Articles liés pour ‘ république ’

Le mépris du peuple, une histoire vieille comme leur monde…

Les Derniers Articles de La Plume
Le 11 janvier 20198
Macron, lors de sa visite dans la maison de Voltaire à Ferney

Depuis son accession à la magistrature suprême, et même avant celle-ci, Emmanuel Macron n’a jamais cessé d’insulter le peuple de France, notamment les plus humbles de nos concitoyens – souvent d’ailleurs depuis l’étranger – en les traitant par exemple de « fainéants », de « cyniques » et d’« extrêmes » dès lors qu’ils osaient contester sa politique de casse sociale (Grèce, septembre 2017), en qualifiant le Français de « Gaulois réfractaire au changement » pas assez luthérien à son goût (Danemark, août 2018), ou bien entendu en parlant avec un abyssal dédain de ces « gens qui ne sont rien » et qu’on croise dans les gares (juillet 2017). Il les a aussi méprisés par le verbe jusque dans leurs identités régionales, avec son « il y a beaucoup de tabagisme et d’alcoolisme » à propos des gens du Nord (janvier 2015), ou lors de sa charmante allusion aux Bretons, qu’il a identifiés devant le Pape comme étant la « mafia...

Lire la suite

Quand la patrie est trahie par la république – Par Jean Raspail

La Plume parcourt le Net
Le 11 avril 20180
Jean Raspail

Publié le : 03 avril 2018 Source : lectures-francaises.info J’ai tourné autour de ce thème comme un maître-chien mis en présence d’un colis piégé. Difficile de l’aborder de front sans qu’il vous explose à la figure. Il y a péril de mort civile. C’est pourtant l’interrogation capitale. J’ai hésité. D’autant plus qu’en 1973, en publiant « Le Camp des saints », j’ai déjà à peu près tout dit là-dessus. Je n’ai pas grand-chose à ajouter, sinon que je crois que les carottes sont cuites. Car je suis persuadé que notre destin de Français est scellé, parce qu’« ils sont chez eux chez moi » (Mitterrand), au sein d’une « Europe dont les racines sont autant musulmanes que chrétiennes » (Chirac), parce que la situation est irréversible jusqu’au basculement définitif des années 2050 qui verra les « Français de souche » se compter seulement la moitié – la plus âgée...

Lire la suite

Non, Monsieur Wauquiez, la république n’est pas la France ! Par Pierre-Émile Blairon

La Plume parcourt le Net
Le 30 mars 20182
Laurent  Wauquiez

Publié le : 29 mars 2018 Source : bvoltaire.fr Laurent Wauquiez, président des Républicains, semble confondre, en dépit de sa formation universitaire de très haut niveau, la nation France avec la république (sans majuscule), qui est une forme, parmi d’autres, de régime politique, ou avec la République (avec une majuscule), qui est l’État de droit qui gère cette république. Il a, en effet, proposé, le 27 mars 2018, lors d’un entretien accordé au journal Le Parisien, à la suite de l’attentat islamiste de Trèbes, « de créer un délit d’incitation à la haine de la République » en précisant: « On a trop d’individus étrangers radicalisés sur notre territoire. Tous les gens qui nourrissent les réseaux intégristes doivent pouvoir être expulsés ». Mais, M. Wauquiez, ce n’est pas contre la république que les terroristes agissent, c’est contre la France ! Et la nation française n’a pas attendu 1789 pour exister. Les frontières de...

Lire la suite

Deux siècles de régime républicain – Une conférence de Patrick Buisson (31 janvier 2018)

Conférences & Colloques
Le 23 mars 20180
Deux siècles de régime républicain – Une conférence de Patrick Buisson (31 janvier 2018)

Le Cercle Pol Vandromme a reçu le 31 janvier 2018, Patrick Buisson. Essayiste, historien et politologue, le patron de la Chaîne Histoire brossera pour vous la fresque de plus de deux siècles de régime républicain. Posté par : Revue éléments 31-01-2018  

Lire la suite

Voltaire, la grande imposture des Lumières – Entretien avec Marion Sigaut

La Plume parcourt le Net
Le 4 janvier 20161
Voltaire, une imposture française dénoncée notamment aujourd'hui par Marion Sigaut

Publié le : 04 janvier 2016 Source : egaliteetreconciliation.fr Voltaire est à la mode depuis l’affaire Charlie Hebdo, mais derrière le mythe républicain, un monstre de fanatisme apparaît. Marion Sigaut démasque cette grande imposture.  _____ Rivarol : Votre parcours personnel et politique est d’une richesse surprenante. Quelles furent les étapes de votre évolution ? Marion Sigaut : J’ai eu une enfance et une adolescence profondément chrétiennes. Je ne me contentais pas d’aller au catéchisme et à la messe, j’y croyais sincèrement, profondément. À 14 ans j’ai découvert Teilhard de Chardin, qui m’a illuminée et a ancré ma foi encore plus profondément. Juste après mai 68 (18 ans), j’ai subi un conflit terrible avec mon père et j’ai basculé dans un gauchisme très nihiliste. Un séjour dans un kibboutz m’a réconciliée avec des valeurs sûres, et m’a fait opérer un rapprochement avec le judaïsme, dont je ne voyais d’ailleurs pas les contradictions avec...

