Politique France

Ali Castaner et les 258 violeurs islamistes…

26 mars 20181
Ali Castaner et les 258 violeurs islamistes… 4.61/5 36 votes

Ali Castaner dans ses basses oeuvres..Il serait peut être enfin temps que les Français s’en rendent définitivement compte : nous sommes gouvernés soit par des fous, soit par des traîtres, soit par de fieffées ordures (il n’est d’ailleurs pas exclu qu’ils soient les trois à la fois)…

Alors que nous venons à peine de subir à Trèbes une énième attaque terroriste islamiste, que nos compatriotes étaient et sont encore sous le choc de cette nouvelle tragédie, que le corps du gendarme Arnaud Beltrame et de trois autres malheureuses victimes ne sont pas encore froids, Christophe Castaner, secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement et l’un des plus proches lieutenants d’Emmanuel Macron, , n’a rien trouvé de mieux à faire que de déclarer ce dimanche 25 mars, au micro du Grand Rendez-vous d’Europe 1, et à propos des fous d’Allah partis de France pour aller faire en Syrie ou en Irak le « bon boulot » si cher à Laurent Fabius, c’est-à-dire grossir les rangs des égorgeurs de Daesh, Al-Nosra et autres groupuscules islamistes, ceci :

« 258 adultes Français sont en Syrie et susceptibles de revenir. Il vaut mieux les accueillir, les suivre, les emprisonner lorsque des actes criminels ont été commis, pour faire en sorte que l’on puisse identifier le risque ».

Incroyable, hallucinante déclaration même, dont il a vraiment fallu que je la relise plusieurs fois pour enfin parvenir à y croire, et plusieurs fois encore pour arriver à intégrer l’idée qu’elle ait pu être faite par un membre aussi éminent d’un gouvernement français !

Je commencerai par relever, incrédule, l’emploi du verbe « accueillir » utilisé par Castaner, tout simplement terrifiant quand il s’applique aux personnages évoqués. Si l’on consulte le Larousse, voici les définitions qu’on y trouve : « Être présent, venir pour recevoir quelqu’un à son arrivée quelque part » ; « Recevoir quelqu’un, lui donner l’hospitalité pour un temps plus ou moins long » ; « Admettre quelqu’un au sein d’un groupe, d’une famille, d’une assemblée »… « accueillir » était en effet le verbe de circonstance pour évoquer un possible – et de fait souhaité !  – retour en France des djihadistes en question !

J’ai eu le sang glacé d’horreur si ce n’est de dégoût quand il a enchainé avec son « les suivre »… quand on sait que tous les assassins islamisés « français » (et la majorité des étrangers) qui ont massacré nos compatriotes, et cela depuis Mohammed Merah, étaient identifiés comme étant dangereusement radicalisés, et de ce fait justement supposément « suivis »… on a vu avec quels résultats !

Je passerai assez vite sur le tout de même sidérant : « les emprisonner lorsque des actes criminels ont été commis »… comme si le fait même de partir faire le djihad en Syrie n’était pas, en soit, un acte criminel avéré, sombre abruti !

Je finirai enfin, et en tentant de contenir la terrible colère qui monte en moi, de réfréner l’envie de dégueuler (passez moi ce terme, mais je n’en trouve pas de plus adéquat) qui me gagne à son évocation, en relevant la cerise abjecte sur ce gâteau infâme, son ignominie finale : « faire en sorte que l’on puisse identifier le risque »…

Ramener sur le territoire national, déjà maintes fois ensanglanté par leurs semblables, des ordures djihadistes parties au Moyen-Orient violer, massacrer, égorger hommes, femmes et enfants, les laisser revenir en France, en liberté, parmi nos compatriotes pour « identifier le risque » ? Parce qu’il n’est pas déjà totalement, tragiquement, abominablement identifié, ce risque ? Jouer ainsi à la roulette islamiste, tenter la malchance, une fois de plus, comme on le fait d’ailleurs systématiquement et depuis des décennies au nom d’un scandaleux « droit à une deuxième chance » avec les violeurs même multirécidivistes, relâchés bien avant le terme de leur peine et qui ont si souvent abominablement réitéré leurs forfaits sans que les institutions politiques et judiciaires n’en tirent jamais les moindres enseignements, n’effectuent le moindre examen d’inconscience ? Lâcher dans la nature, dans nos villes, dans nos campagnes ces assassins, ces barbares, créer le « risque » pour pouvoir l’identifier ?

Est-il encore possible d’aller plus loin dans l’obscénité, la lâcheté, l’incompétence, l’irresponsabilité, la folie aveugle, la dhimmitude criminelle qui caractérisent notre classe dirigeante ? « Quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites » disait le Sapeur Camember… avec nos gouvernants de l’anti-France, ces bornes sont pourtant encore et toujours franchies, et les limites portées plus loin, pour agrandir le domaine de leur indignité nationale. Quand donc les Français en tireront-ils enfin les conséquences, bon sang ! Halte aux fous, qu’ils soient d’Allah ou de gouvernement !

Marc LEROY – La Plume à Gratter

EmailPrintFriendlyBookmark/FavoritesFacebookShare

Mots clés : , , , , , ,

10 Responses to Ali Castaner et les 258 violeurs islamistes…

  1. Euripide le 30 mars 2018 à 15 h 47 min

    Je trouve curieux que personne n’ait fait une hypothèse simple, qui modifie toute la perspective sur ce genre de déclaration : et si la France, comme les E-U, s’était livré à un jeu subtil, ménageant des intérêts obscurs (mais nécessairement financiers), de guerre secrète, et envoyé là-bas des combattants  » djihadistes « , défendant  » ses  » intérêts (c’est-à-dire ceux de la caste au pouvoir en France) ? Si cette hypothèse est vraie, le gouvernement ne doit-il pas protéger ses combattants, pour maintenir leur confiance en vue de futures mission (y compris sur le territoire national) ?

