Politique Monde

Boris Johnson, nouveau champion de l’immonde du Point Godwin !

22 mars 20182
Boris Johnson, nouveau champion de l’immonde du Point Godwin ! 4.65/5 51 votes

Les éructations et délires britanniques faisant suite à la rocambolesque « affaire Skripal » n’en finissent plus d’atteindre des sommets, et il est de plus en plus difficile de décider s’il s’agit de sommets du ridicule, de la crapulerie ou désormais de l’obscénité pure et simple.

Le toujours décoiffé Boris Johnson est le ministre des affaires étrangères du Royaume-Uni, c’est-à-dire supposément le premier diplomate de son pays. Le dictionnaire français donne de l’adjectif diplomate la définition suivante : « qui est adroit, avisé dans ses relations avec autrui ». Diplomate, un qualificatif qui sied vraiment à merveille à notre pôvre Boris, un peu comme pourrait seoir un gant de soie à la nageoire d’une baleine à bosse ! Accrochez-vous fermement à vos chaises, on y va…

Hier, lors d’une séance parlementaire, Boris Johnson a franchi avec éclat, avec fracas le rubicon (très con, même) du point Godwin, à propos du locataire à peine triomphalement réélu du Kremlin (1). Il a tout d’abord donné raison à un parlementaire britannique, lui aussi totalement à l’Ouest (c’est le cas de le dire), qui venait de comparer la prochaine utilisation de la Coupe du Monde 2018 en Russie, comme outil de propagande, à celle dont Hitler avait usé en 1936 avec les Jeux olympiques de Berlin.

« Oui, je pense que la comparaison avec 1936 est juste », a d’abord renchéri l’inénarrable Boris, ajoutant aussitôt plusieurs wagons sacrément plombants à son train oratoire devenu totalement fou, je cite et dans le désordre (de son cerveau malade ?) :

« Je crois que Vladimir Poutine pense que la Russie est lésée, aussi il tente de semer du désordre partout où il peut »… « Franchement, c’est à vomir de penser à Poutine en train de se glorifier lors de cet événement sportif ».

User du reductio ad hitlerum est toujours la preuve d’un crétinisme abyssal ou d’une crapulerie himalayenne, mais le faire à propos du Président de la nation qui a été de très, très loin, celle qui a payé le plus lourd tribu dans la lutte contre l’hydre nazie durant la seconde guerre mondiale, sacrifiant soixante fois plus des siens qu’une Grande Bretagne pourtant déjà particulièrement héroïque (2), attaquer sous un tel angle celui dont le père, blessé de guerre, combattit l’Allemagne hitlérienne, et dont la mère échappa miraculeusement à la mort durant le terrible siège de Leningrad (3), est d’une ignominie sans nom.

Mais Boris (qui, comme tous ses coreligionnaires que nous ne connaissons que trop, ose décidément tout) de continuer, avec tambour et trompette, gros sabots et entonnoir sur la tête, de tirer à vue avec sa pétoire nazifiante, dont il ne s’est même pas rendu compte, le malheureux, qu’elle se mettait subitement à tirer dramatiquement, grotesquement à l’envers, arrosant d’abondance son supposé arroseur, à propos du timing de la surréaliste « affaire Skripal » :

« Le moment (de cette attaque) est probablement lié plus étroitement à la récente élection en Russie »… ah, ça, je ne te le fais pas dire, mon cochon ! Mais « lié » par qui ? That is (not) the question ! Et de conclure, sublime de ridicule et de masochisme involontaire : « Comme le font de nombreuses personnalités non-démocratiques lorsqu’elles font face à une élection ou à un moment politique délicat, elles ont recours à la désignation d’un ennemi pour canaliser l’imagination publique ».

Ca ne s’invente pas (contrairement au reste), et osons même le dire, ça se rêve… car ces deux dernières saillies, d’évidence, pour tous ceux qui ont encore les yeux en face des trous et le cerveau préservé de la propagande atterrante qui se déverse une fois de plus sur tous les médias pour vilipender et accuser la Russie de tous les crimes, s’appliquent bien plus à Theresa May et à sa grotesque personne qu’à Vladimir Poutine ! Qui vit un moment politique délicat, en ce moment ? Ce dernier, réélu triomphalement dès le premier tour de la présidentielle russe, ou le Premier ministre britannique, embourbée dans ses atermoiements pathétiques face aux cerbères de l’UE, un pas en avant, deux pas en arrière, durant le laborieux processus de mise en place du Brexit ?

