Politique France

Crise des Gilets jaunes : allocution de Macron ? Piège à cons !

12 décembre 20188
Crise des Gilets jaunes : allocution de Macron ? Piège à cons ! 4.95/5 61 votes

Ceux qui ont regardé lundi soir l’allocation présidentielle d’Emmanuel Macron ont vécu en cette occasion un moment totalement surréaliste de l’histoire de la Cinquième République… Pendant un peu moins de quinze minutes, le président prétendument jupitérien que l’oligarchie politico-pipolo-médiatique a réussi à nous coller à la tête de l’état en 2017 a offert au peuple de France mobilisé parait-il en nombre devant son petit écran et, par la même occasion, au monde qui pourrait faire encore mine de s’intéresser à lui, un spectacle tout bonnement hallucinant de vacuité, d’autisme politique et, bien plus encore, de trouille ploutocratique. Je n’ai en vérité pas souvenir d’avoir jamais vu un chef de l’état dans une telle position de faiblesse, un Président de la République française afficher avec un tel éclat tragique une si totale inaptitude à exercer la fonction qu’il occupe.

Comme empalé sur son siège, crispé comme jamais, le regard perdu et même effaré rivé sur un prompteur mal calibré qui le faisait nous regarder « droit dans les cheveux », pétrifié comme un enfant devant le grand méchant loup, récitant mécaniquement, laborieusement un discours totalement à côté de la plaque, à mille lieues des enjeux du moment, la fausse larme à l’œil et avec les trémolos mal posés dans la voix d’un médiocre acteur de MJC, un discours presque aussi convenu qu’inconvenant, pondu dans l’urgence ou plutôt dans la panique par un quelconque communicant du palais macronien… un discours dans un premier temps faussement ferme et moralisateur, censé condamner les violences des dernières semaines et présenter l’image d’un président inflexible face à l’agitation de la rue, puis dégoulinant de fausse modestie et de vaine repentance, en son cœur parsemé de pseudo générosité fiscale et de concessions salariales biaisées (nous allons y revenir), puis au final grossièrement peinturluré à la hâte d’un patriotisme de pure circonstance, le jour même où il s’apprêtait à apposer sa signature en forme de forfaiture au bas du pacte de Marrakech, Macron s’est sans doute définitivement décrédibilisé, ridiculisé même dans l’esprit de la plus grande majorité de nos compatriotes.

Sur la forme, consternante, je ne vois pas trop ce que je pourrais dire de plus… sur le fond, et ce mot dépasse très largement ma pensée, voyons plus en détails les ingrédients du brouet indigeste proposé lundi soir par notre Micron présidentiel…

Une main de saindoux dans une moufle de fer blanc…

On l’a dit, l’allocution macronienne a commencé par une introduction qui se voulait implacable face aux débordements et violences qui ont émaillé les manifestations principalement parisiennes des Gilets jaunes depuis trois semaines. Comme plusieurs de ses mini-stres, celui qui n’est plus désormais que la pathétique baudruche dégonflée de la Macronnie hier encore triomphante et surtout méprisante, a surjoué la carte de la fermeté, fermeté affirmée d’autant plus fort que tout, dans les jours qui viennent de passer, a démontré l’incapacité du gouvernement et notamment de ce qui nous sert de Ministre de l’intérieur, a faire régner l’ordre et la sécurité, à empêcher les violences parallèles aux manifestations, à interpeller les vrais fauteurs de troubles (quasiment pas un casseur des Black blocks ou un pilleur venu de banlieue n’a été déféré devant les tribunaux en comparution immédiate), malgré les moyens considérables mobilisés sur le terrain. L’ancien banquier d’affaires qui trône à l’Elysée a tenté de nous faire son De Gaulle de mai 68 arrêtant d’un seul discours la chienlit ? Le résultat fut un bide monumental !

« Je vous aime » ? Nous non plus !

