Politique France

Ce ne sont que des rebuts, continuons le combat !

13 décembre 20156
Ce ne sont que des rebuts, continuons le combat ! 5.00/5 21 votes

Le fumeux « front républicain » aura donc encore une fois fonctionné… après une campagne qui a souvent tourné au délire et durant laquelle, au nom d’un combat contre une hydre fasciste qui n’a jamais existé, tous les excès, tous les mensonges, toutes les insultes ont été permis au système politico-médiatique, l’alliance de TOUS les partis politiques, de TOUS les médias, de TOUS les syndicats, de TOUS les lobbys, a réussi à empêcher le Front National d’obtenir les succès électoraux que seuls l’astuce, la manipulation de l’opinion et un système électoral à deux tours, permettant de tordre le bras à l’expression électorale, lui interdisent désormais.

Dans tout autre pays européen, le système proportionnel ou les scrutins à un tour auraient permis au FN de remporter légitimement la victoire dans six régions, et d’être le grand gagnant, l’incontestable triomphateur de ces élections régionales. Une victoire que le simple respect de la démocratie aurait dû rendre aussi possible en France, patrie autoproclamée des droits de l’homme et de la démocratie…

Mais « grâce » au scrutin majoritaire à deux tours, même maquillé de proportionnelle, « grâce » aux magouilles politiciennes que permettent les ralliements, les désistements et tous les reniements, « grâce » enfin (et peut-être surtout) au travail de sape, au lavage de cerveau inouï mis une nouvelle fois en œuvre par des médias dont on ne peut même plus dire qu’ils sont partisans, tant ils sont désormais très clairement devenus les catins du système, les serviles laquais grassement subventionnés d’une oligarchie à bout de souffle, nos politiciens UMPS-EELV-UDI-PC-FdG et tous leurs affidés, s’ils ont plus nettement que jamais senti passer le vent du boulet, ont encore une fois réussi à inverser le résultat d’une élection. Et si leur plaisir d’avoir sauvé leurs postes, d’avoir assuré pour cinq ans leur gamelle électorale (et tous les avantages qui vont avec) était dès vingt heures, dans toutes leurs interventions télévisées, particulièrement évident, il était tout aussi évident qu’ils avaient en réalité bien conscience que ce scrutin régional marque la fin d’un cycle politique pour eux jusqu’ici si confortable, et que nous entrons désormais, plus encore peut-être à cause de ce résultat qui viole la démocratie et insulte la décence (le grand vainqueur du premier tour devient le seul battu du second), dans une période où tout risque du jour au lendemain de basculer.

Les Tartarin de l’anti-fascisme ont réussi leur entourloupe ? Qu’ils s’en réjouissent donc, car c’est peut-être la dernière fois que leur grand numéro de « super résistants » fonctionne. Leur pétoire « républicaine » a sans doute tiré son ultime cartouche, et les munitions de carnaval électoral manqueront très probablement pour la prochaine Présidentielle de 2017.

Le général De Gaulle avait dit en son temps que les Français étaient des « veaux »… nombre d’entre nous, ce soir, ont sans doute furieusement envie de se demander s’ils ne sont pas plus simplement des cons. Il faut bien l’avouer : au vu d’un tel résultat final, à l’issue d’une telle manipulation de l’opinion, la question vient forcément à l’esprit… et la réponse rassurante ne va pas vraiment de soi. Mais essayons d’être lucides, et surtout factuels :

Quand, comme on l’a relevé plus haut, TOUS les partis politiques, de ce que l’on a encore coutume par pure paresse intellectuelle d’appeler la droite (sarkozienne ou jupéiste), et jusqu’à l’extrême-gauche ; TOUS les médias audiovisuels, de France Inter à BFM TV ; TOUS les journaux, du Figaro à l’Humanité ; TOUS les syndicats, TOUS les lobbys (Medef, GOF, CRIF) se trouvent, dans leur opposition unifiée et frontale avec un parti politique ravalé au rang de pestiféré, réduits à cet incroyable rapport de forces (si l’on fait la moyenne Nord-PACA) de 55 contre 45 %, la bascule devient possible si ce n’est inévitable.

Il reste désormais au camp patriote, s’il veut renverser la table ploutocratique qui a mené la France là où elle en est (avant de bientôt, si les Français continuaient à ne toujours pas vouloir tirer les seules conclusions qui s’imposent, l’amener définitivement dans les poubelles de l’histoire), à se réunir, à se rassembler, à faire enfin sauter ces barrières absurdes qui le fractionnent encore pour partie en micro-chapelles idéologiques ou en écuries électorales dérisoires, pour obtenir en 2017 les 6 à 7 % qui lui manquent encore, dans un tête-à-tête électoral de second tour, pour tout faire exploser. Cela sera difficile, il y aura encore (comme ce soir) des déceptions, des insuffisances, des hésitations. Le système, au bord du gouffre, tentera tout (et il faut d’ores et déjà s’y préparer) pour entraver la juste marche de l’histoire, voire neutraliser (et dans tous les sens possibles du terme) Marine Le Pen. Mais plus que jamais, malgré la déception, la frustration, le dégoût du moment, il faut garder l’espoir, nourrir l’envie, préparer l’avenir : la victoire est plus que jamais atteignable, le bout du tunnel plus que jamais en vue : ce ne sont que des rebuts, continuons le combat !

Marc LEROY – La Plume à Gratter

EmailPrintFriendlyBookmark/FavoritesFacebookShare

Mots clés : , , ,

6 Responses to Ce ne sont que des rebuts, continuons le combat !

  1. Gabriel le 22 décembre 2015 à 5 h 14 min

    Le pauvre Marc va de Charybde EN Scyla. Je me demande s’il pourra encore écrire sous la dictature de Marine et ses amis.

    • Catherine B le 22 décembre 2015 à 22 h 30 min

      A l’annonciateur Gabriel( excusez-moi Gabriel, je n’ai pas pu m’empêcher!), la citation du moment nous dit: »La seule façon d’être heureux, c’est d’aimer souffrir » c’est Woody Allen qui le dit! sourire!

    • marc le 24 décembre 2015 à 12 h 18 min

      Gabriel,

      vous avez un prénom d’ange, ne faites donc pas la bête : c’est sous la « démocratie » PS que la justice m’envoie au tribunal… et malheureusement, c’est surtout la France qui va de Charybde en Scylla…

      Salutations

  2. PR CALGUÈS le 14 décembre 2015 à 11 h 40 min

    « RÉSISTANT »… QUI T’A FAIT ROI ?

    UMP ( enfin LR si vous préférez) + EELV + FG + PS + MODEM + LO + AEI …. + les chèvres l’emportent en PACA.
    Ouf, ils ont eu chaud !
    Honte aux dirigeants de la Droite de PACA compromis pour 6 ans qui renient leurs convictions et abusent leur électorat !

  3. Bluebair le 14 décembre 2015 à 1 h 08 min

    Plus que jamais, le combat se poursuit! Marine le Pen faisait 40% au premier tour, la voilà à 45% au second. Marion Maréchal à 48%. Toutes seules, avec l’ensemble de la « République » contre elles! Même pas mal…
    Hardi la Plume, et merci pour votre tenacité!

    Les vrais patriotes commencent à se relever…

  4. Violette le 13 décembre 2015 à 22 h 56 min

    On n’a perdu une bataille mais on n’a pas perdu la guerre. Vive Marine ! Courage, on est avec toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*