« lorsqu’elles font face …à un moment politique délicat… recours à la désignation d’un ennemi pour canaliser l’imagination publique »… tu as mille fois raison, mon pôvre Boris, et j’ajouterai même : Not if I don t see you first, sonny ! (4)

 Image de prévisualisation YouTube

 

Marc LEROY – La Plume à Gratter

_____

 

1) Avoir recours au point Godwin, c’est remplacer les « arguments par des analogies extrêmes. L’exemple le plus courant consiste à comparer le thème de la discussion avec une opinion nazie ou à traiter son interlocuteur de nazi ». (Wikipedia)

2) Près de 27 millions de morts russes, contre 450 000 pour le Royaume-Uni. (Wikipedia)

3) « Vladimir Poutine a raconté les récits de combat de son père, également prénommé Vladimir, mobilisé dans une unité de sabotage du NKVD, l’ancêtre du KGB. Comme ce jour où Poutine père et 27 autres soldats soviétiques envoyés près de Kinguissepp, tout près de l’Estonie, sont « trahis par les habitants » et tombent dans un piège tendu par les Allemands. « Sur les 28 soldats, quatre sont revenus de la ligne de front. Et 24 sont morts », a raconté le président russe.

Déployé dans une place forte pilonnée par les Allemands, près de Leningrad, Poutine père est blessé par une grenade et hospitalisé dans l’ancienne capitale impériale. Son épouse, Maria Chelomova, tente d’y survivre. Un jour, affamée, elle tombe d’inanition. Les équipes chargées de ramasser les morts dans la ville ont déjà chargé son corps quand son mari, sorti de l’hôpital, arrive. « Elle était encore vivante et il a dû l’extirper du tas de cadavres », raconte le président ». (RTL Info, mai 2015)

4) Locution anglaise qui est un peu l’équivalent de notre « c’est celui qui dit qui l’est ! »

EmailPrintFriendlyBookmark/FavoritesFacebookShare

Mots clés : , , , , , , ,

24 Responses to Boris Johnson, nouveau champion de l’immonde du Point Godwin !

  1. Vent d'Est, Vent d'Ouest le 28 mars 2018 à 18 h 47 min

    « .. et il est de plus en plus difficile de décider s’il s’agit de sommets du ridicule, de la crapulerie ou désormais de l’obscénité pure et simple. »

    Tout cela à la fois mon cher Marc… Et Trump, que je croyais plus pourvu de sens du discernement, emboîte – tel un canard boiteux – le pas. Honteux et déshonorant de la part de cet Occident que je ne reconnais plus comme le berceau d’une partie de mes ancêtres.

    Je garde confiance en Poutine, il est ce qu’il est mais sûrement pas stupide comme cette Theresa May qui a sonné l’hallali, et sans preuve aucune qui plus est !

    • marc le 31 mars 2018 à 12 h 43 min

      Oui ma très chère petite brise de printemps (votre possible pseudonyme alternatif en langage sioux) : il sera je pense de plus en plus difficile – en tout cas douloureux – pour vous d’afficher, de revendiquer votre « Vent d’Ouest » ! Car l’OTAN en emporte ce vent, si j’ose dire…

      Sincèrement vôtre

  2. Joséphine le 24 mars 2018 à 8 h 05 min

    « La Femme est l’avenir de l’homme ». Oui et aujourd’hui il existe une Femme qui est l’Avenir de la France.

    C’est celle qui devait gagner la présidentielle et qui a envoyé un petit mot ce matin à tous ses adhérents :

    « Notre pays a été l’objet d’une nouvelle attaque terroriste. Comme d’habitude, les Français ont droit à une sorte de rituel gouvernemental :

    - déplacement du ministre de l’Intérieur sur les lieux, qui nous expliquera avec l’air satisfait les mesures mises en place;- déclaration lénifiante sur les pathologies psychiatriques supposées du terroriste, comme vient de le faire E. Macron;

    - avis d’experts pour démontrer l’efficacité des dispositifs antiterroristes…

    Fait inquiétant : on s’aperçoit qu’après avoir frappé les métropoles, les terroristes choisissent désormais de s’attaquer aux périmètres moins contrôlés des zones rurales, adoptant là la technique expérimentée dans tous les pays qui ont sombré dans le terrorisme comme l’Irak.