Macron a ensuite enchaîné avec un couplet sentimental presque surréaliste, nous affirmant son amour total, désintéressé, sacrificiel même pour les manifestants jaunes en particulier, pour nous autres Français en général, et puis pourquoi s’arrêter en si bon chemin, pour le pays tout entier, sur un ton presque larmoyant que je ne saurais trop qualifier : insincère, ridicule, pathétique, surjoué, obscène ? Tout cela à la fois, sans doute, et si un seul des lecteurs de La Plume me trouve sur ce point trop sévère, qu’il rejette un œil reposé sur « ça » et, s’il n’a pas changé d’avis, qu’il ne ressent pas une irrépressible envie de pleurer de honte ou plus encore un impératif besoin de pisser de rire, qu’il me jette la première pierre !

Image de prévisualisation YouTube

Des mesures à même de satisfaire les Gilets jaunes ? Mieux vaut en rire !

Après des semaines de mépris, d’insultes, de calomnie puis de silence ou de dérobades macroniennes et macronistes, le prétendu « virage social » pris par le Président de la République et immédiatement loué, claironné par tous les médias oligarchiques, a en réalité tout du pétard mouillé, pour ne pas dire tout de l’entourloupe politicienne, voire de l’escroquerie économique de première grandeur…

Macron a en effet annoncé quatre mesures principales censées répondre aux revendications des Gilets jaunes en matière de pouvoir d’achat, dont la plus spectaculaire est cette fameuse « augmentation du SMIC » de 100 euros…

Citation : « Le salaire d’un travailleur au SMIC augmentera de 100 euros par mois dès 2019 sans qu’il en coûte un euro de plus pour l’employeur ». Une augmentation  de 100 € pour tous les salariés rémunérés au SMIC en réponse aux manifestations de Gilets jaunes ? De prime abord spectaculaire, cette mesure s’est presque aussitôt révélée comme étant une supercherie intégrale !

En effet, le salaire minimum ne bénéficiera en réalité en janvier prochain d’aucun coup de pouce supplémentaire, mais seulement de la hausse légale automatique prévue par la loi, qui devrait être d’environ 1,8% (soit environ 25 euros net). Le supplément de 70 euros (brut) aboutissant à ces 100 euros prendra en réalité la forme d’une augmentation annoncée bien avant la crise des Gilets jaunes … et tout juste un peu plus rapide que prévue de la prime d’activité, cette allocation versée par la CAF (Caisse d’allocations familiales). Une augmentation qui était initialement programmée ainsi : 30 euros en avril 2019, 20 euros en octobre 2020 et enfin 20 euros en octobre 2021. Macron n’a donc pas ajouté UN centime d’euro à l’enveloppe initialement allouée pour relever un peu le pouvoir d’achat des smicards : il a simplement anticipé de deux ans les augmentations déjà annoncées ! Et c’est en vérité peut-être encore plus mensonger que cela, puisque dès mardi, une source gouvernementale a indiqué que les 100 euros annoncés par Macron incluaient AUSSI l’exonération des cotisations sociales pourtant déjà appliquée en 2018, avant même l’allocution d’Emmanuel Macron (soit environ 20 euros pour un SMIC) ! Sans compter que, bien entendu, cette prime d’activité n’étant pas inscrite sur la feuille de paie et donc pas soumise à cotisations, elle ne sera pas prise en compte pour le calcul des retraites ! Et il convient de rappeler que si, effectivement, et comme l’a claironné notre triste sire, cette « augmentation » ne coûtera pas « un euro de plus à l’employeur », c’est parce qu’elle sera entièrement financée par l’argent public, donc en partie, via leurs impôts et cotisations sociales, par… ceux-là même qui en bénéficieront ! Une première mesure, annonçant un chiffre apparemment spectaculaire (100 euros) qui est donc, je le répète, une escroquerie absolue !

Les trois autres mesures supposées éteindre le feu de la contestation jaune sur le territoire national ?

Une re-défiscalisation des heures supplémentaires (soit la réactualisation d’une mesure initiée durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, et abandonnée sous celui de François Hollande, c’est-à-dire avec l’assentiment actif de… Emmanuel Macron, son principal collaborateur puis Ministre des finances)… ou comment faire du faux neuf avec du vrai vieux !

