Politique Monde

Homs, une ville plongée dans l’horreur organisée par des groupes armés et non par Damas

La Plume parcourt le Net
Le 8 février 20120
homs

Posté le 06 février 2012 Sourec : silviacattori.net Le Syrien qui témoigne ici vit à Homs, dans le quartier où a été tué Gilles Jacquier en même temps que huit sympathisants syriens du gouvernement Assad. Les obus tombaient tout autour de son immeuble au moment où nous parlions. Tétanisé par la peur et l’angoisse de la mort qui rôdait, il parlait à voix basse, difficilement. Nous croyons ce que ce cadre, père de deux enfants, nous a dit avec sobriété. Nous croyons en sa sincérité. Ce qu’il affirme contredit ce qu’affirment les autorités politiques -impliquées dans le conflit- et nos médias, qui persistent à nier la réalité ; à attribuer les destructions et les assassinats aux forces armées syriennes et à affirmer à tort qu’elles torturent des enfants, violent des jeunes filles, tuent intentionnellement des civils. En opposant leur véto à la résolution proposée par l’Occident et ses alliés arabes...

Lire la suite

Viktor Orban : « La démocratie est en difficulté en Europe »

Europe
Le 7 février 20121
Viktor Orban

Posté le : 04-02-2012 Source : lemonde.fr En 1989, vous étiez une figure admirée de la lutte contre la dictature communiste. Aujourd’hui, on vous accuse d’être un dictateur. En quoi êtes-vous différent du Viktor Orban de 1989 ? Aujourd’hui, j’ai cinq enfants, c’est la principale différence ! En 1989, l’heure était aux idées et aux grands élans. Le débat ne portait pas encore sur la politique réelle. Nous étions à mi-chemin entre la politique et la littérature… Après 1989, la question s’est posée : allions-nous retourner à nos métiers respectifs, dans une société libre, ou intégrer la vie politique ? J’ai décidé de me présenter aux élections. A partir de ce moment, il ne s’agissait plus d’organiser des mouvements pour la libération nationale, mais de savoir comment gouverner.  Avez-vous changé idéologiquement ? L’idéologie ne m’intéresse plus, ce sont les valeurs qui comptent. Elles n’ont pas changé. Cette nation est...

Lire la suite

La Sardaigne, poubelle de l’Otan et du complexe militaro-industriel

Europe
Le 6 février 20120
Sardaigne

Publié le : décembre 2011 Source : csotan.org Dans ALERTE OTAN n°42, nous rendions compte d’une rencontre-débat à Bruxelles, organisée à l’initiative de plusieurs associations italiennes sur « le cas de la Sardaigne – le polygone de la mort ». A la mi-octobre, Carla Goffi (Mouvement Chrétien pour la Paix) et Ria Verjauw (Coalition pour l’abolition des armes à uranium) ont rejoint en Sardaigne les militants en lutte contre la militarisation de l’île. L’article ci-dessous est un résumé de leur témoignage. Sur les bords enchantés de la Méditerranée, derrière le rideau invisible des radiations nucléaires émises suite à l’usage d’armes à l’uranium, est apparu un immense paysage de désolation, pleins de secrets maléfiques. Plantons le décor. C’est en Sardaigne. Là, un territoire d’une superficie de 35.000 hectares est loué aux installations militaires. Sur l’île, on trouve des polygones de tir (Perdasdefogu), des exercices de feu (capo Teulada), des polygones...

Lire la suite

Syrie : exemples de manipulations médiatiques récentes

La Plume parcourt le Net
Le 6 février 20121
Syrie

Publié le : 03 février 2012 Source : michelcollon.info Il y a deux voix discordantes et deux sites internet avec des “nouvelles” divergentes. C’est le Syrian Observatory for Human Rights (SOHR), basé en Grande-Bretagne qui, depuis des mois, est la source quasi exclusive des médias internationaux et même de l’ONU – dans les rapports rédigés par les experts du Haut-Commissariat aux droits de l’homme. Les deux sites en question sont : www.syriahr.org et www.syriahr.net (ou www.syriahr.com). Le premier se définit lui-même comme le “site officiel de l’Observatoire” tout comme le second d’ailleurs qui précise être le seul et unique “site officiel”. Depuis le 17 janvier, le site www.syriahr.org a mis bien en évidence sur sa page web une lettre collective qui “désavoue” Rami Abdul Rahman, nom qui, jusque-là, avait été cité comme celui du directeur de l’Observatoire. La lettre présente également des excuses à ses lecteurs pour l’éventuelle “méprise”....

Lire la suite

Le CCG et l’OTAN perdent leur leadership

La Plume parcourt le Net
Le 6 février 20120
M Bashar Ja’afari

Publie le : 05 février 2012 Source : voltairenet.org Contrairement à ce qui s’était passé lors de l’attaque de l’Irak, la France n’a pas défendu les principes du droit international dans l’affaire syrienne, mais s’est ralliée au camp impérial et à ses mensonges. Avec le Royaume-Uni et les Etats-Unis, elle a essuyé une défaite diplomatique historique, tandis que la Russie et la Chine sont devenues les champions de la souveraineté des peuples et de la paix. Le nouveau rapport de force international n’est pas seulement la conséquence de la décadence militaire des Etats-Unis, il sanctionne aussi le déclin de leur prestige. En définitive, les Occidentaux viennent de perdre le leadership qu’ils se sont partagé durant tout le XXe siècle parce qu’ils ont abandonné toute légitimité en trahissant leurs propres valeurs. Par deux fois, le 4 octobre 2011 et le 4 février 2012, des membres permanents du Conseil de sécurité...

