Politique France

Conseil de guerre – par Pascale, lectrice de La Plume à Gratter

16 novembre 20151
Conseil de guerre – par Pascale, lectrice de La Plume à Gratter 4.85/5 33 votes

Note de La Plume : voici ce que pourrait – ce que devrait – être la réaction du gouvernement français, si nous avions à notre tête des responsables dignes de ce nom. Il y a fort à parier que la déclaration devant le congrès de notre part de flan élyséenne n’aura pas cette clarté, cette ampleur, cette saine et nécessaire radicalité… mais La Plume à Gratter appuie sans hésiter les suggestions qui suivent. Merci Pascale !

_____

La France est attaquée. Après l’assaut barbare du vendredi 13 Novembre la France se défend, et le monde entier la soutient.

La priorité absolue est la protection du peuple de France.

Nous ne demanderons PAS à nos concitoyens de « s’habituer à la violence ». Ces propos inacceptables ont été prononcés par un Premier ministre qui a ainsi prouvé son incompétence et doit démissionner.

Le Conseil propose les mesures immédiates suivantes :

1 – Les mosquées salafistes seront fermées, tous les imams salafistes seront expulsés. Toute personne fichée S sera également raccompagnée à la frontière et interdite de séjour – déchue de sa nationalité française le cas échéant. La double nationalité ne sera dorénavant accordée qu’à des ressortissants de pays qui la pratiquent eux-mêmes.

2 – Le territoire national implicitement menacé par Daech doit être protégé de manière radicale et forte : rappel de tous nos soldats présentement engagés sur des opérations extérieures.

Démantèlement des « banlieues », saisie des armes, interpellations massives de toutes les personnes faisant allégeance à une autre loi que la loi française et des délinquants récidivistes qui méprisent l’Etat. L’appui de l’Armée sera nécessaire si les forces de l’ordre sont attaquées par des bandes organisées.

Ces personnes seront convoquées devant un tribunal de guerre ou civil selon que leurs délits procèdent d’une idéologie salafiste ou non. Leur casier judiciaire sera étudié sous cet angle particulier, tous les délits et crimes comptabilisés. Des expulsions du territoire immédiates ou peines de prisons incompressibles et rétroactives jusqu’à 5 ans seront établies.

3 – La France est un pays laïque. Tout musulman est libre de pratiquer sa religion en France dans la mesure où il est respectueux de la tradition et des mœurs français. Mais :

a) Les femmes sont égales en droit aux hommes. Elles ne seront donc pas couvertes de tentes noires comme si leurs corps étaient objets de honte ; en outre la loi française interdit a toute personne de se produire en public le visage couvert en dehors des jours de Carnaval. Cela peut concerner directement les burquas de femmes ou les masques d’hommes en activité illicite. Les personnes dérogeant à cette loi sont passibles d’une interpellation immédiate et de peines de prison en cas de résistance aux forces de l’ordre.

b) Les exigences alimentaires coraniques devront être confinées a la sphère du domicile particulier. La gastronomie et les vins français ont une réputation internationale et sont partie intégrante de la culture française. Ils ne sauraient en aucun cas  être menacés par les commandements islamiques. En outre, de culture humaniste, l’esprit français n’accepte pas la cruauté de l’abattage Hallal, qui sera dorénavant interdit sur le territoire. Les produits hallal pourront être importés par les particuliers, s’ils le désirent, de pays les produisant.

4 – Les jours fériés en France sont pour la plupart des fêtes catholiques ou patriotiques qui ont fait le tissu de la France depuis plus de 15 siècles. Bien qu’il soit fortement sécularisé le peuple français y est particulièrement attaché. Ils ne sauraient donc être remis en question. Le calendrier français restera un témoin des traditions ancestrales du pays. D’autre part les catholiques de France constituent encore la plus grande minorité de France (40 millions de baptisés, 15 millions de pratiquants) et ne sauraient être dépossédés de leur traditions. Nos ennemis, qui nous attaquent en nous appelant « Croisés » nous rappellent d’ailleurs eux-mêmes la réalité de notre histoire, que nos dirigeants des 40 dernières années se sont appliqués à nous faire oublier.

Les musulmans qui ne sauraient s’adapter à cette situation de fait devront trouver au plus tôt un nouveau foyer dans un des nombreux pays de l’Islam, car ils doivent comprendre que la France ne sera jamais terre d’Islam.

