Les Derniers Articles de La Plume

Elections européennes : coller à Macron la raclée qu’il mérite !

23 mai 20197
Elections européennes : coller à Macron la raclée qu’il mérite ! 4.98/5 43 votes

Le scrutin pour le renouvellement du parlement européen se déroulera donc ce dimanche…

Ces élections, censées permettre de choisir des députés représentatifs dans chacune des nations qui composent l’Union Européenne n’ont jamais pu, jamais su mobiliser les foules citoyennes, en France ou partout ailleurs dans l’Europe des vingt-huit. En tout premier lieu parce que ce parlement, n’ayant aucun pouvoir législatif réel, aucune autonomie politique, n’est en réalité que la chambre d’enregistrement servile de décisions oligarchiques et totalement antidémocratiques prises ailleurs, par la Commission de l’UE, cette sinistre clique de technocrates plus ou moins interchangeables, pensant tous rigoureusement la même chose quel que soit leur pays d’origine, nommés à leurs postes parasitaires par les chefs d’état et de gouvernement, entre eux et pour eux, afin de décider en toute consanguinité idéologique de notre funeste destin, forcément, inéluctablement, éternellement européiste.

Ces élections n’ont d’ordinaire et en vérité pas d’autre raison d’être pour ceux qui les ont instituées, elles ne permettent habituellement et pour l’essentiel qu’à des politiciens plus ou moins démonétisés sur le plan national ou à des seconds couteaux sans charisme ni avenir d’aller confortablement pantoufler à Bruxelles, pour s’y faire très grassement rémunérer, malgré un absentéisme souvent affligeant, durant cinq longues et bonnes années. Alors, me direz-vous, cette fois comme lors de toutes les précédentes… à quoi bon aller voter pour l’une ou l’autre liste de ces sinistres gugusses, cautionnant du même coup un cynique jeu de trompe couillon électoral ?

Et pourtant… oui, pourtant, pour la première fois et peut-être aussi, vu le train où se défont les choses, l’une des toutes dernières, voter lors de ce scrutin européen peut faire sacrément sens, et doit même s’avérer nécessaire, si ce n’est capital, particulièrement pour nous autres Français !

Tenter le réveil des nations, ou cautionner définitivement la fin de notre monde…

En opposition à l’oligarchie mondialiste qui s’est emparée du monde occidental depuis près d’un demi-siècle, face à la trahison des « élites » qui se sont liguées partout, et singulièrement en Europe, pour désagréger les nations, atomiser les sociétés et dissoudre les peuples dans un indigeste et implacable bloubiboulga libéral-libertaire, depuis quelques années, les identités bafouées, les colères populaires ont commencé à se faire entendre…

Même si les politiciens que ces mouvements d’humeur, que ces ruades électorales ont portés au pouvoir sur l’échiquier politique mondial ne sont pas toujours enthousiasmants, et c’est peu de le dire (mais on est bien obligé de faire avec ce qu’on a sous la main), leurs élections ou percées politiques, elles, ont toujours été de très bonnes nouvelles, en cela qu’elles ont systématiquement flanqué un formidable coup de pied de l’âne aux « sachants » qui nous gouvernent depuis trop longtemps contre notre volonté et nos intérêts nationaux : victoire de Trump aux USA, Brexit au Royaume-uni… élections au Québec, au Brésil, en Autriche, en Pologne, en Hongrie ou en Italie… percées électorales aux Pays-Bas, en Espagne, en Allemagne même… partout ou presque, les populations trop longtemps ignorées, méprisées, sacrifiées, votent de plus en plus « mal », et plus encore « nauséabond », « extrême » et « populiste », comme ils disent.

Dans ce nouveau paysage électoral et désormais, de plus en plus souvent, gouvernemental fort réjouissant, la France, naguère assez glorieuse pionnière dans le vote indocile, dans la contestation anti-système, via principalement les suffrages accordés à l’ex Front National voire, si l’on prend uniquement en compte la motivation protestataire, à plusieurs partis plus ou moins gauchisants, la France, hélas, et suite à l’élection atterrante en 2017 d’Emmanuel Macron, caricature surréaliste de la caste ploutocratique et bancaire qui nous assassine, fait aujourd’hui figure de « dernier de la casse ». Il serait donc grand temps de reprendre, dans le combat anti-oligarchique qui s’est désormais clairement engagé, la place qui devrait nous revenir, c’est à dire la première !

