Articles liés pour ‘ Charles de Gaulle ’

De Gaulle : sous la statue, le volcan – Par Yannick Jaffré

La Plume parcourt le Net
Le 25 août 20170
De Gaulle par Jaffré

Publié le : 199 février 2017 Source : yannickjaffre.fr De quoi De Gaulle est-il aujourd’hui le nom ? Celui d’une occultation  assourdissante. Plus on commémore le grand homme – invoqué comme un mort illustre, enfoui sous les trémolos – plus on cherche à étouffer, sans y parvenir, la clameur du Politique. Nietzsche voyait dans l’« histoire monumentale » le résultat d’une double opération : signaler dans le passé des figures exemplaires ; édifier le peuple par l’exaltation de ce panthéon national. Mais dans un pays, le nôtre, qui pratique depuis quarante ans la repentance et l’autophobie, les monuments historiques subissent de méticuleuses démolitions contrôlées. Si De Gaulle est à peu près le seul à rester debout dans la période moderne, il ne faut pas s’y tromper : on ne l’épargne jamais que pour l’embaumer. La grande ombre historique, trop proche, est aussi trop dangereuse pour l’ordre établi dès qu’on retourne le regard vers qui...

Lire la suite

L’honneur de la France – Par Michel Pinton

La Plume parcourt le Net
Le 7 août 20171
Macron et la repentance honteuse du Vel d'hiv, le 16  juillet 2017

Publié le : 20 juillet 2017 Source : magistro.fr Dimanche dernier, le Président de la République a commémoré l’arrestation, les 16 et 17 juillet 1942, de treize mille Juifs par la police parisienne, leur internement au Vel d’Hiv et leur livraison à l’occupant allemand. Il est juste que les plus hautes autorités de l’Etat manifestent par leur présence, le regret et la douleur de la nation devant cet acte cruel. Nous savons aujourd’hui que ces déportés ont presque tous péri dans les camps de concentration nazis. Mais Emmanuel Macron a cru bon de faire plus. Reprenant un thème initié par Jacques Chirac en 1995 et développé par François Hollande en 2012, il a affirmé que la responsabilité de la sinistre rafle retombait exclusivement sur notre peuple. Il a fustigé une salissure indélébile sur notre honneur national : « C’est bien la France qui organisa la rafle puis la déportation… Pas un...

Lire la suite

« Guerre d’Algérie : les oublis de l’Histoire ! » – Emission spéciale de TV Libertés (05 décembre 2016)

Documentaires
Le 12 décembre 20160
« Guerre d’Algérie : les oublis de l’Histoire ! » – Emission spéciale de TV Libertés (05 décembre 2016)

Le 5 décembre à Paris s’est déroulée une manifestation patriotique intitulée “1 000 drapeaux pour 100 000 morts”, un hommage aux 75 000 Français de souche nord-africaine et aux 25 000 soldats français tués durant la guerre d’Algérie qui n’a pas pris fin à la date du 19 mars 1962. Pour prolonger les rassemblements et les cérémonies organisées partout en France, en partenariat avec le Secours de France, TV Libertés consacre une émission spéciale aux “oublis de l’Histoire”. Spécialistes, anciens combattants, historiens et responsables associatifs se succèdent pour nous faire revivre cette page de l’Histoire de France et rétablir la vérité. Les interventions des invités et les débats sont articulés autour d’un grand film documentaire “Le destin d’un capitaine”, portrait d’un officier SAS, emblématique de sa génération. Un document exceptionnel, récit d’une aventure humaine tout aussi exceptionnelle ! TV Libertés et le Secours de France vous proposent une émission...

Lire la suite

SARKOZEXIT (Requiem pour un fossoyeur) – Par Bruno Guigue

La Plume parcourt le Net
Le 27 novembre 20160
Sarkozy en garde à vue... ça commence sérieusement à sentir la persécution judiciaire. Malaise..

Posté le : 21 novembre 2016 Source : arretsurinfo.ch Abandonné au milieu du gué par son propre électorat, Nicolas Sarkozy quitte la scène. Comme ses prédécesseurs, celui qui fut président de la République de 2007 à 2012 a exercé la plénitude de ses attributions en matière internationale conformément à la pratique constitutionnelle du « domaine réservé ». Mais que retiendra l’histoire de ce passage aux affaires ? On peut répondre sans excès de sévérité qu’il en restera peu de chose. L’inflexion qu’il donna à la politique extérieure, en effet, se résume à un alignement inédit de la France sur les USA. En confiant les forces françaises au commandement intégré de l’OTAN, en mars 2009, il accomplit un spectaculaire bond en arrière ! Avec lui, la France rentra au bercail atlantiste que le général de Gaulle lui avait fait quitter en 1966. Comme si l’indépendance gaullienne était une simple parenthèse, ce président...