5 – Toute personne insultant la France en tant que pays non-musulman ou ses habitants pour la raison qu’ils ne sont pas musulmans sera immédiatement arrêtée, interrogée, et encourt une expulsion du territoire (et la déchéance de la nationalité française si ils la portent).

La France est un pays dont les racines chrétiennes ont 1 500 ans, qui, a ce titre, doivent être respectées . Les Français sont fiers de leur patrimoine, dont font partie les églises et chapelles de France, calvaires et pardons. Toute personne prise en flagrant délit de dégradation du patrimoine devra en répondre devant la Justice et assurer les frais de réparation. Si ses motivations sont djihadistes la ou les personnes seront expulsées de France, déchues de la nationalité française.

Toute tentative de détournement des lois françaises en relation avec des convictions islamistes sera sévèrement réprimée. Les parents seront tenus responsables des actes et des paroles de leurs enfants : les familles et les individus exprimant publiquement leur haine de la France seront déchus de leurs nationalité française et renvoyés à leur terre d’origine après avoir été entendus par la Justice.

6 – Tous les migrants illégaux présentement en France seront reconduits hors du territoire national. Leurs demandes d’immigration, d’asile etc… seront étudiées en accord avec la loi française. Les immigrants de toutes religions, nationalités et ethnies seront toujours les bienvenus en France s’ils se soumettent au processus légal d’immigration et acceptent de vivre comme des Français. S’ils désirent devenir Français ultérieurement un serment d’allégeance à la France sera prononcé le jour de leur naturalisation, comme cela se pratique dans nombre de pays, aux Etats-Unis par exemple.

7 -Le Salafisme s’est posé lui-même comme notre ennemi mortel : le gel de nos relations diplomatiques avec l’Arabie Saoudite, le Qatar et tous les pays appliquant la Charia s’impose dans l’immédiat.

Pendant toute la période qui suit ce jour, aucune législation, européenne ou autre, ne viendra suppléer à la loi française, qui est le bien inaliénable des citoyens. La France doit panser ses plaies, qui sont nombreuses, sans que nul autre pays ne lui impose ses vues.

Les frontières de la France seront surveillées de manière accrue, comme elles doivent l’être en temps de guerre, jusqu’à un apaisement complet de la situation.

Malgré la grande douleur qui nous est infligée par l’ennemi, nous avons la possibilité aujourd’hui de rétablir notre grandeur, avec l’appui inconditionnel du monde entier. Ces premières mesures d‘urgence peuvent constituer les prémices d’une renaissance française qu’une grande partie de notre peuple attend et espère.

Que les énergies se fédèrent pour la défense de notre pays attaqué par l’islamisme radical.

Que se lève le peuple de France.

Pascale, lectrice de La Plume à Gratter

EmailPrintFriendlyBookmark/FavoritesFacebookShare

Mots clés : , , , , ,

13 Responses to Conseil de guerre – par Pascale, lectrice de La Plume à Gratter

    • marc le 18 novembre 2015 à 10 h 08 min

      Non mais vraiment, Catherine :

      il faudrait peut-être lire les articles avant de réagir de façon pavlovienne à un titre racoleur et totalement bidon d’E&R : Ce cuistre de Val n’a évidemment pas rejoint le FN, qu’il exècre plus que tout (lisez-le un peu, pour vous en convaincre) ! Il n’est d’ailleurs même pas question de ce parti dans le corps du texte que vous citez si légèrement ! Je sais que lorsque l’on veut tuer son chien on l’accuse de la rage, que le FN est loin d’être exempt de tout reproche, mais tout de même ! Essayons d’être sérieux : Padamalgam !

      En plus… qu’est-ce que cela vient faire dans les commentaires de l’article de Pascale ???

      Amitiés

      • Catherine B le 18 novembre 2015 à 12 h 58 min

        Ok Marc, je reconnais que je suis allée un peu vite en besogne( mon esprit chien!).
        Mais c’est que c’est tellement possiblement possible dans l’esprit Char-FN-lie, que j’ai anticipé la donne.

        Voir ceux qui ont fait l’objet de purge et ceux qui ont été intégré, cet acte parle mieux que je ne saurais le faire comme vous faites bien de me le faire remarquer Marc.

        Ne m’écoutez donc pas, mais portez une attention soutenue sur ce que dit et ne dit pas votre princesse et tirez-en les conclusions qui s’imposent. Si elles ne s’imposent pas à vous aujourd’hui, le réel viendra vous le rappeler n’ayez crainte.