    L’attaque meurtrière de Trèbes est visiblement le fait d’un étranger fiché S doublé d’un délinquant. Que faisait-il sur le sol français? Lorsque les députés du Front National ont proposé le 28 septembre 2017, par voie d’amendement, l’expulsion des fichés S étrangers, la majorité En Marche et LR ont voté contre. Le Front National demande que le terrorisme soit maintenant traité comme un « acte de guerre », et que les étrangers sur les 16.000 fichés « S » recensés soient immédiatement expulsés.

    Au-delà de cette mesure ciblée, le Front national demande le retour des contrôles effectifs aux frontières nationales. »

    Profonde tristesse ce matin en apprenant que le jeune Lieutenant-Colonel qui a sauvé des otages, est décédé cette nuit.

    Quand Macron prétend suite à cet attentat que le peuple français est un peuple de résistants … peut-être fait-il allusion à ce peuple qui vient sur les lieux des crimes barbares, pour chialer comme des madeleines devant les caméras en déposant des tites fleurs de toutes les couleurs, des tits coeurs et des tites bougies sans oublier ces trois mots inscrits sur un papier  » PAS DE HAINE ».

    Je suis haineuse.

    Je SUIS MARINE et je LE RESTE !!!

    • Trechelaplaine le 24 mars 2018 à 10 h 36 min

      Comme vous chère Joséphine, je suis haineux !
      Haineux de cette complicité passive de ceux qui livrent le peuple français aux tueurs, en âme et conscience, c’est à dire en les l’encourageant à s’établir en France, en les laissant y prospérer et à y préparer leurs sales coups sans rien faire de concret ou d’efficace.
      Haineux du silence de leur communauté religieuse, muette comme une carpe, comme toujours, sur les raisons idéologiques qui encouragent ses infâmes «jounoud Allah» (soldats de Dieu) à tuer pour le salut de leur âmes !
      Marine Le Pen a mile fois raison lorsqu’elle dénonce ces mascarades chroniques post-tueries : déplacements des «huiles» sur les lieux, discours lénifiants, hommages machinaux, «grilles de lecture» dépliées comme contre-feu par les médias et rabâchées comme des ritournelles enivrantes malgré les évidences du contraire: «Pas d’amalgame», «C’est pas ça l’Islam», «L’Islam est religion comme les autres», «L’islam est compatible avec notre civilisation», «L’Islam c’est amour et tolérance», et patati, patata et pourtant, c’est pourtant bien au nom d’Allah que les tueurs d’Allah égorgent !……et puis vient le temps des rassemblements, des marches blanches, des cérémonies officielles et des obsèques avec le retour «triomphal» des «huiles» venues parader avec suffisance tout en optimisant leur «communication» vers le petit peuple qu’elles ont abandonné.
      Alors moi aussi Joséphine, je suis Marine !

      • Joséphine le 24 mars 2018 à 11 h 52 min

        Merci Trechelaplaine. Comme toujours après vos écrits, suis de tout coeur avec Vous !

  3. Joséphine le 23 mars 2018 à 11 h 14 min

    Au pays de Boris on ferme 500 églises et on ouvre 423 mosquées. Et ? Et ben dites-vous bien que la France va bientôt connaître la même contamination vitesse grand V. HEIL l’ISLAM !

    « Le Londonistan, avec ses 423 nouvelles mosquées, est construit sur les tristes ruines du Christianisme anglais. Beaucoup d’églises chrétiennes emblématiques à Londres ont été converties en mosquées. »

    Rapports de l’Institut Gatestone : L’Église Unie Hyatt a été achetée par la communauté égyptienne pour être convertie en mosquée. L’église Saint Pierre a été convertie en la mosquée Madina. La mosquée Brick Lane a été construite sur une ancienne église méthodiste. Non seulement les bâtiments sont convertis, mais aussi, les gens. Le nombre de convertis à l’Islam a doublé ; Souvent, ils embrassent l’Islam radical, comme Khalid Masood, le terroriste qui a frappé Westminster. »

    Toujours pas d’insurrection, toujours pas de Chant des Partisans dans les rues de Londres et de Paris ? Alors restons « groupir » et Aimons-nous Vivants. AMEN