Lire la suite

Le chef de la mission d’observation arabe : « En Syrie, la violence des forces de l’ordre est une riposte aux attaques de l’opposition »

La Plume parcourt le Net
Le 4 février 20121
Syrie

Source : agence . sana.sy Publié le : 03-02-2012 Khartoum – Le général soudanais Mohamed Mustafa al-Dabi, chef de la mission d’observation arabe en Syrie, a réitéré son attachement au contenu du rapport de la mission présenté à la Ligue arabe et aux déclarations qu’il avait données dans ce sens, affirmant que certaines parties avaient interprété ce rapport d’une manière différente voire contraire de ce qu’avaient écrit les chefs des équipes de ladite mission. Dans une conférence de presse tenue aujourd’hui dans la capitale soudanaise Khartoum, le général al-Dabi a affirmé que la démarche de geler l’action des observateurs par la Ligue avait aggravé davantage la situation, soulignant qu’il y avait beaucoup de questions politiques qui influaient sur le travail de la mission sur le terrain. Le général al-Dabi s’est dit étonné de la campagne médiatique hostile véhiculée par certaines parties contre la mission, avant même qu’elle débute son...

Lire la suite

La colonisation israélienne a repris massivement en 2011

La Plume parcourt le Net
Le 31 janvier 20120
Clipboard015

Publié le : 12-01-2012 Source : israelpalestine.blog.lemonde.fr L’année 2011 a été faste pour la colonisation israélienne. Telle est la conclusion tirée par l’organisation pacifiste israélienne Shalom Arshav pour les douze mois écoulés. De novembre 2009 à septembre 2010, un gel partiel (excluant Jérusalem-Est) avait été décidé par le gouvernement israélien. Le tableau ci-dessous permet de mesurer l’ampleur de cette reprise au niveau des appels d’offre: Source Shalom Arshav Le gel de dix mois a été complètement effacé par la poussée de 2011, même si cette dernière est somme toute relative par rapport au pic de l’année 2005 qui coïncidait par ailleurs avec l’évacuation unilatérale de Gaza. Shalom Arshav en conclut que la colonisation remet en cause le principe des deux Etats (la création d’un Etat palestinien à côté d’Israël). A l’appui de cette affirmation, l’organisation israélienne produit une carte qui met en évidence les zones les plus critiques, le nord de...

Lire la suite

Le fruit qui n’est pas tombé

La Plume parcourt le Net
Le 27 janvier 20120
Fidel Castro

Publié le : 26-01-2012 Source : fidelista.net   Lettre ouverte de Fidel Castro Cuba a été contrainte de se battre pour son existence face à une puissance expansionniste, située à quelques milles de ses côtes et qui ne cachait pas ses visées d’annexion dans la mesure où sa seule destinée était censément de tomber dans son giron tel un fruit mûr. Nous étions voués à l’inexistence comme nation. Dans la glorieuse multitude de patriotes qui se battit durant la seconde moitié du XIXe siècle contre l’abominable colonialisme imposée par l’Espagne pendant trois cents ans, José Martí fut celui qui perçut avec le plus de clarté cette destinée si dramatique. Et il le fit savoir dans les dernières lignes qu’il écrivit quand, à la veille d’un rude combat prévu contre une colonne espagnole aguerrie et bien équipée, il affirma que l’objectif clef de sa lutte était « d’empêcher à temps, par...

Lire la suite

Lettre ouverte au deshonorable Ban Ki-moon

La Plume parcourt le Net
Le 27 janvier 20121
ONU

Publié le : 25-01-2012 Source : voltairenet.org Le secrétaire général des nations Unies, Ban Ki-moon, s’est rendu au Liban pour préparer une éventuelle action de l’OTAN contre la Syrie. Trop occupé à conspirer contre la paix qu’il devrait défendre, il en a oublié de s’enquérir des violations quotidiennes de la souveraineté libanaise par Israël. Dans une lettre ouverte publiée par la presse libanaise, le penseur arabe Hassan Hamade interpelle M. Ban et son représentant M. Rød-Larsen pour rappeler que loin d’incarner des principes, ils sont des voyous convaincus de corruption. Monsieur le secrétaire général, En écoutant votre discours, à Beyrouth, sur l’absolu nécessité de procéder à des réformes, « car la flamme de la liberté allumée en Tunisie ne s’éteindra plus », j’ai tout de suite eu une pensée pour une personnalité suédoise, célèbre par son intégrité, sa transparence, et sa crédibilité en matière de reforme. Je veux parler...

Lire la suite

La présidence de la Ligue Arabe cherche à étouffer le rapport de ses experts

La Plume parcourt le Net
Le 27 janvier 20120
Syrie

Publié le : 27-01-2012 Source : voltairenet.org     Depuis le début des événements qui endeuillent la Syrie, deux versions des faits s’opposent : pour les Occidentaux et leurs alliés du Golfe, le régime réprime dans le sang une révolution populaire, tandis que pour la Syrie et ses alliés du BRICS, le pays est attaqué par des groupes armés venus de l’extérieur. Pour faire toute la lumière sur ces événements, la Ligue arabe a créé une Mission d’observation composée par des personnalités nommées par chaque État membre (sauf le Liban qui n’a pas souhaité participer). Cette diversité des experts garantit l’impossibilité de manipuler le résultat, leur nombre (plus de 160) et la durée de leur mission (1 mois) permet de dresser le tableau bien plus large que tous ceux dont on disposait précédemment. A ce jour, aucun organisme tiers ne peut prétendre avoir conduit une enquête aussi vaste et...

Lire la suite