Articles liés pour ‘ Slobodan Despot ’

Macron, an II : Jupiter sent le sapin… Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 15 octobre 20180
Jupiter est nu

Publié le : 15 octobre 2018 Source : causeur.fr A peine plus d’un an après le triomphe de « Jupiter » Macron, voici déjà venu le temps des disputes et des ambiances de fin de règne… J’ai dépeint, dans un article précédent, l’actuel occupant du palais de l’Élysée sous les traits vaguement démoniaques du Nécronomacron. J’y relevais avant tout l’inconsistance du personnage. L’affaire Benalla et ses conséquences viennent de mettre à nu son néant d’une profondeur… métaphysique. Comment va-t-il tenir ? « Il n’est qu’un oxymore en rotation, une contradiction absolue. Ce gouffre n’a aucune profondeur. Cette fraîcheur n’a pas d’âge. » Le démon que je décrivais alors sentait le soufre ; celui d’aujourd’hui sent déjà le sapin. Un an et demi après le triomphe de Jupiter, voici le temps des disputes qui résonnent dans les couloirs, des palais qui se vident, des spadassins qui désertent et des ambiances de fin de règne. Les...

Lire la suite

L’ère des coquilles vides – Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 14 mars 20171
Emmanuel Macron, de Rotschid au Bilderberg, du Bilderberg au gouvernement... François sa

Publié le : 12 mars 2017 Source : antipresse.tumblr.com Nous évoluons désormais dans des systèmes sédévacantistes : des systèmes fondés sur la souveraineté populaire, mais où le siège du souverain est vide. Après la perte du Tao vient la bonté. Après la perte de la bonté vient la vertu. Après la perte de la vertu vient la justice. Après la perte de la justice vient le rite. Le rite est l’écorce de la droiture et de la sincérité et le commencement du désordre. (Livre du Tao, ch. XXXVIII) Le plus étrange printemps français La France ne respire plus en cette veille de présidentielle. La sidération est universelle: comment en est-on arrivé là ? D’où sort ce Rastignac de synthèse dont on parle partout? Où sont passés les partis qui régnaient hier encore ? La comète Macron® a troué le firmament politique français et entraîné dans son sillage les décombres...

Lire la suite

Autocensure : la peur mauvaise conseillère – Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 26 février 20174
Decodex du Monde, la censure a accouché de l'autocensure.

Publié le : 24 février 2017 Source : log.antipresse.net Affolé par son classement «orange» dans le Decodex, le grotesque outil de censure du Monde, l’animateur du (par ailleurs très intéressant) site les-crises.fr, Olivier Berruyer, a commencé par lancer un appel aux dons afin de se pourvoir en justice contre cette atteinte à sa réputation (voir Antipresse 64)… …Puis, sans doute saisi de panique, il a «fait le ménage» dans son site en effaçant quelque 600 articles susceptibles de le compromettre aux yeux des censeurs de grand chemin. Ce que l’inquisiteur en chef du Decodex, Samuel Laurent, n’a pas manqué de remarquer. Voici donc un «opposant» qui, tout en se décrédibilisant par ses propres soins, arrive précisément là où les outils de dressage de Google et des grands médias veulent tous nous faire arriver: à l’autocensure. Pour sa part, la «Main courante» de l’Antipresse n’a supprimé aucune publication et continue...

Lire la suite

Le cœur du Système – Pa Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 13 février 20170
Slobodan Despot 2

Publié le : 12 février 2017 Source : antipresse.tumblr.com «La propagande sert davantage à nous justifier nous-mêmes qu’à convaincre les autres; plus nous avons de raisons de nous sentir coupables, et plus fervente sera notre propagande.» (Eric Hoffer, The True Believer: Thoughts on the Nature of Mass Movements) Dans Le Maître et Marguerite, le chef-d’œuvre de Mikhaïl Boulgakov, le Diable apparaît en personne sous la cape du magicien Woland. Le Diable est joueur : il s’amuse à tester la vanité et la crédulité des hommes. Et il sait qu’il n’est d’humains plus crédules que les incrédules de métier. C’est ainsi que son premier interlocuteur, Berlioz, vedette littéraire du Moscou soviétique et athée militant, finira décapité par un tramway, exactement comme le magicien le lui a prédit. Ah ! S’il avait un seul instant pris au sérieux l’existence du Tentateur qui venait, justement, de lui offrir une cigarette… Des blagues...

Lire la suite

2017 ! Enfin ! Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 1 janvier 20170
Slobodan Despot 2

Publié le : 1er janvier 2017 Source : blog.despot.ch 2+0+1+7 = 10; 1+0 = 1. Selon les numérologues, 2017 est une année qui vaut « 1 ». Elle est l’opposé de l’an 2016 qui, lui, valait 9. 2016 était la fin d’un cycle, 2017 le début d’un autre. C’est peut-être pour cela que — même quand on ne croit pas au langage des chiffres — personne n’aura l’idée de vous souhaiter, cette année, que les choses continuent « comme avant ». La continuité est barrée de notre vocabulaire et de nos esprits. Elle est impensable, tant sur le plan des faits extérieurs que de la vie intérieure. Sortie de glaciation 2016 fut, sous bien des aspects, une année prodigieuse et prophétique — toujours du point de vue des faits extérieurs. Elle a vu les Britanniques voter leur départ de l’UE, les Italiens renvoyer dans les filets un Premier ministre...