Une annulation de la hausse de la CSG pour les retraités touchant moins de 2000 euros par mois, soit, pour ses « heureux bénéficiaires », non pas une augmentation du pouvoir d’achat, mais… une annulation de sa baisse ! On appréciera au passage le fait que pour notre président si généreux, un retraité touchant 2001 euros par mois est donc un nanti dont le pouvoir d’achat n’a pas besoin du moindre coup de pouce !

Enfin, une ridicule « incitation » adressée aux employeurs pour que ceux-ci allouent à leurs employés une « prime de fin d’année » en fonction de leurs moyens et de leur bonne volonté… on ne sait trop s’il faut en rire ou en pleurer !

Bref, entre fausses mesures et vrai foutage de gueule, l’immense majorité des Français qui sont descendus dans la rue n’ont pas obtenu le moindre geste du gouvernement, la moindre amélioration de leur situation financière : ce qui n’empêche pas le pouvoir, les merdias à sa botte et jusqu’aux dirigeants du corbillard politique que constitue désormais le parti LR dirigé d’une main de traître par Laurent Wauquiez, de demander aux Gilets jaunes de rentrer à présent sagement dans leurs pénates en oubliant leurs fort déplaisantes revendications…

Espérons que ceux, vêtus ou non de jaune, qui de toute évidence demeurent pour notre président autiste des gens « qui ne sont rien », ne se feront pas berner par le sordide numéro de bonneteau politicien qu’a tenté de leur servir lundi soir le mari de Brigitte, et que dès aujourd’hui, aux péages d’autoroute, devant les hyper marchés, sur les ronds-points ou dans les rues de Paris et d’ailleurs, tous les jours, tous les samedis,  jusqu’à Noël ou jusqu’à la saint glinglin s’il le faut, puis courant 2019 lors des élections européennes, ils crieront à la face de ce pouvoir indigne : « trop peu, trop tard ! Macron, démission, Macron, piège à cons ! »

Marc LEROY – La Plume à Gratter

EmailPrintFriendlyBookmark/FavoritesFacebookShare

Mots clés : , , , ,

8 Responses to Crise des Gilets jaunes : allocution de Macron ? Piège à cons !

  1. Joséphine le 24 décembre 2018 à 8 h 38 min

    A piège à cons de Macron, un autre piège a été tendu à ce dernier, celui d’un LAPIN posé à Castaner par les Gilets Jaunes à Versailles et c’était jubilatoire dès le matin de ce samedi 22. 22 V’là les Flics à Versailles ! oui comme pour la Mamma d’Aznavourian, ils étaient tous là, tous « groupir » à Versailles. Les GJ à PARIS au Sacré Coeur… Sacré baroud d’Honneur au gouvernement !!!

    BON NOËL parmi les vôtres Marc !!!

  2. PR CALGUÈS le 13 décembre 2018 à 11 h 03 min

    Écouter ce prétentieux méconnaissant notre Histoire et notre Culture, faire acte de contrition et débiter des sornettes auxquelles personne ne croit – lui en premier- est un véritable pensum .
    Avant que le pays ne se retrouve sous tutelle de l’Europe et du F.M.I., il faut de très grandes vacances à cet individu.

    • Joséphine le 24 décembre 2018 à 8 h 42 min

      De très grandes vacances à cet individu ? Oui il vous a écouté et les prend à N’Djamena au Tchad. Courage Fuyons l’Macron ! J’ai d’ailleurs lu une blague à ce sujet : « Macron ? Il est Djamena quand il le faut !!! »