    • marc le 30 mars 2018 à 15 h 55 min

      Malheureusement, mon cher Euripide, votre hypothèse, si elle relève de l’ignominie, est loi d’être absurde : comment expliquer autrement (si ce n’est par la débilité crasse) un tel acharnement à « faire rentrer » en France pareil troupeau d’assassins fanatisés ? Il est vrai qu’ils ont sans doute, comme vous le relevez, finalement, selon nos gouvernants, « fait du bon boulot »…

  2. Joséphine le 27 mars 2018 à 10 h 00 min

    Castaner envisage d’accueillir ces soldats de l’état islamique revenant de Syrie, je doute personnellement qu’il les fasse emprisonner.

    Le gouvernement MACRON n’expulsera jamais les 16.000 fichés S radicalisés stationnant sur notre territoire, pas plus que les 238 salauds attendus de Syrie.

    Ce que préfère MACRON c’est d’expulser QUATRE diplomates Russes !!!

  3. Joséphine le 27 mars 2018 à 6 h 17 min

    « Fous, traîtres, fieffées ordures » ? Pour moi ceux qui nous gouvernent dépassent largement ces trois qualificatifs. Nous sommes gouvernés par la SS.

    Celle qui, sous le troisième Reich, a été responsable de crimes de guerre, de crimes contre la POPULATION CIVILE dans le Reich comme dans l’EUROPE occupée !

  4. Geneviève Boyer le 26 mars 2018 à 19 h 35 min

    C’est tout a fait ça : on ne trouve pas de mots assez forts pour dire le dégoût et la colère.
    Mais dégoût et colère ne sont pas perdus, ils nous serviront contre eux.
    C’est peut-être ce qui est à lire dans l’infâme déclaration de Castaner : si elle est infâme pour nous c’est pour être douce aux oreilles des assassins et de leurs complices, car là se trouvent les voix pour garder le pouvoir.
    Quoiqu’il se passe d’horrible et quoique subissent les victimes, ils recouvrent immédiatement l’horreur par des mots à destination des musulmans électeurs. Ceux-ci ne peuvent qu’entendre « votez pour nous qui vous aimons quoi que vous fassiez »
    Comme vous j’ai décortiqué la phrase et cherché la cohérence, et le dernier mot, « risque », que vous avez si bien souligné, peut être entendu, si je poursuis mon idée, comme le « risque » de perdre les élections : à chaque massacre les complices de l’islamisation risquent de perdre des voix, il faut donc aller les chercher chez les musulmans en les légitimant dans leur haine raciste.
    C’est parce que c’est le seul moyen de garder le pouvoir qu’ils mettent une frénésie sans pareille à faire entrer des musulmans pour les naturaliser à tour de bras. Les risques pour nous ils s’en fichent, mais perdre les élections, là est le risque pour eux.

  5. JJS le 26 mars 2018 à 17 h 51 min

    Les trois sans hésitation.

  6. Mildred le 26 mars 2018 à 16 h 33 min

    « 258 adultes français sont en Syrie et susceptibles de revenir. Il vaut mieux les accueillir… »
    Et ce ne sont pas les 17 députés musulmans LREM de L’Assemblée nationale – dont je viens de recevoir la liste – qui oseront soutenir le contraire :

    – Said Ahamada LREM 7e circonscription du 13
    – Mohamed Laqhila MDM 11e circonscription du 13
    – Fadila Khattabi LREM 3e circonscription du 21
    – Mostafa Laabid LREM 1ère circonscription du 35
    – Sarah El Haïry MDM 5e circonscription du 4
    – Sonia Krimi DIV 4e circonscription du 50
    – Belkhir Belhaddad LREM 1ere circonscription du 57
    – Brahim Hamouche MDM 8e circonscription du 57
    – Anissa Khedher LREM 7e circonscription du 69
    – Mounir Mahjoubi LREM 16e circonscription du 75
    – Sira Sylla LREM 4e circonscription du 76
    – Nadia Haï LREM 11e circonscription du 78
    – Naima Moutchou LREM 4e circonscription du 95
    – Elad Chakrina LR 1ere circonscription du 976
    – Mansour Kamardine LR 2e circonscription du 976
    – M’Jid El Guerrab DIV 9e circonscription 99
    – Amal Amelia Lakrafi LREM 10e circonscription du 99

  7. Carine le 26 mars 2018 à 15 h 53 min

    Dans un pays normal avec un peuple normal, non anesthésié à mort, il y aurait eu des rassemblements de colères dans toutes les villes.
    Les Français ont peur. Peur des armes amassées dans les zones djihadistes des quartiers, peur des black blocks bas du front, peur de la garde à vue qui peut s’avérer grave pour un qui n’est pas du kandubien…
    Nous avons tout contre nous, nous ne pourrons compter que sur nous-mêmes.
    Mais le peuple va s’épuiser dans des grèves sans fin, laissant le terrain politique à d’autres.

  8. Carine le 26 mars 2018 à 15 h 43 min

    Pas soit….soit…soit…
    Les trois à la fois et on commence à cerner les personnages
    Bises !

    • marc le 26 mars 2018 à 15 h 52 min

      oui, tu as raison, et j’ai d’ailleurs failli l’écrire ! :-(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*