Lire la suite

Le vrai rôle des médias de masse – Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 20 décembre 20160
Les médias occidentaux, gigantesque et redoutable outil de propagande au service de l'empire...

Publié le : novembre 2016 Source : antipresse.tumblr.com Dans l’Occident moderne, l’altruisme émotif n’est pas une vertu, ni même une option: c’est un devoir. C’est un camouflage obligé pour sortir de chez soi, tout comme l’est la burqa pour les femmes en Arabie Saoudite. La rumeur parcourt l’« antisphère » depuis l’élection de Trump : les médias officiels sont morts! Ils ont tout misé sur Hillary ils ont donc tous perdu et plus personne le leur accorde le moindre crédit. Circulez, y a plus rien à en tirer ! C’est évidemment une vue de l’esprit. Les médias ne sont pas là pour dire le vrai, ils sont là pour organiser notre vie. Ils sont, dans un sens général (englobant donc aussi les « antimédias »), le filtre par où nous recevons les 95% de notre connaissance du monde qui nous entoure. Le paysan du XIXe siècle pouvait encore se prévaloir...

Lire la suite

Syrie: la désinformation est entrée dans l’ADN des médias – Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 28 mai 20160
Slobodan Despot 2

Publié le : 24 mai 2016 Source : antipresse.tumblr.com _____   Dépêche d’agence sur les épouvantables attentats qui ont secoué la Syrie : « Le régime syrien a été frappé en plein cœur hier par une série d’attentats revendiqués par le groupe djihadiste Etat islamique et qui ont fait 148 morts dans deux de ses fiefs de la région côtière ». C’est si routinièrement ignoble, si ordinairement falsifié qu’on ne réagit même plus. Le public n’est qu’une oie qu’on gave. Et pourtant : Ce n’est pas le régime qui est frappé au cœur, mais des gens. Qui aurait osé écrire : « le gouvernement Hollande frappé au Bataclan ? » Ce ne sont pas des fiefs d’un clan ou d’une tribu, mais des villes faisant partie intégrante de l’Etat syrien, seul sujet reconnu en droit international. Quels fiefs, d’ailleurs? La mort de 148 Syriens ne mérite même pas la...

Lire la suite

Nuit (à dormir) debout – Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 16 mai 20160
Nuit debout ou assis sur la cuvette des chiottes, c'est pareil, a dit notre Gégé Depardieu national

Publié le : 18 avril 2016 Source : blog.despot.ch Alain Finkielkraut a eu tort de croire que l’appartenance à l’Académie française valait pare-balles, ou en tout cas pare-crachats. Il a voulu voir de près la « Nuit debout » en traversant la place de la République au bras de sa femme. Et il a été conspué par des manifestants qu’il n’a pas manqué, en retour, de traiter de fascistes. Quoi qu’on puisse penser du personnage, de ses excès et de ses partis pris, sa mésaventure est un parfait révélateur. Finkie à Nuit debout, c’est la languette de papier PH qu’on plonge dans une solution pour tester son acidité. En l’occurrence, la potion s’avère particulièrement corrosive. AF s’est illustré ces dernières années par ses positions sionistes à l’international et national-conservatrices en France. C’est aussi, sur le plan culturel, un défenseur de la langue et de l’héritage français et l’animateur d’une...

Lire la suite

La France et l’Afrance – Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 26 février 20161
Slobodan Despot 2

Publié le : 21 février 2016 Source : antipresse.net Le désastre va bien au-delà de la politique. La métamorphose que prônaient les Lumières passait par la culture, le savoir et la raison. Celle que leurs descendants ont effectivement mise en place repose sur l’inculture, l’ignorance et la dérive émotionnelle. La révolution qui vient ne sera vraiment pas un dîner de gala. La France est la première nation dans l’histoire à avoir été gouvernée, dès 1789, par une utopie scientiste. La Révolution française est liée à ses filleules dans le monde par un filet de sang. Elle-même a commencé par en verser, chez elle, de quoi remplir une mer. Mais, sur le plan historique, elle a surtout injecté dans les esprits l’obsession de l’égalité, la dictature de la Raison et la dynamique du progrès permanent. Depuis lors, de Directoire en Empire, d’Empire en Restauration, de Restauration en Empire bis et...

Lire la suite

Les néo-réacs ont-ils gagné ? Existent-ils, d’abord ? Par Slobodan Despot

La Plume parcourt le Net
Le 25 février 20160
Les néo-réacs, une famille homogène, vraiment

Publié le : 27 janvier 2016 Source : blog.despot.ch Les « néo-réactionnaires » n’ont pas gagné la bataille des idées, car l’équipe en question ne participait pas au championnat. Elle n’a même pas de maillot commun. Qui en est, qui n’en est pas ? Les néo-réacs viennent-ils de la gauche populaire athée comme Onfray, de la gauche intello-dandy-gay comme Renaud Camus ou de la vieille droite catholique comme de Villiers ? Peuvent-il se réclamer à la fois de Céline et de Vallès, d’Orwell et de Nietzsche ? Peuvent-ils être francs-maçons ? Quel est le dénominateur commun d’un Finkielkraut, d’un Michéa, d’une Elisabeth Lévy et d’un Houellebecq, sinon le talent et le cœur qu’ils mettent à ce qu’ils font ? Est-ce une affaire de tempérament polémique et de recul sceptique, mâtiné d’amour de la langue ? Auquel cas, le « néo-réac » n’est rien d’autre que l’honnête homme au sens...

Lire la suite