    • Trechelaplaine le 23 mars 2018 à 14 h 20 min

      Oui chère Joséphine, on ne compte plus les vers dans le fruit de l’Europe chrétienne qui, à moitié pourrie (par la tête), ne pourra bientôt plus revendiquer ses racines pour ralentir le ras-de-marée promis par Boumédienne dès 1974 : «Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire.»
      Citons Erdogan pour enfoncer le clou au cas où certains n’aient pas encore compris l’avenir promis par les collabos qui décident de leur destin : “Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats” ; “Grâce à vos lois démocratiques, nous vous envahirons. Grâce à nos lois religieuses, nous vous dominerons”.
      Voilà qui est dit et bien dit. Mais les Européens ne se soucient guère de l’avenir de leur progéniture, peu nombreuse il vrai (ceci explique cela !). Ils serrent les fesses en se disant «Après moi le déluge !»……Rien n’est moins sûr ! L’histoire semble accélérer brutalement et elle ne rebrousse pas chemin facilement !
      Quand un peuple n’a plus de dessein, c’est que le ciment qui unissait ces membres a disparu et que l’avenir commun ne compte plus. Jamais l’individualisme n’a résisté aux masses. Les Européens seront remplacés par une population plus opiniâtre qu’eux et surtout fortement cimentée par l’Islam.

      • Joséphine le 23 mars 2018 à 16 h 11 min

        Et donc nous sommes bien foutus. Et plus le temps passe plus me revient à l’esprit la prédiction du Maréchal JUIN qui semble s’être réalisée Trechelaplaine. Que l’on ait été pour ou contre l’Algérie Française, on pouvait éviter ces massacres ignobles si bien décrits par Alphonse JUIN le 2 Juillet 1962 : « Que les Français, en grande majorité aient, par referendum, confirmé, approuvé l’abandon de l’Algérie, ce morceau de la France, trahie et livrée à l’ennemi, qu’ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine et du massacre des Français d’Algérie, de leurs familles, de nos frères musulmans, de nos anciens soldats qui avaient une confiance totale en nous et ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables, sans que rien n’ait été fait pour les protéger, cela je le pardonnerai jamais à mes compatriotes. La France est en état de péché mortel. Elle connaîtra un jour le châtiment. »

        Et elle connait le châtiment !

        • marc le 23 mars 2018 à 18 h 16 min

          Certes, certes, mes chers Joséphine et Trechelaplaine… tout ce que vous dites est vrai, et c’est peu de dire que c’est désolant, et souvent, il faut le reconnaître, démoralisant, voire démobilisateur… mais tout de même :

          « Il ne faut jamais abandonner ses rêves : l’espoir est le commencement de toute chose » (Camus)… « C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière » (Rostand)… « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors il l’ont fait » (Twain)… « Le désespoir en politique est une sottise absolue » (Maurras)… « La fin de l’espoir est le commencement de la mort » (De Gaulle)… « Même sans espoir, la lutte est encore un espoir » (Rolland)… « L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir » (Jaurès)… « Il y a des gens qui voient le monde tel qu’il est, et qui se demandent pourquoi, et d’autres qui voit le monde tel qu’il n’a jamais été, et qui se demandent pourquoi pas ? » (Blixen)… « Vivre sans espoir, c’est cesser de vivre » (Dostoïevski), etc.

          Alors haut les cœurs, refusons de baisser la tête ! La France est une vieille nation, la plus vieille même avec la Chine, elle n’est pas encore morte, et la Russie, autre nation vénérable, qui fut détruite et démoralisée bien plus encore que notre cher pays, s’est, on le voit, relevée de façon spectaculaire en deux décennies ! S’ils ont pu le faire (avec le bonhomme nécessaire, certes), nous pouvons le faire ! Et nous le ferons ! Et mort aux c… !

          • Joséphine le 23 mars 2018 à 19 h 56 min

            Hauts les coeurs ? oui Marc, quand les Français auront des « couilles » ! comme ce jeune Lieutenant-Colonel qui est entre la vie et la mort ce soir pour s’être offert à l’ordure d’islamiste radicalisé en échange d’une jeune femme qu’il tenait en bouclier avec d’autres personnes. Je fais référence à l’attentat terroriste de l’Aude ce matin.

            Je ne baisse pas la tête puisque je n’ai de cesse de m’insurger, mais je crierai Hauts les Coeurs lorsque nous foutrons-nous HORS FRANCE, Hors état de nuire, tous les réseaux d’islamistes radicalisés qui comptent 12 ou 14.000 sujets et lorsque ce gouvernement sautera !

