Non-classés

Lang, Bergé, Mitterrand… Les trois mousquetaires de l’immonde à l’IMA

8 novembre 20145
Lang, Bergé, Mitterrand… Les trois mousquetaires de l’immonde à l’IMA 4.99/5 72 votes

Note de La Plume : mes chers lecteurs l’auront remarqué, ma Plume s’était faite fort discrète depuis un peu plus de quinze jours, et cela même si les articles relayés sur La Plume parcourt le Net et les vidéos mises en ligne n’avaient cessé d’agrémenter journellement – et fort utilement je l’espère – les rubriques de ce site (le votre ?) de réinformation malpensant.

Comme je l’ai déjà écrit ici, l’observation quotidienne, méticuleuse et assidue, la recherche constante et obsessionnelle de l’information et, ce faisant, la découverte ou la confirmation de la médiocrité, de la bassesse, de la rouerie, de la crapulerie politique qui caractérisent notre triste époque, que cela soit au niveau national ou plus encore à l’échelle de la mondialisation heureuse (heureuse… pour certains en tout cas !)… Je ne vous dis pas en quel état cela met les valises !

Après mon dernier article sur le « Plug Anal » de Paul McCarthy érigé place Vendôme, et autres joyeusetés comme les pochades sexuelles à tendances pédophiles d’Arte ou la Zizi Expo, j’ai eu je l’avoue besoin de souffler un peu… Mais il fallait bien s’y remettre, et, masochiste comme pas deux, j’ai trouvé le moyen, pour ma reprise de Plume, de rester dans l’obscénité pipolo-rectale hyper branchée, en évoquant avec un peu de retard certes, mais il aurait été dommage et même coupable de le laisser passer, l’évènement « mondain » intervenu le jeudi 23 octobre 2014 à l’Institut du Monde Arabe…

_____

« Pour se faire excuser ses bassesses, ou pour les justifier, l’homme a besoin de savoir qu’il y a pire que lui » Félix Leclerc

 La Plume à Gratter avait eu l’occasion d’en parler en janvier 2013 : la nomination de Jack Lang à la tête de l’Institut du Monde Arabe (IMA) était non seulement une aberration d’un grotesque achevé, mais bien plus encore une obscénité sans nom, quand on sait les raisons principales de l’« attachement » du gaillard au monde arabe en général, et au Maghreb en particulier.

Car Jack Lang, déjà plus ou moins impliqué dans de sordides histoires hexagonales dont l’une évoquée sans ambages (et sans jamais avoir été poursuivi en diffamation) par Roger Holleindre, était dans tous les esprits lorsque Luc Ferry fit sa fameuse sortie sur un « ex-ministre poissé à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons » sur Canal + le 30 mai 2011. Sur le plateau ce jour-là, l’inénarrable Alain Duhamel, véritable bottin  mondain du petit monde politico-médiatique français, vendit d’ailleurs la mèche en disant, pince-sans-rire à propos de l’informateur de Luc Ferry, qu’il était « peut-être mauvaise langue, non ? ».

Dans  un article du Figaro Magazine paru deux jours plus tôt, on avait déjà pu lire qu’un « ancien ministre » avait été arrêté dans une  villa de la palmeraie de Marrakech  pour s’être « amusé » avec de « jeunes garçons », avant d’être rapidement et  discrètement renvoyé en France. Dix jours après la sortie de Ferry, Yves Bertrand, l’ex-patron des Renseignements Généraux, avait affirmé à la police avoir fait état de cette rumeur à l’ancien Premier Ministre Lionel Jospin (et à son Ministre de l’Intérieur Daniel Vaillant), en précisant que l’homme en question était un « ami politique » de l’ancien Premier Ministre socialiste. Jospin et Vaillant nièrent aussitôt avoir été informés par l’ancien chef des RG. Sans oublier que dans les fameux carnets d’Yves Bertrand saisis par la justice, on pouvait lire, en date de février 2002 : « Lang, à la Mamounia en novembre, s’est tapé des petits garçons ».