  3. Bluebair le 13 décembre 2018 à 1 h 05 min

    Comme j’aimerais etre avec vous Josephine, samedi prochain, dans votre village… Vous etes des héros! Le peuple de France est en effet à un tournant historique: ce n’est pas tous les jours que l’union d’un peuple fait vaciller le nouvel ordre mondial… car il suffirait que les Gilets Jaunes continuent encore 2 ou 3 samedis pour que le systeme s’enraye sérieusement. Oui, il y aurait encore de la souffrance, des arrestations, des sacrifices, des inconvénients multiples… mais rien qu’en répétant le scénario du 8 Décembre, l’action des Gilets Jaunes:
    1-accapare les forces de l’ordre (qui de toutes façons n’agissent jamais contre les véritables terroristes, on l’a encore vu aujourd’hui meme)
    2-engorge l’appareil judiciaire
    3-met à genoux la grande distribution
    4-bloque la propagande totalitaire européenne
    5-démasque les imposteurs médiatiques et politiques
    Et, cerise sur le gateau, fait ch. BHL, qui s’est enthousiasmé pour toutes les révoltes populaires du monde- SAUF ici en France; c’est sans doute trop près…
    Ah, les horribles, les monstres, trop contents de s’accrocher au dernier attentat pour faire- encore- honte aux francais. Vous etes des héros! Montrez de quelle étoffe vous êtes faits, montrez votre qualité! Avant que ne commence la véritable guerre, celle qui vient aujourd’hui de nous rappeler ce qu’elle sera.

    • Joséphine le 13 décembre 2018 à 8 h 57 min

      100% avec vous Bluebair ! Bien que la télémacron nous balance 24H/24 Strasbourg avec son barbare bien utile, toujours recherché…je viens de lire sur un site étranger qui ne fout pas les gaulois indignés à la poubelle, que l’Acte V prévu par les Gilets Jaunes aura bien lieu à Paris ce Samedi. Et chose bizarre, même nombre de flics déployé que le samedi précédent. Je pense que l’attentat commis à Strasbourg par un fou d’allah radicalisé et fiché S connu par les Polices Suisses, Allemandes et Françaises vont donner une Foi incroyable à celles et ceux qui ont le courage de s’indigner et que ça risque d’être très chaud dans la capitale après-demain.
      Soutien aux Gilets Jaunes
      HONTE à tous les politiques de droite comme de gauche qui ont demandé aux G.J, en citant la célèbre phrase « Je vous demande de vous arrêter ! ».
      Que nenni pas « cons » ceux de la France d’en bas ils continuent d’avancer lentement mais sûrement.

  4. Trechelaplaine le 13 décembre 2018 à 0 h 11 min

    Encore un article magnifique Marc !

    Comme ses prédécesseurs, Macron est à la tête d’un Etat ruiné: il lui fait les poches mais elles sont vides depuis longtemps.

    Gilet jaunes: le racket d’Etat ayant dépassé les limites du raisonnable, il fait la manche auprès des entreprises privées. A votre bon coeur, les amis du CAC 40 !
    Demain, un téléthon pour Bercy ?
    Après demain, c’est le FMI qui paiera un demi-demi-salaire aux fonctionnaires, un quart de pension au retraités et qui contre-signera le budget de Bercy ?

    Pacte de Marrakech: pas avare sur les dépenses des Français, il signe une facture en milliards d’euros qu’il refilera sans vergogne aux générations futures.

    Pas d’engagement qu’il dit, lui et son troupeau de journalistes bêlants, mais un texte qui ne comporte que des engagements (cf résolution 71 du19/09/2016 contenue dans le Pacte de Marrakech),

    Pas d’engagement juridiques certes. (on ne nous déclarera pas la guerre, ni ne subirons de blocus ou d’embargo si on ne respecte pas la parole donnée), mais ce pacte n’est qu’une suite de déclarations d’intentions fortes, appelées «engagements» par les auteurs, en faveur de l’accueil massif et régulier de migrants.

    D’ailleurs qu’est-ce qu’un pacte si ce n’est une entente, un engagement à respecter la parole donnée ou un texte signé. Le Pacte de Varsovie n’était-il pas engageant pour l’URSS et ses alliés ?

    Résolution 71 du 19/09/2018:
    «Le Programme 2030 met en lumière le fait que nous sommes prêts à faciliter la migration et la mobilité de façon ordonnée, sûre, régulière et responsable, notamment par la mise en œuvre de politiques migratoires planifiées et bien gérées. Les besoins des réfugiés, des déplacés et des migrants sont expressément reconnus».

    Le document comporte 5 chapitres et 27 pages.
    1: Introduction: 5 pages
    2: «Engagements s’appliquant aussi bien aux réfugiés qu’aux migrants»: 4 pages
    3 «Engagements en faveur des migrants»: 5 pages
    4 «Engagements en faveur des réfugiés»: 5 pages
    5 «Suivi et réexamen de nos engagements» : 1 page

    Pas d’engagements ????? On peut se demander si Macron a lu le texte !