Lire la suite

« Les grandes lignes de force de la pensée Gaullienne » – Une conférence de Roland Hureaux (06 juin 2016)

Conférences & Colloques
Le 28 juin 20160
« Les grandes lignes de force de la pensée Gaullienne » – Une conférence de Roland Hureaux (06 juin 2016)

Conférence de Roland Hureaux au Cercle Aristote le 6 juin 2016 : « Les grandes lignes de force de la pensée Gaullienne ». Posté par : Cercle Aristote 27-06-2016  

Lire la suite

Séquence Nostalgie : Marie-France Garaud invitée de Serge de Beketch sur Radio Courtoisie (2006)

La Sélection vidéo de La Plume
Le 27 juin 20160
Séquence Nostalgie : Marie-France Garaud invitée de Serge de Beketch sur Radio Courtoisie (2009)

Note de La Plume : la très grande Marie-France Garaud était en 2006 l’invitée du Libre Journal du très regretté Serge de Beketch, sur Radio Courtoisie, à propos de son livre La Fête des Fous. Une discussion entre deux intelligences patriotes comme notre pays en compte trop peu aujourd’hui, et qui, vous l’entendrez, n’a vraiment pas pris une ride. A consommer sans modération ! Marc LEROY – La Plume à Gratter Posté par : Médéric Laurent 16-05-2016

Lire la suite

Pour que l’Europe soit sauvée, il faut lever le tabou sur les nations – Par Wolfgang Streeck

Europe
Le 9 mars 20160
L'Europe, désormais ouvertement allemande, n'est plus qu'un radeau de la Méduse géopolitique et économique..

Publié le : 02 mars 2016 Source : lemonde.fr Note de La Plume : si même Le Monde se met à relayer de tels articles, c’est sans doute que la fin du Golem européiste est plus proche qu’on ne le croit (et qu’on ne l’espère) ! _____ Le projet d’un Etat-providence européen a échoué depuis longtemps. L’Etat-providence existe encore en Europe, mais seulement au pluriel, à l’échelon national et en tant qu’acquis démocratique national. Son remplacement ou même son simple accompagnement par une « dimension sociale » conférée au marché unique, dont Jacques Delors s’était fait l’avocat dans les années 1990, est resté un vœu pieux. L’idée selon laquelle Margaret Thatcher et les Britanniques en seraient seuls responsables est un mythe de la gauche. En réalité, la participation de l’Etat et des syndicats à la régulation politique du capitalisme relève de traditions qui étaient différentes d’un pays européen à l’autre, et...

Lire la suite

Scandale : Ils n’ont jamais été préfets, mais ils en touchent la retraite – Par Yvan Stefanovitch

La Plume parcourt le Net
Le 27 février 20161
Delebarre et Vauzelle, deux préfets fantômes, deux ploutocrates qui se goinfrent

Publié le : 14 janvier 2016 Source : archive.francesoir.fr Des dizaines de hauts fonctionnaires ont le titre de préfets alors qu’ils ne le sont pas. Un copinage politique qui leur permet notamment de toucher une retraite de préfet. Parmi eux, Michel Vauzelle et Michel Delebarre. C’est un scandale français, comme il en existe dans tout l’hexagone, un de ces abus qui alimentent la rancœur des citoyens contre les politiques. Un de ces arrangements entre amis que l’on cache soigneusement au citoyen, mais qui coûte cher au contribuable. Certains de nos hommes politiques et certains hauts fonctionnaires ont été nommés préfets par nos présidents de la République successifs, ils bénéficient d’avantages liés à cette fonction… mais ils n’en ont jamais exercé la moindre fonction. Parmi ces préfets fantômes, figurent deux stars de la politique, les députés et anciens ministres de François Mitterrand, Michel Vauzelle, 66 ans, et Michel Delebarre, 65...

Lire la suite

La colère du général – Par Patrick Le Gavrian

La Plume parcourt le Net
Le 22 janvier 20163
La colère du général..

Publié le : 06 janvier 2016 Source : zinfos974.com   La scène se passe au Paradis. Sur un petit nuage Tante Yvonne est assise sur un pliant et tricote. Elle voit arriver le Général la mine défaite, titubant, prêt à défaillir. Après quelques pas, il s’effondre dans un fauteuil à ses côtés. _____ Yvonne : Depuis que de Saint Pierre vous eûtes permission De retourner sur Terre ausculter la Nation Sur ce petit pliant j’attends votre venue… Mais je lis dans vos yeux une déconvenue ! Parlez-moi sans tarder de celle qui toujours Fut jadis avec moi l’objet de vos amours… Le général : Vous voulez dire France à qui j’ai voué ma vie, Ne cachons point son nom ! Je vous sais gré, Ma Mie (Malgré les embarras, les peines, les tracas Qu’elle a pu vous donner et dont je fais grand cas !) Pendant aussi longtemps de...

Lire la suite

Peut-on aimer la France, sans aimer les Français ? Par Denis Bachelot

La Plume parcourt le Net
Le 19 octobre 20150
La France condamnée à mort par Bruxelles

Publié le : 18 octobre 2015 Source : polemia.com La grande offensive médiatique qui sévit depuis quelques semaines autour de la crise migratoire a au moins un mérite certain ; elle a mis au jour la vision du destin de leur pays portée par les élites dirigeantes européennes. En effet, au-delà des injonctions émotionnelles sur l’indispensable solidarité avec les « réfugiés » que nous avons le devoir moral d’accueillir sans restriction, l’argument massue mis en avant est celui de la contrainte économique : la démographie du vieux continent nous obligerait à recevoir dans les prochaines décennies des dizaines de millions d’immigrés pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre qui menace les pays d’Europe. Cet argument représente la version rationalisante du discours dominant. Imposée comme une vérité d’évidence, cautionnée par les économistes en vue, cette affirmation, contestable au strict plan économique, doit être perçue par ce qu’elle révèle de ses présupposés idéologiques. On...

Lire la suite