        Quant au reproche que vous me faites concernant l’insertion que j’y ai faite dans cette tribune, ma foi, comme tout est dans tout et tout se relie, surtout aujourd’hui, je ne voyais pas l’intérêt d’expatrier mon commentaire au loin.

        Je rigole un peu, mais c’est un rire de désespoir. Le salut ne viendra pas des urnes.

        Merci en tout cas Marc d’ouvrir sans censure vos espaces.

        • marc le 18 novembre 2015 à 13 h 36 min

          Catherine…

          je ne sais plus quoi vous dire, à force de vous voir me répéter la même chose, malgré mes réponses :

          je n’ai pas de « princesse », je ne suis pas au FN. Je n’ai « ni Dieu, ni maitre » (j’en suis au fond de moi-même désolé concernant Dieu, mais j’ai perdu la Foi), je ne supporte pas l’idée d’avoir à suivre sans broncher qui que ce soit…

          Je suis souvent circonspect, voire furieux devant les atermoiements, les insuffisances ou les médiocrités de tel ou tels politiciens qui prétendent incarner le renouveau de la France…

          Vous parlez de réalités ? Chiche, Catherine !

          La France a sans doute à peine dix années devant elle pour renverser la vapeur, retrouver le sens de son histoire, la fierté de son passé, le contrôle de son destin. Elle ne pourra le faire que par les urnes ou… par la rue. Avec, dans la seconde hypothèse, tous les risques que cela comporte.

          Dans le personnel politique actuel, et en prenant en compte cette misérable décennie (et encore, je suis peut-être optimiste) qui se profile devant nous… qui voyez-vous qui soit susceptible, si ce n’est Marine Le Pen, malgré ses limites (qui n’en n’a pas ?), parfois la médiocrité de certains de ses proches (nous sommes d’accord là-dessus) et les insuffisances ou erreurs de son parti, qui voyez-vous donc qui soit capable d’incarner, de porter ce combat, et surtout d’avoir une chance de le gagner ou, au moins, d’amener le vote souverainiste au second tour ? J’attends…

          Dupont-Aignan ? Asselineau ? Bompard ? Vanneste ? Lang ? Villiers ? Zemmour (si, si, certains osent nous proposer ça !)? Pourquoi pas Nadine Morano, pendant qu’on y est ???

          Soyons sérieux ! L’heure est grave, elle n’est plus aux tergiversations de bibliothèque ! Si vous voulez continuer à faire la fine bouche sur le pont du Titanic, c’est votre droit. Mais il ne faudra pas pleurer ensuite. Pour ma part, sans idolâtrie, sans enthousiasme excessif, sans illusions exagérées, je considère que quand la maison brûle, on ne demande pas à être d’accord sur tout avec le pompier qui prétend sincèrement éteindre l’incendie, même s’il n’est pas Superman. La politique, le suffrage universel est forcément aussi l’art du compromis : impossible de réunir 51 % des suffrages sur des positions rigides et intransigeantes. Camper sur la ligne facile de la pureté doctrinaire est peut-être très valorisant pour certains idéalistes coupés des réalités, mais d’une stérilité électorale dramatique, dont se réjouissent grandement ceux qui nous combattent. Nos divisions pathétiques, nos petits chocs d’ego et les guéguerres de micro-partis prétendant être plus légitimes à incarner le combat pour la souveraineté qu’un FN à 30 % les font – soyez-en sûre – se tordre de rire ! Pas moi…

          Vous allez faire quoi en 2017 ? Aller à la pêche, et permettre à Hollande, Sarkozy ou Juppé de poser leur cul à l’Elysée ? Très peu pour moi ! Je préfère mille fois une Marine le Pen imparfaite à n’importe lequel de ces cuistres qui sont les premiers responsables de la situation catastrophique où se trouve la France. C’est tout !

          Amitiés

          • Catherine B le 18 novembre 2015 à 15 h 58 min

            Je crois qu’en fait, nos points de vue loin de s’exclure doivent s’inclure. C’est l’un et l’autre. Ni vous, ni moi n’avons raison, ni vous ni moi, n’avons tort. Nous avons raison et tort à la fois. Mais nous devons faire un pari pour demain, et là, ni vous ni moi ne savons par avance ce qu’il adviendra de nos choix respectifs. Bien à vous.

