Société France

En avril, elle a décroché du fil, en mai, la Plume refait ce qui lui plaît !

1 mai 20161
En avril, elle a décroché du fil, en mai, la Plume refait ce qui lui plaît ! 4.93/5 14 votes

En mai La Plume refait ce qui lui plaît..Nombre d’entre vous se sont demandé les raisons mystérieuses (et en tout cas inexpliquées) qui ont poussé La Plume et son taulier à plonger ainsi dans le mutisme intégral depuis… mazette : plus de trois semaines ! C’est fou ce que le temps passe vite quand on a décidé de poser un peu les valises. Certains s’en sont inquiétés (merci à eux), d’autres s’en sont plaints, certains m’ont même engueulé un peu : j’ai pris toutes ces réactions, chaleureuses ou dépitées, comme au fond de mêmes preuves d’intérêt, voire d’affection de mes chers lecteurs qui me sont allées, croyez-le tous, droit au cœur, malgré mon silence…

Coup de blues, lassitude après le dernier épisode de mes déboires judiciaires ? Mise en ordre forcée, technique et dévoreuse de temps de mon matériel informatique suite aux deux virulentes attaques de hackers subies durant l’année 2015 (je pense que je suis à présent blindé) ? Immense lassitude, et osons les mots, consternation puis gros moment de découragement devant la médiocrité de l’actualité politique en général (rien de nouveau de ce côté sous le soleil) et plus douloureusement encore devant celle du « camp patriote » depuis les dernières élections régionales (La Plume va bien sûr y revenir très vite pour vous exposer son point de vue et son – profond – agacement à ce sujet) ? Besoin de souffler un peu donc, de se « refaire la patate », de recharger les accus, en vue d’une deuxième partie d’année du feu de Dieu qui va nous amener aux échéances électorales cruciales de l’année prochaine ? Ou encore difficultés et déceptions liées aux promesses d’appui « enthousiastes » puis aux oublis, aux tentatives de récupération ou carrément aux lâchages en rase campagne de toute une partie des principaux responsables et figures d’envergure du « camp national » approchés, concernant mon projet d’Appel Citoyen pour l’Union des Patriotes en vue des élections de 2017 ? Besoin enfin de vivre un peu « pour de vrai », en tout cas ailleurs que devant l’ordinateur, les fesses sur une chaise, le nez sur l’écran, les yeux sur la laideur du monde et le cerveau pollué par l’insignifiance et la trahison de nos « élites » (et cela huit à douze heures par jour : ben si, c’est bien ce que ça prend au quotidien pour faire vivre La Plume, les enfants) ?

Un peu (beaucoup) de tout cela en vérité…

Mais il n’est de bonne chose (ou de mauvaise en l’occurrence) qui ne finisse par passer : avec les premiers brins de muguet, le temps est donc venu pour La Plume d’à nouveau décortiquer pour vous l’actualité en dehors des clous de la bienpensance médiatique, de relayer articles et vidéos qui éclairent et réinforment, d’exploser les infos qu’on vous force à avaler et d’exposer celles qu’on cherche à vous cacher, de dénoncer (et parfois défoncer) médiocres et crapules de tous bords, de dégonfler au passage quelques baudruches, de crier ses colères mais aussi d’essayer de rire de tout pour ne pas avoir à en pleurer… Dès mardi, La Plume à Gratter reprend donc l’antenne ! Alors, passez le mot à ceux qui s’étaient peut-être fait une – triste – raison : en avril, elle a décroché du fil, en mai, La Plume refait ce qui lui plaît… … et tentera comme toujours de défaire ce qui lui déplaît ! A tout de suite sur ce site, qui est avant tout le vôtre !

Marc LEROY – La Plume à Gratter

EmailPrintFriendlyBookmark/FavoritesFacebookShare

Mots clés :

13 Responses to En avril, elle a décroché du fil, en mai, la Plume refait ce qui lui plaît !

  1. Catherine B le 3 mai 2016 à 12 h 02 min

    Les petites clochettes du muguet sont légères et parfumées. La nature vient nous dire qu’à condition de bien prendre pied en terre, de bien s’implanter, tout est possible!:)

    La tête dans les étoiles mais les pieds bien sur terre, c’est notre condition humaine. L’espoir du parfum est à la fois condition d’un enracinement solide dans le réel et en même temps une ouverture vers un horizon utopique. Si l’on vient à perdre l’un des bouts, tout dégringole.

    Ce qui nous est demandé urgemment, c’est de nettoyer nos yeux et de voir le réel tel qu’il est et non tel que nous voudrions qu’il soit.

    C’est cette rudesse, cette intransigeance qui est la promesse du parfum je crois!

    Et cela, c’est ce qu’il y a de plus difficile, parce que nous voulons toujours servir une cause ou une autre. La seule cause qui vaille, c’est celle de la vie et la vie meurt quand elle arraisonnée dans un système quel qu’il soit. C’est notre regard, l’éducation de notre regard qui est en jeu et qui contient mieux que n’importe quel parti politique tous les soufflets qui permettent de ranimer la flamme du vivant qui s’éteint actuellement.

    C’est mon point de vue. C’est d’abord en nous que le nettoyage doit se faire.

    • marc le 3 mai 2016 à 23 h 31 min

      En matière de nettoyage, je viens de me passer un petit coup de karcher, et je repars comme en l’an 40 (normal, pour un crypto-fasciste) !

      Bises

  2. lors le 3 mai 2016 à 1 h 11 min

    :)

    • marc le 3 mai 2016 à 23 h 31 min

      merci lors, et même chose : :-)

      Amitiés

  3. Christine le 2 mai 2016 à 20 h 02 min

    Enfin une bonne nouvelle aujourd’hui!!!
    Bonne reprise Marc !
    Bisous.

    • marc le 3 mai 2016 à 23 h 32 min

      Merci Christine, c’est reparti mon kiki, et haro sur les rikikis qui nous gouvernent (très mal) !

      Bises

  4. trechelaplaine le 2 mai 2016 à 18 h 02 min

    Chouette, la plume est de retour !

    • marc le 3 mai 2016 à 23 h 33 min

      Cher trechelaplaine,

      vous me manquiez tout autant ! Vive nous, et mort aux cons (mon Dieu, quelle hécatombe ce serait) !

      Sincèrement vôtre

  5. PR CALGUÈS le 2 mai 2016 à 11 h 52 min

    Très heureux de recommencer à vous lire.

    • marc le 3 mai 2016 à 23 h 35 min

      Et moi, très heureux de vous savoir heureux de le faire, cher PR CALGUES ! Merci de votre fidélité !

      en toute amitié…

  6. BOUTFIL le 1 mai 2016 à 18 h 09 min

    ET BEN….. c’est pas trop tôt ! je te fais plein de gros bisous

  7. Carine le 1 mai 2016 à 17 h 18 min

    Ouf…
    Tu nous as fait peur.
    Bon courage Marc !

    • marc le 3 mai 2016 à 23 h 36 min

      Merci ma mouette préférée !

      Tu as je le sais connu toi aussi de fameux coups de mou… l’important est de continuer à se battre… même s’il est parfois de plus en plus difficile de croire à la victoire !

      Grosses bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*