L’aquoibonisme et l’abstentionnisme, ou quand le citoyen encore lucide utilise son intelligence à ses dépends…

Nombre de Français pourtant plus lucides que beaucoup d’autres sur les maux de notre temps, mais n’arrivant pas, n’arrivant plus à trouver un candidat haut de gamme et surtout un programme politique qui les satisfasse sur presque tous les points, se réfugient désormais dans l’abstention… tentation certes compréhensible, mais selon votre serviteur, totalement désespérante : Charles Maurras l’a écrit bien avant, et bien mieux que moi : « le désespoir en politique est une sottise absolue »… Ce renoncement qui sert tant les desseins de nos maîtres indignes, c’est ce que j’ai coutume d’appeler le syndrome du noyé volontaire, et c’est un véritable naufrage du Titanic intellectuel…

Comprendre pour l’essentiel la mauvaise marche du monde, voir mieux que d’autres la duplicité des salauds qui nous trahissent bien plus qu’ils ne nous gouvernent, savoir l’impérieuse urgence de sauver ce qui peut encore l’être, avoir conscience de la nécessité d’envoyer balader système et élites dévoyées, et décider de s’abstenir dans les urnes, c’est comme, lors du naufrage inévitable d’un navire, refuser de monter dans une chaloupe de secours au prétexte que sa couleur ou que la tête du marin qui la commande ne nous conviennent pas tout à fait, et aller s’enfermer dans sa cabine en se croyant plus malin que les autres, pendant que le bateau coule !

Mais bon sang, devant une telle bêtise, la ploutocratie antinationale qui nous assassine se pisse dessus de rire ! Comment ne pas voir à qui ce crime citoyen profite ? Qu’importe le taux d’abstention, si la liste LRM arrive en tête ! Vous abstenir ? Les bons petits soldats de la mondialisation heureuse, les eurobéats et tous les soutiers de cette Macronie qui démantèle la France ne demandent en vérité que cela, nom de nom ! Ne pas voter, dimanche, c’est en vérité permettre la victoire de l’anti-France, c’est donc presque glisser un bulletin Macroniste de plus dans l’urne. Qui ne dit mot, con sent, et… abstention, piège à cons !

Un seul impératif : battre Macron !

Depuis son élection en 2017, Emmanuel Macron, celui que nos oligarques antinationaux, que nos élites stipendiées, que nos merdias serviles et plus largement que tout ce que notre monde politique compte de salauds de gauche et de connards de droite ont réussi à porter à l’Elysée, n’a eu de cesse de rabaisser et d’insulter la France et les Français. Il a lancé le plus implacable programme de destruction de la nation, éparpillant, démantelant, dynamitant tout ce que nous avait laissé en héritage la France des congés payés, du CNR et du gaullisme social.

Depuis octobre 2018, et l’émergence de la révolte des Gilets jaunes, la Macronie a franchi un cap supplémentaire dans l’infamie et la forfaiture : utilisant contre le peuple les « forces de l’ordre » comme une sinistre milice de tontons macoutes, et sous les ordres de l’ignoble Castaner, le pouvoir a chaque samedi ignoré, diffamé, brutalisé des dizaines de milliers de citoyens, il a blessé, défiguré, éborgné, amputé des centaines d’autres au simple prétexte qu’ils exprimaient, comme la loi leur en donne le droit, leur désaccord avec les politiques menées par le gouvernement. Les médias aux ordres ont constamment désinformé, menti, sous-évalué le nombre de manifestants, censuré celui des blessés, pour secourir un état un instant au bord du gouffre, un état qui s’est retourné contre le peuple comme jamais depuis la répression de la Commune… et à présent que vous avez la possibilité de lui dire, de leur dire dans les urnes ce que vous pensez de Macron, de sa trahison, de son ignominie, vous songez à passer votre tour ? Mais c’est de la désertion devant l’ennemi !

Une seule chose compte, lors de ce scrutin européen, le seul de portée nationale durant le quinquennat Macron : battre coûte que coûte la liste LRM ! Et pour cela, il faut aller voter !

Eparpillement électoral ? Cherchez encore à qui le crime profite !

Inutile de tourner autour de l’urne, ni de chercher à se faire plaisir en votant pour une liste de témoignage ou celle d’un micro-parti politique : il n’y a qu’une seule liste capable de battre la liste Macron, de lui foutre la branlée électorale qui lui est due. Une seule liste qui permette de lui dire le gigantesque, le tonitruant « merde » qu’il mérite ! Cette liste, c’est celle du RN, menée par Jordan Bardella.

Trente-quatre listes, dont une bonne dizaine susceptibles de retirer un, deux ou cinq pour cent à la liste du Rassemblement national… qui a fait en sorte que cela soit possible, qui en retirera tout le bénéfice ? Voter pour Asselineau, qui dit vrai et a presque tout compris sur l’Europe mais qui est muet comme une carpe sur l’immigration ? Pour faire 1% des suffrages ? Voter Philippot, qui ne cesse de cracher dans la soupe qui l’a pendant des années nourri, qui assassine le parti qui l’a fait naître à la politique, la femme sans qui il n’existerait pas dans le paysage souverainiste, et pour faire 2 ou 3 % ? Voter Dupont-Aignan, autre souverainiste sans courage et sans mémoire, qui abandonne ses soutiens et partenaires au premier coup de brise médiatique venue (Marine Le Pen, Marion Sigaut, Charles et Emmanuelle Gave, Jean-Frédéric Poisson) ? Pour 4 ou 5 % ? Potentiellement 8 à 9 % donc, qui ne se reporteront pas sur la seule liste susceptible de devancer notre ennemi commun, l’ennemi mortel du pays ? Bravo, bien joué, félicitations ! Avec des « amis » pareils, la France n’aurait presque plus besoin d’ennemis ! Et pourtant, elle en a, et le pire d’entre eux, pendant ce temps, fanfaronne à l’Elysée…