            J’ose vous croire sur votre conclusion mais dans vingt ans mon Cher Marc, ben la Joséphine aura regagné son étoile…

          • Trechelaplaine le 23 mars 2018 à 22 h 00 min

            Je vous rassure cher Marc, il ne s’agit ni de baisser la tête ni de renoncer à résister. Mais que voulez-vous, l’ennemi est partout, même chez nous. Nous en avons encore eu une preuve flagrante aujourd’hui à Carcassonne. Preuve toujours insuffisante pour ouvrir ces esprits pétrifiés, aveugles à la réalité d’aujourd’hui : nous n’aurons plus la paix, ni la tranquillité d’aller faire des courses ou d’envoyer les enfants à l’école.
            Pour que les choses évoluent, il faudrait que les meurtriers islamistes changent de cibles et s’attaquent à la partie à haute visibilité de la population, comme en Algérie dans les années 90. Tant que le petit peuple anonyme sera le seul à rendre gorge sous la lame d’Allah, l’élite ne changera rien à son idéologie et, à chaque nouvelle tuerie, poursuivra ses discours faussement embarrassés, assortis d’un incontournable Tweet et de quelques mesurettes inutiles.
            Ce qui tue aujourd’hui, ce ne sont ni des fous ni des désoeuvrés, c’est un dogme moyenâgeux et bien identifié. Le déni des «élites» est terrible et nous entraîne vers des temps très difficiles.
            Alors, oui, je cherche quelques raisons d’espérer même dans les situations désespérées. Et nous avons eu droit à une une lueur d’espoir aujourd’hui avec cet officier de la Gendarmerie qui nous montre qu’il existe encore des chevaliers servants et vaillants. Cela fait chaud au coeur ! Espérons qu’il survive à son acte de courage exemplaire. Honneurs et respects pour lui !

  4. Trechelaplaine le 22 mars 2018 à 22 h 26 min

    Avec des types de cette espèce, il n’y a plus rien à espérer ! L’Europe décadente ne se cache plus, pire elle s’affiche chaque jour un peu plus. Nous vivons une époque exceptionnelle, celle de la fin d’un monde. Les «élites» ne sont pas seulement fourbes, elles sont surtout nuisibles pour les peuples qui leur font confiance. Complices de nos bourreaux, elles accélèrent la chute d’une civilisation, qui ne mérite peut-être plus d’être défendue à leur yeux, tant la dilution qui l’accable l’engloutie toute entière un peu plus, à chaque vague humaine venue du sud.
    Même le Pape n’y croit plus et semble vouloir en finir au plus vite en regrettant que les vagues ne soient pas tsunamis !
    Serions-nous dans un combat d’arrière-garde, perdu d’avance ?
    Merci Marc de nous rappeler que ce Boris Johnson est l’une des meilleures tête-de-gondole de l’idiotie mondialiste et qu’il participe à la perte d’une civilisation en ne voyant pas que la Russie est, dans ces temps difficiles où les peuples européens sont menacés de disparition, la meilleure alliée pour renverser une situation désespérée.
    Poutine inspire le respect, ce Johnson le mépris !

    • marc le 23 mars 2018 à 18 h 19 min

      Poutine est surgi d’un champ de ruines… nous devons garder la tête haute, la volonté et l’espoir chevillé au coeur et à l’âme. Nous le devons à notre pays, à ceux qui nous ont précédés, et à ceux qui nous suivront ! On sert les dents et on monte au front… sans jeu de mot :-)

      Amitiés

  5. JJS le 22 mars 2018 à 18 h 19 min

    Cela ne va pas nous remonter le moral mais les bassesses des occidentaux sont sans fonds.Comme Joséphine j en ai ras le bol de ces pays de m….
    Amitiés Marc.

    • Joséphine le 23 mars 2018 à 8 h 50 min

      Entre l’affaire de l’albinos boris et celle du sarko interdit de se rendre uniquement en Libye mais pas en Arabie Saoudite ni au Qatar, je chante depuis hier : (Le monde est stone). Laissez moi me débattre, Venez pas m’secourir, Venez plutôt m’abattre,Pour m’empêcher d’souffrir,J’ai la tête qui éclate, J’voudrais seulement dormir, M’étendre sur l’asphalte, Et me laisser mourir…

      Quand je lis que pour le Brexit l’albinos a été traité d’ORDURE et de TRAÎTRE devant chez lui et que pour une comparaison qu’il partage de POUTINE avec Hitler c’est silence on tourne devant sa bicoque, et dans la presse Française, j’ai la nausée !!!
      Cordialement vôtre JSS.