Fin 2012, le dossier fut pourtant finalement classé sans suite par le parquet de Paris. Quelques semaines plus tard, le 14 janvier 2013, RTL révélait que Jack Lang avait été entendu, librement et discrètement, par les enquêteurs. Celui-ci leur aurait alors affirmé qu’il s’agissait d’une « histoire à dormir debout ».

Notons pour l’anecdote que le résultat de la sortie de Luc Ferry ne s’était par ailleurs pas fait attendre : non contents de ne pas chercher à en savoir plus sur cette sordide histoire de ballets bleus au Maroc, les journalistes du système avaient presque unanimement et très violemment cloué au pilori de l’infamie… Luc Ferry, pour avoir colporté des ragots indignes ! On a décidemment et malheureusement sans doute la presse que l’on mérite…

Jack Lang à l’IMA, c’était donc déjà assez obscène. Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? En matière de dégueulasserie, pourquoi se limiter au sordide quand on peut aisément et sans aucune conséquence basculer dans l’immonde ?

A l’occasion d’une exposition à l’Institut du Monde Arabe consacrée au Maroc, Jack Lang a ainsi eu la délicieuse idée de consacrer une « carte blanche » à Pierre Bergé, pour évoquer son parcours (sic) et son amour (re-sic) du Maroc. Devant une salle où l’on cherchait d’ailleurs presque en vain ne fût-ce qu’un seul auditeur arabe (mais quelle drôle d’idée, me direz-vous, à l’IMA !), est donc apparu, aux côtés du triste sire évoqué plus haut et dont le visage comme grêlé par la petite vérole fait chaque jour un peu plus irrésistiblement penser au Portrait de Dorian Gray, Pierre Bergé, flanqué d’un troisième gaillard que nous évoquerons un peu plus bas.

Pierre Bergé : un « grand ami » du Maroc et sans doute de son Roi, dont les véritables orientations sexuelles, en parfaite adéquation avec celles de l’ex-amant d’Yves Saint Laurent, et malgré un mariage de façade, sont un secret de polichinelle. Pierre Bergé, qui non content d’avoir imposé à la France, par le biais d’un lobby LGBT dont il tire à peu près toutes les ficelles (et plus encore tous les cordons de la bourse, ou ajouteront même les – très – mauvaises langues, carrément toutes les bourses !), le mariage gay (ou le « mariage zinzin », comme dit ironiquement l’un de mes amis blogueurs qui ne fait pas mystère de son homosexualité), est donc aussi et surtout pour ce qui nous occupe aujourd’hui un vrai fan du Maroc, comme son pote Jack Lang : son nom fut ainsi explicitement évoqué dans une enquête publiée le 28 mars 2013 par le magazine VSD.

Interrogé à l’époque (et comme le relatait l’hebdomadaire dans son article) par les policiers de la Brigade de protection des mineurs de Paris en charge d’un dossier qui sera lui aussi finalement classé sans suite (quelle surprise !), un prêtre ayant recueilli les témoignages de parents de jeunes victimes avait fait état de « cas de prostitution de mineurs à la Villa Majorelle, propriété d’Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé, où Jack Lang était régulièrement invité ». D’ordinaire volontiers procédurier et prompt à poursuivre en diffamation toute personne le mettant en cause, Pierre Bergé, malgré l’énormité des affirmations relayées par VSD, s’était contenté de protester mollement par Twitter interposé, déclarant : « je n’ai jamais organisé de partouzes dans ma maison de Marrakech. Maintenant, prouvez la (sic) contraire au lieu de dire n’importe quoi » (ici).

Mais il fallait un troisième mousquetaire pour que cette farce sordide soit complète : fut donc invité par Jack Lang à faire œuvre en cette occasion de maitre de cérémonie, à jouer le porteur d’eau et/ou le faire-valoir du « grand-petit-homme » financier en chef de la Socialie éternellement reconnaissante… Frédéric Mitterrand.

