judiciaires se heurtant de plein fouet à la dictature du politiquement correct et à la répression de la liberté d’expression en France : Maître Jérôme Triomphe. Celui-ci étant déjà l’avocat de Guillaume de Thieulloy pour une plainte du même Pierre Bergé, et pour une motivation presque identique (monsieur Bergé poursuit également quatre autres sites internet pour les mêmes raisons, dont les plus connus sont Fdesouche et Riposte Laïque), me proposa de contacter en urgence (j’avais reçu ma convocation moins de quinze jours avant la date indiquée sur celle-ci) et en son nom l’un de ses collègues et amis avocats, spécialisé tout comme lui dans ce type d’affaires judiciaires touchant à la liberté d’expression dans une France aux dérives de plus en plus totalitaires : Maître David Dassa-Le Deist.

Joint par courriel presque au dernier moment, informé de ma situation financière actuelle assez précaire interdisant de fait pour lui la certitude des honoraires « normaux » que son excellence professionnelle justifierait pourtant très largement, celui-ci, bien qu’en plus toujours en vacances à la réception de ma demande, me répondit immédiatement par un : « je suis votre homme » que je ne suis pas prêt d’oublier ! Encore une fois, et je ne le dirai jamais assez : grand merci, Maître !

Nous nous sommes donc donné rendez-vous tout à l’heure au Palais de Justice de Paris, devant l’entrée de la salle de l’ordre des avocats, puis rendus au bureau de la juge d’instruction en charge de la plainte. Nous avons été reçus par la juge Carole Vujasinovic, une femme je dois le dire absolument charmante, d’une grande gentillesse, très attentive et particulièrement humaine.

J’espérais dans mon précédent billet évoquant l’« affaire » que la justice ne donnerait même pas suite à la plainte de Pierre Bergé… Mais j’ai appris, en cette occasion, de la bouche de mon avocat comme de celle de la juge d’instruction, que les plaintes en diffamation dans les affaires de presse sont systématiquement menées à terme, et au final tranchées devant la cour : la juge d’instruction n’a pas les prérogatives nécessaires pour clore le dossier à ce stade de la procédure judiciaire.

C’est donc devant un juge de la 17ème chambre, celle des affaires de presse, sans doute dans près d’un an (le temps judiciaire est un temps particulièrement long) que sera jugée mon « affaire », les infos relayées (et sourcées) évoquées dans mon article, ma bonne foi, et celle de celui qui m’attaque en diffamation.

En attendant, je suis donc bien « mis en examen » !

Bien entendu, et comme promis déjà précédemment, je vous tiendrai au courant de la suite des évènements…

Marc LEROY – La Plume à Gratter

EmailPrintFriendlyBookmark/FavoritesFacebookShare

Mots clés : , , ,

10 Responses to Pierre Bergé contre La Plume… ce sera bien la 17ème chambre !

  1. Lebuchard courroucé le 27 octobre 2015 à 21 h 44 min

    Bonsoir Marc !
    Comme le dit La Mouette, c’est à coup sûr un honneur de faire face à un tel tordu immonde, esprit de traviole et vicieux qu’il porte sur son visage.
    J’espère vraiment que l’on vous donnera raison bien que la balance financière soit du côté obscure de la petite Lulu.
    Vous n’êtes pas le seul dans ce cas d’ailleurs, vous le savez. Ainsi Hicham Hazam que j’ai découvert par hasard grâce à votre affaire à réaliser un excellent billet bourré d’informations (certaines très connues comme celle de « la petite Lulu ») : https://hichamhamza.wordpress.com/2015/09/09/pierre-berge-contre-panamza/
    En attendant de te revoir, j’ai été enchanté de faire ta connaissance et d’échanger certains points de vue avec toi.
    Bon courage et bonne continuation.
    Au plaisir.

  2. carine005 le 28 septembre 2015 à 20 h 46 min

    C’est un honneur, à mon humble avis.

    • Lebuchard courroucé le 27 octobre 2015 à 21 h 45 min

      Je plussoie !
      Bonjour Carine !

      • Catherine B le 2 novembre 2015 à 21 h 41 min

        Je plussois, ça veut dire, je suis d’accord! Nous plus–soissons alors :)

  3. Oly le 13 septembre 2015 à 16 h 16 min

    Bon courage pour votre combat

    J’espère sincèrement que l’issue en sera favorable. le monde manque de personne comme vous

    En attendant d’avoir de vos nouvelles

  4. Catherine B le 10 septembre 2015 à 13 h 34 min
  5. Ribus le 9 septembre 2015 à 22 h 34 min

    Bon courage pour cette procédure qui sera longue et surtout injuste.

    Vous ajoutez votre nom aux victimes des bourreaux de la liberté d’expression et ils sont nombreux : Zemmour, Camus, Soral et tant d’autres. Donc, vous êtes en bonne compagnie. Pensez à eux lorsque vous comparaîtrez. La 17è chambre est le tribunal de la Liberté et c’est en France qu’il se trouve.

    Cordialement

  6. trechelaplaine le 9 septembre 2015 à 10 h 33 min

    Bon courage la Plume dans ce combat difficile face à ce ploutocrate nauséeux. Cette charge tout azimut contre les médias qu’il ne contrôle pas montre une curieuse frénésie sur un sujet qui, affirme-t-il, ne le concerne pas !
    Tout mon soutien dans cette épreuve.

  7. Farci Niçois le 8 septembre 2015 à 18 h 35 min

    Monsieur le « mis en examen » je suis de tout coeur à vos côtés.

    • marc le 8 septembre 2015 à 21 h 26 min

      merci mon cher « Farci » – ça fait bizarre tout de même à l’écriture :-)

      Amités

      Marc LEROY – La Plume à Gratter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*