    • marc le 23 mars 2018 à 18 h 23 min

      Joséphine, Mildred, Jean-Jacques, Trechelaplaine… tonnerre de Brest, il y a du mou dans les voiles… ne me laissez pas tomber, chers lecteurs ! C’est déjà assez dur de se coltiner cette m… quotidiennement, alors, tenons nous chaud à la tête, au coeur et à la France ! Montjoie ! Saint-Denis ! (et sans migrants), on les aura !

      • J-J S le 23 mars 2018 à 20 h 07 min

        Non Marc je ne vous laisserai pas tomber,au contraire c’est parce que vous êtes là que je peux continuer à suivre cette actualité pourrie.Mais j’arrive aux trois quarts de siecle et cela tape sur le systeme a force d’en voir encore et encore.Bon il y a des jours ou c’est plus dur que d’autre, et puis vous savez je ne suis qu’un ouvrier avec peu de culture,quand je lis les commentaires bien meilleurs que les miens ici ou ailleurs j’hésite à intervenir.Tout les jours je passe sur une dizaine de blogs amicaux mais je commente peu.Je ne dirai pas ou pour ne pas faire de peine à Joséphine (humour).
        Amitiés à toutes et tous.
        J-J S

        • Joséphine le 24 mars 2018 à 15 h 17 min

          Relevez-vous J-J S de grâce ! N’écrivez plus jamais « je ne suis qu’un ouvrier ». Mais je suis un Ouvrier avec un O majuscule et fier de l’être ! Il ne manquait plus que vous rajoutiez petit devant Ouvrier. Non mais là je dis STOP ! Hein Marc ?

        • Trechelaplaine le 24 mars 2018 à 21 h 26 min

          Et bien J_J S, vous avez tort de nous priver de vos commentaires. Ici, on n’écrit pas des livres. Chacun aligne des mots comme il le peut pour dire ce qu’il a sur le coeur en suivant un fil conducteur lancé par La Plume. C’est tout ! Et c’est déjà pas mal !
          Un conseil : bravez vos hésitations et donnez-nous votre avis selon votre style !
          Et Joséphine a raison. L’ouvrier, n’est pas un prolétaire mais c’est celui qui possède une habilité manuelle. Et croyez-moi, beaucoup « d’intellectuels » n’ont pas ce talent !

      • Joséphine le 23 mars 2018 à 20 h 09 min

        Y’a pas du mou dans les voiles Marc, y’a des cris de révolte. Jamais je ne pourrai vous laisser tomber, JAMAIS ! Idem j’en suis certaine, pour Mildred, Jean-Jacques, Trechelaplaine. Nous serons toujours groupir autour de Vous.

        Ah ça ira ! ça ira ça ira….

  6. Joséphine le 22 mars 2018 à 16 h 53 min

    Billet décoiffant, décapant. Merci Marc d’être venu écraser ce cafard à la tignasse alimentée par ses neurones. Boris, boris c’est pas un prénom Russe ? …

    Odieuse et scandaleuse son acceptation à la comparaison de Poutine avec Hitler !

    Excellente l’idée d’avoir pensé à poser la photo de Jean Ferrat avec une chanson qui vient de suite à l’esprit.

    Je vous kif Marc !

    • marc le 23 mars 2018 à 18 h 27 min

      Le premier couplet de la chanson est particulièrement de circonstance. Après, c’est vrai, il y a à boire et à manger, mais : « les cons n’arrêtent pas de voler, les autres de les regarder »… indeed, Boris, isn’t it ?

      Je vous kife aussi, Joséphine !

  7. Mildred le 22 mars 2018 à 16 h 09 min

    Le plus terrible pour nous, étant que le Président Macron semble avoir, par avance, emboîté le pas à Teresa May et consorts de la perfide Albion !

    • marc le 23 mars 2018 à 18 h 24 min

      Oui, vous avez raison, chère Mildred… Micron va nous en faire une consternante, je la sens venir gros comme le culot de Sarkolimero… et n’en déplaise à qui vous savez, dont l’aveuglement borné a définitivement fini de me désespérer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*