Lire la suite

Petit rappel pour les grands distraits : François Hollande et sa conception de la République… (mai 2014)

La Sélection vidéo de La Plume
Le 17 décembre 20150
Petit rappel pour les grands distraits : François Hollande et sa conception de la République… (mai 2014)

Posté par : la voie de la vérité 10-04-2014

Lire la suite

La chronique d’Eric Zemmour : « Républicains et patriotes furent longtemps de parfaits synonymes » (05 mai 2015)

Eric Zemmour
Le 11 mai 20150
La chronique d’Eric Zemmour : « Républicains et patriotes furent longtemps de parfaits synonymes » (05 mai 2015)

Posté par : RTL Toujours avec vous 05-05-2015

Lire la suite

Mais enfin ces valeurs de la République rabachées par nos gouvernants, c’est quoi ? Par André Posokhow

La Plume parcourt le Net
Le 3 avril 20150
Valeurs par ci, valeurs par là...

Publié le : 1er avril 2015 Source : polemia.com S’il y a en France un mot utilisé en toute circonstance et dans tous les discours c’est bien celui de valeurs : celles de l’islam, de la laïcité, de la gauche, de la droite, du football, de la pétanque, etc., etc. C’est un mot-clef type répété et ressassé ad nauseam par tous, sans plus de précision. Manuel Carlos Valls Galfetti, préposé à Matignon sous le nom de Manuel Valls, est un fervent usager de ce concept vague. Après les attentats récents il a annoncé, le 22 janvier, de nouvelles mesures pour mettre la laïcité et la transmission des valeurs républicaines au cœur de la mobilisation de l’école. Comme le dit 24heuresactu.com : « Chaque semaine Manuel Valls joue à l’Assemblée nationale sa pièce favorite : “Les valeurs de la République”. Avec dans le rôle principal : Manuel Valls. Dialogue et adaptation de Manuel Valls. Tremblottes...

Lire la suite

L’État contre la République – Par Thierry Meyssan

La Plume parcourt le Net
Le 12 mars 20150
l'état contre la république

Publié le : 09 mars 2015 Source : voltairenet.org À la demande du président François Hollande, le Parti socialiste français vient de publier une Note sur le mouvement international « conspirationniste ». Son but : préparer une nouvelle législation lui interdisant de s’exprimer. Aux États-Unis, le coup d’État du 11 septembre 2001 a permis d’établir un « état d’urgence permanent » (Patriot Act) et de lancer une série de guerres impériales. Progressivement, les élites européennes se sont alignées sur leurs homologues d’Outre-Atlantique. Partout, les citoyens s’inquiètent d’être abandonnés par leurs États et remettent en question leurs institutions. Cherchant à se maintenir au pouvoir, les élites sont désormais prêtes à utiliser la force pour bâillonner leurs oppositions. _____ Le 27 janvier 2015, le président François Hollande rendait les « complotistes » d’aujourd’hui responsables des crimes commis hier par les nazis contre les juifs d’Europe. Il appelait à leur interdiction d’expression. _____ Le président de la République française,...

Lire la suite

Vladimir Bonaparte Poutine : entretien avec Yannick Jaffré (mai 2014)

Histoire
Le 10 novembre 20140
Vladimir Bonaparte Poutine : entretien avec Yannick Jaffré (mai 2014)

Yannick Jaffré est l’auteur de Vladimir Bonaparte Poutine, essai sur la naissance des républiques, aux éditions Perspectives Libres Comme Bonaparte prit le pouvoir alors que les souvenirs de la Terreur étaient encore vifs, pour en empêcher le retour par l’ordre, et mettre fin surtout à la ploutocratie directoriale qui lui avait succédé, Poutine rétablit dans sa liberté une nation qui, ayant connu le plus durable des systèmes totalitaires, fut livrée après qu’il s’était lentement – et heureusement – amolli, à tous les désordres, violences, injustices que provoque inévitablement le consensus néolibéral de Washington. Toute la politique de Poutine possède une grande force démonstrative. Yannick Jaffré en parcourt le détail. Au bout de l’enquête, on comprend que les accusations qu’elles lancent contre Poutine se retournent cruellement contre les « élites » politico-médiatiques françaises, européennes, occidentales. Elles le dépeignent en autocrate, il jouit d’une légitimité qu’elles ont perdue en passant le...

Lire la suite