Le RN est loin d’être exempt de tout reproche ? C’est vrai ! Son positionnement européen est un peu mou du genou, sa prétention à réformer l’UE sans doute utopique et sa frilosité post présidentielle concernant la nécessaire sortie de l’euro agace ? Tout à fait ! Sa volonté continue de vouloir se faire accepter par les bienpensants et les  médias désespèrent parfois, tant on aimerait que ses dirigeants, et singulièrement sa présidente, se contentent de leur retourner le mépris qui leur est opposé et que, tous, ils méritent ? C’est certain ! Mais ces hésitations ou revirements tactiques européens sont des postures, certes parfois maladroites ou carrément malvenues, pour éviter d’effrayer l’électorat, tenter de contourner la diabolisation, tout le monde le sait bien ! On peut le regretter, et même l’avoir parfois mauvaise, mais de là à se réfugier dans l’abstention ou l’onanisme électoral, en votant pour des listes qui n’auront de toute façon pas le moindre élu, très franchement, autant pisser dans un violon…

Voter utile… ou marquer contre le camp national

Dimanche, ne pas se déplacer mais aussi ne pas « voter utile », c’est en réalité voter contre le camp national, c’est conforter l’anti-France, c’est tout simplement donner à Macron une chance de victoire supplémentaire, et cela quel que soit le bulletin que vous aurez glissé dans l’urne. Nous n’avons à notre disposition qu’une seule liste qui peut lui faire mordre la poussière : il faut donc, même pour la première ou la dernière fois, même malgré de justes réserves, voter pour elle sans hésitation, et tout le reste n’est que carabistouilles ! Alors, allons tous ensemble baffer le cuistre dimanche, pour le pays, pour sa culture qui « n’existe pas », pour son peuple de fainéants illettrés, homophobes et antisémites, pour son exception sociale saccagée et sa souveraineté bradée, et peut être plus encore pour tous nos concitoyens en jaune, dans leur immense majorité de braves gens, qui ont été matraqués, gazés ou éborgnés depuis huit mois. Faisons le tous, et avec un seul et même bulletin !

Marc LEROY – La Plume à Gratter

EmailPrintFriendlyBookmark/FavoritesFacebookShare

Mots clés : , , , ,

7 Responses to Elections européennes : coller à Macron la raclée qu’il mérite !

  1. Joséphine le 28 octobre 2019 à 8 h 09 min

    Mon souhait le plus cher est que Marc nous chante bientôt, Faites du Feu dans la Cheminée, Je reviens chez Nous …
    A bientôt cher Marc et au grand plaisir de vous lire à nouveau.

  2. Joséphine le 22 septembre 2019 à 6 h 25 min

    Se trouverait-il une personne en mesure de nous donner des nouvelles de Marc ? Si oui merci d’avance.

  3. larchevec le 27 mai 2019 à 19 h 41 min

    Je n’arrive pas a comprendre que des gens arrivent encore a voter macron a toute la merde qu’il a fait fait ….il a fermer L’ENA? normal j’ai pas encore un intelligent qui est sorti de cette école
    il a le même niveau que hollande. un gamin quoi

  4. PR CALGUÈS le 25 mai 2019 à 13 h 29 min

    En tous cas,je le « bafferai » comme il faut dimanche ce freluquet prétentieux !
    Amitiés.

    • bedeau le 27 mai 2019 à 18 h 14 min

      Hélas… les « rebelles » anti-macron se sont essentiellement réfugiés derrière la liste animaliste, qui va certainement faire progresser le combat pour reconnaître l’identité française et européenne

  5. Carine le 24 mai 2019 à 0 h 15 min

    Je crois et j’espère qu’après beaucoup de détours, les électeurs vont parvenir à cette decision.
    Ravie de te voir en forme !
    Bises.

    • marc le 24 mai 2019 à 14 h 21 min

      Si Macron et sa clique arrivent en tête dimanche soir, ceux qui se seront éparpillés sur des listes anecdotiques n’auront plus que mes yeux pour pleurer, si j’ose dire… j’espère que le bon sens l’emportera, comme celui de la simple justice, car permettre à ce cuistre et ses sbires de gagner ce scrutin serait… obscène, au regard de ce qui se passe dans le pays depuis l’arrivée de Micron à l’Elysée. Mais sait-on jamais avec les Français ?

      Bises, la Mouette !

Répondre à larchevec Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*