    On peut aussi croire qu’il se moque du peuple Français et qu’il lui ment !

    Ce texte est la condamnation à mort des peuples européens qui seront submergés par des flux massifs et réguliers de populations déshéritées au taux de fécondité moyenâgeux.

    Ce sera la désolation à la fois financière et culturelle pour les populations hôtes qui devront faire de la place aux migrants et casser leur maigre tirelire pour assurer le soutien de ces nouveaux arrivants: logement, éducation, santé, formation, emploi…..

    Comme si on en avait les moyens ! (sans parler de l’envie, mais ça les ploutocrates s’en moquent !).

    Macron, ce chantre du «nouveau monde» ne fait que répliquer l’ancien en pire.

    Il condamne les Français à s’incliner devant des bouleversements sans précédent et irréversibles.

    Il persiste aussi à nous prendre pour des cons !

    • Joséphine le 13 décembre 2018 à 10 h 40 min

      Excellente suite à l’article de Marc Trechelaplaine. Z’inquiétez pas au sujet du grand malade de l’Elysée. Il n’a jamais dormi plus de 2H la nuit depuis Mai 2017. Il laisse ronfler sa vieille bouche grande ouverte, mais continue d’appeler régulièrement ses ministres de 2H à 6H du mat exigeant d’eux toujours plus de performance, mais surtout pour qu’ils le rassurent.
      S’il tient le coup je doute que ce ne soit pas grâce à sa boite de bicarbonate de sodium en poudre. D’ici qu’il nous fasse une overdose le « gonze » y’a pas loin Oh que j’aimerais entendre le bruit de sa chute : bardadingue et Chplaff !!! Et si par malheur il arrivait à se relever, nous aurons un Bouteflika N° 2…

  5. Joséphine le 12 décembre 2018 à 17 h 02 min

    Excellent article, toujours écrit avec talent, et que je ne peux qu’approuver et applaudir mon Cher Marc.
    Le malheur, dans cette démarche historique des Gilets Jaunes, c’est que ce qui s’est déroulé à Strasbourg fout complètement en l’air tout ce qu’ils avaient organisé depuis des semaines. On dirait presque que le duo Castaner-Macron a appuyé sur un bouton décoré d’un croissant rouge, relié directement chez un imam, pour que l’ignominie frappe à nouveau la France.

    Entendre Castaner dès hier soir, aussitôt après le drame du Marché de Noël, dire « Ne propagez pas de RUMEURS, suivez les conseils des autorités ». Tu m’étonnes Ducon ! le mec a gueulé allah akbar dès 21H en poignardant et en fusillant des innocents, mais chut ça ne signifie pas pour autant que ce soit l’acte d’un terroriste islamiste. Ce n’est qu’à midi aujourd’hui qu’il a été diffusé à la téléMacron qu’en effet ALLAH AKBAR avait bien été entendu selon des témoignages de personnes se trouvant sur place au moment de la tuerie et que c’était un radicalisé fiché S très connu de la Police SUISSE, ALLEMANDE, et Française…

    Il faudrait que les Gilets Jaunes continuent leur révolte sans qu’il soit besoin d’avoir recours aux FLICS qui vont être réquisitionnés pour la bien arrangeante « alerte rouge attention attentat sur le territoire Français ». Mais comment ? Devant chaque maison, chaque immeuble, à toutes les fenêtres des appartements, sur tous les balcons, les toits ? Individuellement les Français ne tenteront rien. Je suis la seule dans mon petit village a avoir exposé mon gilet jaune sur la façade de ma petite maison et à l’embarquer dès que je sors faire mes courses. Il faut faire ce qu’avaient prévu les gilets jaunes, soit bloquer TOUS les Grands Ports de ravitaillement du NORD au SUD de la FRANCE. Les Préfectures etc…Point à la ligne !

    Ave Marc, Ave les Gilets Jaunes, Ave nous toutes et tous ici !!!

    Aimons-Nous Vivants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*