            • marc le 18 novembre 2015 à 17 h 49 min

              Et donc, Catherine, pour « demain », votre « choix »… C’est qui ? Votre « pari », c’est quoi ? Mais s’il vous plaît, une vraie réponse : claire, précise, compréhensible par tous ! Qu’est-ce que vous proposez pour 2017 ? Abstention ? Vote (et alors, là encore, clairement, précisément : pour qui) ? Et pas de dérobade, SVP :-) !

              Amitiés

              • Catherine B le 18 novembre 2015 à 20 h 56 min

                Ce sera Marine ou rien. L’alternative n’est pas encore vraiment tranchée, mais vous devinez bien que je renâcle à faire un certain choix.
                Bises

              • Catherine B le 18 novembre 2015 à 21 h 01 min

                ça ne s’invente pas! La citation sur laquelle « je tombe » en ouvrant la page de La Plume est celle-ci: «  »Ce qu’il y a de meilleur dans l’homme, c’est le chien. »
                — Toussaint CHARLET

                • marc le 18 novembre 2015 à 21 h 10 min

                  Ben oui, j’aime bien :-)

                  on pourrait aussi citer celle-ci, un peu moins châtiée, mais pas mal dans le genre, du regretté Pierre Desproges : « plus je connais les hommes, plus j’aime mon chien ! Plus je connais les femmes, plus j’aime ma chienne ! »

                  Oui… c’est vrai, elle est un poil (c’est le cas de le dire) machiste…

                  Allez, je me rattrape : « je suis contre les femmes… tout contre » Sasha Guitry

                  Bises

                  PS : et si vous ne votez pas Marine, et que comme vous, des dizaines, des centaines de milliers de patriotes s’abstiennent en 2017… qui c’est qui gagne, et qui c’est qui l’a dans le… ? That is the question (comme dirait le Molière british) !

  1. Dici le 16 novembre 2015 à 14 h 29 min

    Bonjour la plume,

    Une petite précision au sujet de la nationalité.
    Les lois françaises peuvent interdire la double nationalité mais cela ne changera rien à la réalité d’un Français d’origine marocaine, pour les autres pays du Maghreb peut-être avez-vous des informations.
    Pour la législation marocaine, tout descendant de Marocain reste Marocain. Il est interdit d’abandonner sa nationalité originelle.
    De fait la double nationalité est impossible à supprimer.
    Il faudrait, par exemple, que notre ministresse Najat V. Belca, déclare haut et fort qu’elle réclame la déchéance de sa nationalité d’origine, dans ce cas, elle se mettrait en délicatesse avec le Maroc qui rend un tel acte hautement illégal.

    • Pascale le 16 novembre 2015 à 17 h 10 min

      Il n’y aurait pas de Français d’origine marocaine, donc. La personne concernée serait uniquement marocaine et perdrait sa citoyenneté française de ce fait. On peut très bien être marocain et vivre en France.

  2. Hydro le 16 novembre 2015 à 12 h 21 min

    Bonjour,
    Même si je suis d’accord avec vous sur une très grande partie de votre analyse et de votre réaction je dois vous faire remarquer qu’il y manque un élément d’analyse essentiel pour comprendre l’instrumentalisation que fait de l’islam le pouvoir étatique.
    Ne pas se rendre compte que les officines du pouvoir français sont noyautées et verrouillées par la franc maçonnerie, que cette secte voue une haine sans nom à la France catholique chrétienne et joue le jeu de l’islam qui, des mots même de l’ancien ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon, est compatible avec les valeurs de la République.
    La République dite française s’est construite contre la France catholique et la foi catholique est incompatible avec la liberté, toujours selon Mr Peillon, franc maçon de haut degré bien évidemment. Vous comprendrez peut être un peu mieux que nous n’avons pas que l’islam comme ennemi, nous autres catholiques, mais aussi les franc maçons, assassins de nos pères et meurtiers de l’histoire chrétienne française, promoteurs infatigables du vieil adage révolutionnaire « du passé faisons table rase, écrasons l’infâme, etc, etc… ».
    Compte tenu de la gravité de la situation, il me semble qu’il faut avoir une meilleure vue d’ensemble de ceux qui instrumentalisent la peur à des fins de dominations des peuples, quel qu’en soit le cout.

    • Pascale le 16 novembre 2015 à 17 h 04 min

      Vous avez mille fois raison, mais je pense qu’éradiquer le problème présent est la meilleure façon de remonter vers les sources du mal. Car les francs-maçons ne perdraient rien pour attendre, une fois ces nouveaux principes posés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*