Celui-là même qui avait fait scandale lorsque, suite à sa nomination comme Ministre de la Culture par Nicolas Sarkozy, Marine le Pen avait jugé la dite nomination scandaleuse et avait cité fort opportunément des extraits du livre du nouveau ministre, La mauvaise vie, où le neveu à son tonton racontait en long et en large ses histoires de tata, et notamment ses virées de tourisme sexuel pour fréquenter en Thaïlande cette « foire aux éphèbes », ce « marché aux esclaves » qui l ’« excite énormément » et bien qu’ « abominable d’un point de vue moral » lui « plaît au-delà du raisonnable ».

Mais le tourisme sexuel, Frédéric Mitterrand ne le pratiquait pas seulement en Thaïlande : car « Fred » (comme on l’appelle dans les milieux hyper-branchouilles) évoquait aussi dans son livre… la « solution Maghreb », comme une alternative plus que satisfaisante afin d’assouvir ses appétits de chair fraîche et fort peu onéreuse, à seulement une heure d’avion de Paris. Un autre grand amoureux du Maghreb donc. De quoi justifier sans doute aussi la présence à l’IMA ce jour-là de celui qui osait encore écrire dans son fameux livre, et à propos de son adoption d’un petit garçon tunisien : « Je me demandais parfois si je serais capable de me donner tant de mal pour une petite fille. Les garçons touchaient évidemment à quelque chose de plus intime et de plus ambigu – quoique… ».

Si vous n’avez pas encore la nausée et voulez en savoir plus sur la « sauterie » de nos trois pieds-nickelés du tourisme maghrébin, vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous. Pour ma part, je n’ai pu aller plus loin que les premières minutes, et l’introduction énamourée de Jack Lang… A l’impossible nul n’est tenu. A vous de voir (ou pas). Quant à moi, je vous quitte … avec la furieuse envie d’aller prendre une bonne douche !

 Image de prévisualisation YouTube

 

Marc LEROY – La Plume à Gratter

EmailPrintFriendlyBookmark/FavoritesFacebookShare

Mots clés : , , , , , , ,

5 Responses to Lang, Bergé, Mitterrand… Les trois mousquetaires de l’immonde à l’IMA

  1. Jean Pierre le 18 août 2015 à 21 h 31 min

    J’ai du confondre Nouratin et la plume à gratter ????

  2. Jean Pierre le 18 août 2015 à 21 h 29 min

    Remarque amicale : faite davantage de sauts de lignes, surtout sur votre second blog, celui là est très fatiguant à lire. Dommage car c’est jouissif.

  3. Jean Pierre le 18 août 2015 à 21 h 24 min

    A propos de l’homosexualité de l’actuel roi du Maroc, si je ne m’abuse il a fait des études à Nice. Quand j’y suis arrivé à la fin des années 70 j’ai entendu parler de lui par des amis gays comme étant assidu de certaines boites gay. Je n’ai pas eu l’occasion de la croiser car j’ai rarement mis les pieds dans ce genre d’endroit

  4. laurent le 16 décembre 2014 à 18 h 08 min

    Cela fait des années que nous savons que ces trois personnages sont impliqués dans plusieurs affaires de pédophilie et si rien ne se passe c’est peut être qu’ils possèdent des dossiers au moins autant sulfureux sur d’autres personnes

  5. NOURATIN le 9 novembre 2014 à 19 h 14 min

    Désolé mais, très suffisamment édifié par votre article, je n’ai pas le courage de regarder la video.
    Ces trois infâmes t… me mettent le cœur au bord des lèvres rien que d’y penser.
    En tout cas merci de l’avoir fait, il faut que les braves gens sachent ces choses-là. Si l’on comptait sur les media…
    Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*